Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Comment l’accessibilité peut-elle améliorer le SEO ?

D’après le ministère de la Santé, 12 millions de personnes en France vivent avec un handicap. Cependant, seulement 50 % des sites internet français respectent les obligations...

Publié par Celine

D’après le ministère de la Santé, 12 millions de personnes en France vivent avec un handicap. Cependant, seulement 50 % des sites internet français respectent les obligations légales en matière d’accessibilité numérique. La plupart des autres négligent les bonnes pratiques du design inclusif.

L’accessibilité représente pourtant un aspect essentiel du développement web moderne. D’autant qu’en plus de rendre le web inclusif pour tous, l’accessibilité procure un impact positif sur le SEO  !

Comprendre l’accessibilité web

L’accessibilité web vise à rendre les sites internet utilisables par tous, indépendamment des handicaps. Elle repose sur des standards reconnus, tels que les directives WAI-ARIA et WCAG, qui fournissent des lignes directrices pour garantir que les pages, textes, images et autres contenus sont lisibles par tout le monde.

Les lois et normes en matière d’accessibilité web

En France, l’accessibilité numérique est encadrée par des lois et normes spécifiques, visant à garantir l’accès aux contenus et services numériques pour tous. Le texte fondamental est l’article 47 de la loi du 11 février 2005, qui a introduit les obligations d’accessibilité pour les sites publics.

Le Référentiel général d’amélioration de l’accessibilité (RGAA) est l’outil clé pour la mise en œuvre de ces obligations, avec une dernière mise à jour datant d’avril 2023. Ce dernier établit des critères techniques précis (106 au total), pour tester la conformité des sites et services en ligne.

Au niveau européen, la directive sur l’accessibilité des sites web et applications mobiles des organismes publics s’appuie sur la norme EN 301 549, qui est harmonisée avec les directives d’accessibilité internationales telles que le web Content Accessibility Guidelines (WCAG) 2.1 émises par le web Consortium (W3C).

Par ailleurs, des initiatives comme la méthode FALC (Facile à Lire et à Comprendre) ont été développées pour rendre les informations plus compréhensibles aux personnes atteintes de handicaps cognitifs, en utilisant des règles simples et des pictogrammes pour améliorer la lisibilité des informations.

Les critères d’un contenu accessible

Visuels, auditifs, moteurs ou cognitifs, tous les handicaps doivent être pris en compte pour un site accessible.

Ainsi, les facteurs qui définissent l’accessibilité d’une page, d’une application ou d’un site web peuvent être résumés en 4 principes fondamentaux  :

  1. Perceptibles  : les contenus doivent être lisibles par tous, que ce soit visuellement ou auditivement. Ils doivent offrir des alternatives textuelles pour les contenus non textuels et permettre une présentation différente sans perte d’information.
  2. Utilisables  : avec des éléments de navigation clairs pour trouver le contenu et des fonctionnalités accessibles au clavier, tout en donnant suffisamment de temps aux utilisateurs pour lire et interagir sans risque de provoquer des crises d’épilepsie.
  3. Compréhensibles  : les pages ou fonctionnalités doivent être ergonomiques et prévisibles pour éviter les erreurs de saisie. Le cas échéant, les internautes doivent pouvoir les corriger rapidement.
  4. Robustes  : les sites et applications doivent être compatibles avec un maximum de navigateurs et de technologies d’assistance, même au fil des évolutions technologiques.

Le respect de ces principes contribue à créer un environnement numérique inclusif et accessible à tous.

L’impact de l’accessibilité sur le SEO

Dessin d'une femme en fauteuil roulant devant un ordinateur, une tablette et un smartphone comportant chacun le logo d'un handicap

En plus d’améliorer votre image de marque et d’augmenter votre audience, rendre un site web accessible bénéficie à votre référencement naturel. Voici comment…

Amélioration de l’expérience utilisateur et du taux de rebond

Un site accessible offre une meilleure expérience utilisateur puisque tout le monde peut lire et comprendre vos contenus. Or, une page correctement structurée et ergonomique réduit le taux de rebond, tout en augmentant le temps passé sur le site.

Lorsque les visiteurs trouvent ce qu’ils cherchent, que d’autres informations tout aussi pertinentes (et accessibles) sont proposées, alors ils restent sur vos pages. Ce qui est un signal positif pour les moteurs de recherche.

Contenu accessible et son rôle dans le SEO

Le contenu accessible inclut des descriptions alt-text pour les images et des transcriptions pour les vidéos. Ces éléments augmentent la quantité de contenu indexable par les moteurs de recherche et améliorent la pertinence des pages pour certaines requêtes.

Une navigation claire et des liens internes bien définis renforcent également le SEO en permettant aux moteurs de recherche de mieux comprendre la structure du site.

Nos conseils pratiques pour améliorer l’accessibilité et le SEO

Voici une sélection de conseils pratiques pour améliorer à la fois l’accessibilité et le SEO de votre site web.

Structurer le contenu avec des balises d’en-tête

Utilisez les balises d’en-tête (H1, H2, H3, etc.) pour organiser le contenu de manière logique et hiérarchique. Cette structure aide les lecteurs et les technologies d’assistance à comprendre le contenu, tout en améliorant l’indexation par les moteurs de recherche.

Privilégier une rédaction inclusive et un langage clair

Rédiger vos contenus dans un langage simple et direct. Évitez le jargon et les acronymes non expliqués, sauf si vous vous adressez à de réels experts. Un contenu clair, des phrases courtes et du vocabulaire courant améliorent la compréhension pour tous les utilisateurs.

Des textes intelligibles réduisent le taux de rebond et augmentent le temps passé sur le site, deux facteurs positifs pour le SEO.

Rédiger des descriptifs pour les images

Lorsque vous ajoutez une image dans vos pages, pensez à rédiger des descriptions alt-text précises et informatives. Cette ligne de texte aide les personnes qui utilisent des lecteurs d’écran, mais aussi les moteurs de recherche, à comprendre le contenu visuel. Par conséquent, vous améliorez la visibilité de votre page dans les recherches d’images.

Intégrer des liens internes explicites et descriptifs

Pour lier accessibilité et SEO, décrivez votre lien avec une phrase claire, qui indique la nature du contenu. Évitez les phrases génériques comme “cliquez ici” qui ne donnent aucune indication aux visiteurs ni à Google.

Des liens bien définis améliorent l’expérience utilisateur pour tous et aident les moteurs de recherche à mieux comprendre les relations entre vos pages.

Veiller au contraste des couleurs et à la taille de police

Assurez-vous que votre site propose un contraste de couleurs suffisant entre le texte et son arrière-plan. Notre conseil : utilisez un outil comme Contrast Finder pour choisir des tons qui offrent un ratio de 4.5 minimum (norme recommandée par le WCAG).

Côté typographie, optez pour une police espacée, claire et peu fantaisiste, qui facilite la lecture pour tout le monde. Respectez également une taille de police qui nécessite peu d’effort, que ce soit sur ordinateur ou sur mobile.

Ces éléments sont importants pour les internautes ayant des déficiences visuelles, car ils améliorent l’expérience de lecture générale.

Permettre la navigation au clavier

La navigation au clavier permet à l’utilisateur de surfer sur votre site web uniquement à l’aide des touches. Les liens, les formulaires et même les éléments multimédias, doivent être accessibles en utilisant uniquement le clavier.

C’est particulièrement important pour les personnes qui ne peuvent pas utiliser une souris ou un autre dispositif de pointage, comme les personnes ayant certaines incapacités physiques ou les utilisateurs de technologies d’assistance. Cependant, cela améliore également l’expérience de navigation pour tous les utilisateurs, car la navigation devient plus fluide.

Pensez à ajouter un focus visuel qui montre au visiteur quel élément est actuellement sélectionné et comment il peut être activé avec le clavier.

Rédiger des transcriptions et sous-titres pour vos contenus audio et vidéo

Fournir des transcriptions complètes pour vos podcasts, vidéos ou animations, rend votre contenu accessible aux utilisateurs sourds ou malentendants. C’est aussi un moyen efficace de publier du texte supplémentaire sur vos pages, pour favoriser l’indexation par les moteurs de recherche.

Notre dernier conseil pour combiner accessibilité et SEO

L’accessibilité et le SEO travaillent ensemble pour améliorer l’expérience de tous les utilisateurs, mais aussi les performances de référencement.

Vous l’avez compris, le contenu joue un rôle important dans l’accessibilité web. Articles, descriptifs, transcriptions… Pensez à faire rédiger ces contenus via Redacteur.com, pour obtenir des textes aussi accessibles que SEO friendly !

L’article Comment l’accessibilité peut-elle améliorer le SEO ? est apparu en premier sur Redacteur.com.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Google Trends : 5 utilisations pour votre marketing digital

L’outil Google Trends permet de connaître les sujets les plus consultés dans le célèbre moteur de recherches sur une période donnée....

Publié le par Celine Albarracin
Webmarketing

Résultats sondage allez-vous installer Windows 7 ?

Tout d’abord, je tiens à remercier les 34 participants qui ont pris le temps de répondre au questionnaire : Allez-vous installer Windows 7 ? Au final on...

Publié le par Team WebActus