Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Quelle est la différence entre la traduction assistée et automatique ?

Les outils informatiques prennent une place de plus en plus importante dans les métiers des services, et la traduction n’y fait pas exception. Mais il y a différentes façons...

Publié par Damien Charles

Les outils informatiques prennent une place de plus en plus importante dans les métiers des services, et la traduction n’y fait pas exception. Mais il y a différentes façons de faire appel à un logiciel pour soutenir une traduction.

Pour vos besoins professionnels, faites appel à notre plateforme de traduction et à son panel de traducteurs de tous horizons.

Ce n’est pas une hérésie qu’accepter l’entrée de l’informatique dans la traduction. Seulement, il ne faut pas confondre traduction automatique et traduction assistée par ordinateur, qui n’ont pas grand-chose en commun. Voyons ensemble ce que chacune représente et en quoi elles diffèrent fortement dans leur principe et dans la pratique.

Qu’est-ce que la traduction automatique ?

La traduction automatique est celle que produit un outil informatique développé pour générer en quelques instants un texte, d’une langue source à une langue cible. On parle également de traduction instantanée pour signifier la rapidité extrême du processus.

Sur la base d’un algorithme, le programme informatique détecte la langue de départ, identifie les mots que contient le texte et donne leur équivalent dans la langue requise, à condition bien entendu que les deux langues figurent dans son champ de connaissance.

Concrètement, le système doit disposer d’une base de données préalablement paramétrée. Celle-ci peut venir de dictionnaires lambda (comme pour Google Traduction, l’un des outils phares dans le domaine), mais aussi parfois s’enrichir d’un agrégateur des corrections transmises par les utilisateurs. C’est le cas de DeepL qui propose un glossaire dans lequel faire des retouches afin de définir certaines règles de traduction.

Dans le cas d’outils d’intelligence artificielle utilisés à des fins de traduction automatique (comme une utilisation ultradéveloppée de ChatGPT, par exemple), la base de données peut intégrer des informations extraites d’Internet.

La traduction automatique fournit le texte dans son intégralité : au-delà des questions de précision terminologique, le logiciel peut donc se heurter à des difficultés sur le style, le ton, le contexte.

Qu’est-ce que la traduction assistée par ordinateur ?

La traduction assistée par ordinateur (ou TAO) désigne l’utilisation d’un logiciel permettant de produire des segments de textes traduits. Son nom désigne bien son principe : il ne s’agit pas de laisser l’ordinateur se substituer au traducteur humain, mais de l’assister dans son travail. Il génère la traduction de mots, expressions ou passages qu’il connaît déjà, cependant le reste du texte doit être réalisé par le traducteur.

La TAO n’est rien sans une gestion humaine. Le traducteur réalise toute une phase de préparation en amont. On parle de mémoire de traduction du logiciel de TAO, ce qui désigne un glossaire terminologique. Il s’agit d’une sorte de dictionnaire personnel que se crée le traducteur, grâce à son expérience et sa pratique. Sa qualité et sa pertinence sont bien supérieures à celles d’un dictionnaire généraliste.

Ce glossaire est intégré au logiciel, qui va y puiser des mots ou expressions quand il les détecte dans un texte à traduire. La base qu’il utilise peut être intégralement adaptée à un lexique précis (pour un domaine technique, par exemple), à un contexte (potentiellement utile pour des termes d’argot) ou à une marque (comme des slogans récurrents), pour ne citer que ces quelques exemples.

L’usage de la TAO est surtout répandu pour les traductions techniques, celles qui sont susceptibles de présenter de nombreuses occurrences et aussi d’être les moins impactées par un contexte de narration.

À noter que les outils de TAO sont capables de reconnaître différents formats de document afin d’en extraire le texte à traduire.

Les logiciels de TAO les plus réputés

Véritables outils professionnels, les logiciels de TAO les plus complets sont payants et requièrent d’acheter une licence. Les meilleurs, dotés du plus grand nombre de fonctionnalités et d’options, sont très utilisés par les traducteurs en agence. On peut citer SDL Trados, leader de la traduction assistée par ordinateur.

Parmi les programmes émergents, généralement proposés avec une version de base gratuite et une version payante plus poussée, MemoQ, Wordfast et Déjà Vu sont les plus en vue et tentent de concurrencer SDL Trados.

Les logiciels gratuits de TAO disposent d’interfaces moins évoluées que les systèmes payants, mais certains restent efficaces pour faciliter la traduction. On peut citer le plus connu d’entre eux, OmegaT, basé sur l’open source.

Quels sont les avantages de la TAO ?

Contrairement à la traduction automatique, la TAO est un véritable outil professionnel. Son but ? Faciliter les traductions et harmoniser le rendu. Le traducteur s’assure d’éviter les pièges qu’il a déjà rencontrés, en somme il enrichit son travail grâce à son expérience. Et cela présente des avantages indéniables.

Optimiser la qualité

Puisque le logiciel repère les mots, expressions ou passages identiques, les identifier s’ils reviennent plusieurs fois dans un texte permet au traducteur de produire une traduction identique et donc conforme au style, au ton et aux tournures déjà employés. C’est un gage de précision et de qualité pour le rendu final.

Gagner du temps

Lorsqu’une traduction reprend de nombreuses occurrences déjà traduites ou se confronte à des spécificités ou difficultés déjà éprouvées, pouvoir reprendre une traduction préalablement validée permet un gain de temps. Les délais de livraison en sont réduits de façon non négligeable.

Faciliter le travail en équipe

L’utilisation d’outils de TAO dans une agence permet de mettre en place une mémoire de traduction qui sera utile à l’ensemble des traducteurs amenés à travailler pour un même client ou sur un même ensemble de textes. Le travail réalisé en équipe en est facilité et, là encore, harmonisé.

Traduction automatique vs traduction assistée par ordinateur

On l’a compris, traduction automatique et traduction assistée par ordinateur ne sont pas les mêmes outils. Les différences sont nombreuses et nettes :

  • La TAO est un travail humain, alors que la traduction automatique est gérée par la machine ;
  • La traduction assistée porte sur des segments, la traduction automatique sur le texte intégral ;
  • La traduction automatique peut aider à la compréhension générale d’un texte, mais risque d’être de mauvaise qualité sur un texte complet par rapport au travail d’un traducteur humain ;
  • Les logiciels de TAO reconnaissent différents formats de fichiers, contrairement aux programmes de base de la traduction automatique ;
  • Avec la TAO, le traducteur constitue son propre dictionnaire, réutilisable pour un même thème ou client, alors que la base de données d’un traducteur automatique est figée ;
  • La TAO permet d’homogénéiser une traduction avec une grande précision terminologique, quand la traduction automatique peut donner un rendu variable ;
  • Contrairement à la TAO, la traduction automatique implique un gros travail de post-édition avant d’obtenir un rendu satisfaisant.

Notre astuce pour une traduction professionnelle

L’informatique modifie aujourd’hui la pratique de la traduction, mais il ne faut pas confondre la traduction automatique avec les outils professionnels de TAO.

En s’appuyant sur son expertise, rien n’empêche un traducteur d’enrichir sa pratique d’un outil de traduction assistée par ordinateur. Il ne s’agit pas d’une substitution de l’homme par la machine, mais d’une utilisation efficiente de l’informatique pour peaufiner un travail. Au final, un traducteur humain et natif apportera toujours un véritable gain de qualité aux textes de ses clients.

Si vous souhaitez faire appel aux compétences d’un traducteur professionnel, consultez nos équipes et demandez un devis pour vos traductions. Nous vous accompagnerons dans vos projets !

L’article Quelle est la différence entre la traduction assistée et automatique  ? est apparu en premier sur Traduc.com.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

L’avenir de l’analytique web passera par la traque de votre curseur

Il n’est rien de plus intéressant pour un webmaster que de savoir ce que font ses visiteurs sur son site. A l’heure actuelle, il est (facilement) possible de les...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

5 livres à gagner sur le community management, les réseaux sociaux et le marketing personnel

Nouveau concours un peu particulier puisqu’il est orienté social media. Dans le cadre de notre semaine spéciale CM, nous mettons ainsi en jeu 5 livres...

Publié le par Ludwig Herve