Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

10 raisons d’éviter d’utiliser la traduction par IA

La technologie a certes du bon, mais elle n’est pas toujours à la hauteur d’un humain, et c’est particulièrement le cas en matière de traduction. Les outils...

Publié par Laura

La technologie a certes du bon, mais elle n’est pas toujours à la hauteur d’un humain, et c’est particulièrement le cas en matière de traduction. Les outils d’IA traduisent vite et dans de nombreuses langues, mais le rendu manque souvent de fiabilité par rapport au travail réalisé par les traducteurs professionnels d’une bonne plateforme de traduction.

Manque de cohérence, ton inadapté au contexte, absence de transcréation, de localisation ou d’optimisation SEO… Voici les différents points sur lesquels les traductions faites via l’intelligence artificielle ne donnent pas satisfaction.

1 – La traduction IA manque de contexte

Au-delà de la traduction mécanique des mots, un traducteur humain produit un texte qui s’intègre dans un contexte. Il saisit les nuances de la langue, celles qui donnent un ton et une couleur au récit. Fort de cette compréhension et de la sémantique qu’il maîtrise dans les deux langues, le traducteur est capable de rendre toute cette richesse dans le contenu traduit.

C’est en revanche l’une des limites de la machine : un logiciel de traduction basé sur l’intelligence artificielle va avoir du mal à percevoir le contexte du contenu à traduire. On risque donc d’obtenir un rendu bancal, inadapté à la situation.

2 – La traduction IA ne traduit pas le ton de votre marque

L’image de votre entreprise passe par un ton bien particulier, que vous avez défini pour votre communication. Or, la traduction produite par l’intelligence artificielle n’est pas adaptée pour coller à ce choix marketing.

Par ailleurs, elle manque de cohérence d’un texte à l’autre : l’IA ne parvient pas à homogénéiser le rendu de la traduction, ni à conserver un même ton. Cette limite des outils est particulièrement problématique quand il faut respecter le message véhiculé par une marque ou quand on attend qu’un gros volume de texte soit traduit de la même manière de bout en bout.

3 – L’IA n’est pas capable d’avoir une vision globale

Les outils d’intelligence artificielle vont puiser leurs connaissances dans une base de données paramétrée en amont et, parfois, dans le contenu disponible en ligne. Un traducteur professionnel, lui, appuie son travail sur un socle de références spécifiques à votre texte.

Il réalise en complément des recherches élargies, personnalisées en fonction du document à traduire. S’il a besoin de sources en ligne, il saura où aller chercher les bonnes informations : le site web de votre entreprise ou encore le contenu lié à votre domaine précis.

Et il est également en mesure de mobiliser d’autres sources, avec des supports offline et, bien entendu, ses connaissances personnelles. Tout cela n’est pas accessible à l’IA.

4 – L’IA ne fait pas la différence entre textes techniques et littéraires

La traduction ne peut se résumer à un travail mécanique et artificiel. Parmi les nombreuses compétences qu’apportent les traducteurs humains, il y a celle de savoir distinguer différents types de contenus et de s’adapter au support.

Si vous avez besoin de réaliser une traduction littéraire, vous n’aurez en effet pas les mêmes attentes que pour un texte technique : c’est pourtant une distinction qu’un logiciel d’IA ne sait pas faire et que seul un humain peut respecter.

5 – L’intelligence artificielle ne maîtrise pas l’humour

Si vos textes comportent de l’humour ou des notes d’ironie, évitez de les faire traduire par l’IA. Ce sont précisément des nuances qui échappent totalement à la machine. C’est pourtant l’une des composantes du style d’écriture, voire de la compréhension globale du message véhiculé.

Il faut rendre le ton humoristique de la langue source en trouvant des équivalents, sans quoi on ne respecte pas véritablement le contenu, avec ce qui est dit entre les lignes. Passer à côté des jeux de mots, c’est aussi tout simplement la garantie d’erreurs dans les traductions obtenues par IA.

6 – L’IA n’a pas la spécialisation d’un traducteur

Quand on a besoin de faire traduire des documents professionnels, on doit pouvoir compter sur un rendu parfaitement adapté à son domaine d’expertise. Or, les outils d’intelligence artificielle ne maîtrisent pas tout ce qui fait la spécificité d’un texte par rapport à un domaine plutôt qu’un autre.

Même si la traduction automatique neuronale tend à réduire ces difficultés, le jargon spécialisé reste un obstacle pour l’IA lorsqu’elle va puiser les mots à traduire dans sa base de données. Il existe donc de gros risques d’incompréhension, voire de confusion entre un terme et un autre, et on peut vite se trouver face à une erreur de traduction.

7 – L’IA ne fait pas de transcréation

Un traducteur humain ne réalise pas uniquement une traduction, il est capable de faire de la transcréation. Il produit en ce sens un récit complet, avec une uniformité de ton et de vocabulaire tout au long d’un texte et d’un contenu à l’autre. Il s’agit plus de créer un nouveau texte dans une langue cible que de transposer mécaniquement des mots d’une langue à une autre.

Cela fait partie des services d’un traducteur professionnel et c’est également un talent dont sont privés les logiciels d’intelligence artificielle. Il en ressort un manque de qualité pour les traductions faites par IA.

8 – L’IA ne maîtrise pas la localisation

De la même façon, la localisation est une plus-value que ne peut apporter l’intelligence artificielle.

C’est pourtant un autre fondement du travail d’un traducteur professionnel : il connaît les codes culturels du pays auquel est destinée la traduction et sait donc adapter le texte en fonction du public cible.

La localisation est un apport qui compte particulièrement dans la traduction de jeux vidéo, mais aussi dans toute traduction produite pour une entreprise souhaitant investir un nouveau marché.

9 – Les traducteurs automatiques ne font pas de sur-mesure

L’intelligence artificielle est un outil et vous n’êtes pour elle qu’une requête déclenchant son action. Elle ne saisit pas les spécificités de votre entreprise, la singularité de votre demande, et n’est pas capable de produire une traduction adaptée sur-mesure pour vous.

Cela passe par le format dans lequel la traduction vous est restituée : avec un traducteur humain, vous pouvez obtenir votre texte traduit directement dans vos fichiers d’origine, dans le respect du format que vous souhaitez. L’IA, elle, produira un rendu brut, qu’il vous faudra retravailler pour l’intégrer à vos documents, avec les difficultés liées à la différence de longueur du texte d’une langue à l’autre.

10 – L’IA ne connaît pas l’optimisation SEO

Dans le cas de la traduction d’un site web, un des éléments essentiels qui va enrichir le texte traduit est son optimisation SEO. C’est-à-dire qu’il faut adapter le contenu aux exigences des moteurs de recherche, Google en tête, dans la langue cible. C’est ce qui permettra au site internet traduit d’être bien référencé.

Cette étape, qui s’intègre au processus de traduction, est particulièrement importante pour le positionnement d’une entreprise ou d’un service souhaitant toucher de nouveaux clients à l’étranger. Or, l’intelligence artificielle n’est pas à la hauteur : elle se contentera de traduire le texte brut, sans lui apporter la plus-value qu’un traducteur humain fournit en matière de SEO.

Comment faire traduire ses contenus en évitant l’IA ?

Les outils d’intelligence artificielle se heurtent à de nombreux obstacles par rapport à une agence de traduction. Pour éviter ces faiblesses et obtenir une traduction de qualité, le seul choix fiable est de faire appel à un traducteur humain et professionnel, capable de s’adapter aux besoins de chaque client en brossant l’ensemble de ses besoins.

C’est ce que nous vous proposons chez Traduc.com, grâce à notre vaste réseau de traducteurs de confiance et à un grand choix de langues possibles. Demandez un devis pour vos traductions et vous trouverez le traducteur fait pour vous, quel que soit votre secteur.

L’article 10 raisons d’éviter d’utiliser la traduction par IA est apparu en premier sur Traduc.com.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

My AI sur Snapchat : comment utiliser ou supprimer l’ami virtuel

L’ami virtuel de Snapchat est désormais disponible en France, et intégré dans l’onglet Chat de l’application. Découvrez comment utiliser My AI !

Publié le par Jose Billon
Webmarketing

Comment sous-traiter facilement votre content marketing ?

Un content marketing professionnel et réussi nécessite des ressources humaines, du temps et aussi de l’argent. Si vous manquez de ressources, la sous-traitance...

Publié le par Celine Albarracin