Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

D’où viennent les différentes écritures des lettres de l’alphabet ?

Les langues recèlent de nombreux mystères que la traduction permet de percer, mais que dire de nos différents systèmes d’écriture  ? Et au sein même d’un...

Publié par Arthur

Les langues recèlent de nombreux mystères que la traduction permet de percer, mais que dire de nos différents systèmes d’écriture  ? Et au sein même d’un seul alphabet, comme l’alphabet latin utilisé en français, on remarque des différences de typographie, c’est-à-dire de mise en forme des lettres, parfois très importantes d’un texte à l’autre. Intéressons-nous à ces manières d’écrire, dont les différences nous paraissent naturelles au quotidien mais qui sont en réalité le signe d’une longue évolution historique.

Comment est née et a évolué l’écriture  ?

Pour bien comprendre d’où viennent les différences qui nous interrogent aujourd’hui, il faut d’abord se remettre en tête les grandes étapes de l’écriture, que voici  :

– L’apparition de l’écriture sonne la fin de la Préhistoire, environ 3500 ans avant J.-C. Avec les premières formes d’écriture, destinées d’abord aux échanges commerciaux, arrivent des pictogrammes et idéogrammes (comme les hiéroglyphes), puis l’alphabet tel que nous le connaissons aujourd’hui.

– Initialement, on écrivait sur des surfaces rigides (argile, pierre, écorce d’arbre), puis les supports de l’écrit ont évolué avec le besoin. Outre le papyrus utilisé par les scribes en Égypte, des tissus se sont développés, comme la soie. Et au IVe siècle, révolution  : voici le papier  !

– L’écriture connaît une autre étape majeure sous Charlemagne, vers 785  : en s’inspirant de la forme de l’écriture onciale et des lettres capitales qui existent déjà dans l’écriture romaine, il s’agit désormais d’uniformiser les systèmes et de rendre les textes plus lisibles. C’est la naissance de l’écriture caroline, qui sera suivie par d’autres styles avec pour point commun d’être plus arrondis que les écritures « en bâton » d’autrefois. On sépare les mots par des espaces et on crée du lien entre les lettres. Cette écriture est directement à l’origine de nos lettres minuscules d’aujourd’hui.

– L’invention de l’imprimerie, en 1450, va marquer à jamais le style d’écriture de notre alphabet latin, avec une nouvelle évolution de la forme des lettres vers ce que l’on connaît aujourd’hui encore.

Pourquoi majuscules et minuscules sont-elles différentes  ?

Observez les différences entre majuscules et minuscules dans les 26 lettres de l’alphabet latin utilisé en français  :

Aa Bb Cc Dd Ee Ff Gg Hh Ii Ji Kk Ll Mm Nn Oo Pp Qq Rr Ss Tt Uu Vv Ww Xx Yy Zz

Pour certaines, l’écriture reste la même entre la majuscule et la minuscule, tandis que pour d’autres, la plupart même, la forme de la lettre change en même temps que sa taille. D’où viennent ces différences  ?

Il faut remonter plusieurs siècles en arrière et en revenir à la manière dont l’usage de l’écriture a évolué. Car l’alphabet latin a d’abord beaucoup été utilisé sous forme de gravure  : les textes étaient inscrits dans des surfaces dures (souvent dans la pierre de sculptures ou de monuments), et c’est en majuscules que cela se faisait. Mais avec l’invention de l’imprimerie, un autre usage de la typographie se développe et, avec lui, un besoin de rapidité et de facilité.

C’est là que la forme de certaines lettres évolue. Rapidement, le D devient une sorte de rond avec un trait prolongé, le A s’aplatit et tend à se refermer à sa base, le dernier trait du u se prolonge vers la lettre suivante, etc.

Plusieurs styles d’écriture se développent alors en parallèle  : c’est de là que tirent leurs origines les polices Roman ou Gothique que l’on connaît aujourd’hui, avec leurs formes stylisées. Certains pays sont longtemps restés fidèles à des écritures anciennes, les évolutions n’étant pas les mêmes partout. En France, c’est l’apparition de la machine à écrire qui va standardiser l’écriture scripte au début du XXe siècle, puis le programme scolaire.

Quelle différence entre écriture scripte et cursive  ?

Souvenez-vous  : lorsque l’on a appris à écrire, à l’école, on nous a enseigné différents styles d’écriture  : l’écriture scripte et l’écriture cursive. Là aussi, les différences sont importantes entre deux mêmes lettres, sans compter que chacune se décline en minuscule et en majuscule.

L’écriture scripte est celle qui se rapproche le plus des tracés simples issus des premières écritures ayant précédé l’imprimerie  : on retrouve dans ce style beaucoup de similitudes avec l’alphabet latin utilisé autour du Xe siècle. L’écriture cursive, en revanche, se veut embellie, avec des boucles rappelant une forme de calligraphie (l’art de la belle écriture). Son origine vient de la Renaissance, inspirée de l’écriture manuscrite à la plume.

En script, chaque lettre est bien détachée des autres, tandis qu’en écriture cursive, elles tendent à être liées entre elles pour mettre l’accent sur le mot plutôt que sur la lettre isolée  : on dit d’ailleurs « écrire en attaché ». L’une est plus esthétique, là où l’autre est plus pratique, à la fois rapide à apprendre et à reproduire.

Les styles d’écriture à l’heure de l’informatique

L’écriture qui s’est développée au fil des siècles a toujours gardé un lien étroit avec l’usage manuscrit. Or, à une époque où l’on écrit de moins en moins sur papier, pour privilégier le fait de taper sur ordinateur via des logiciels de traitement de texte, notre rapport à la typographie a encore évolué.

Aujourd’hui, les styles d’écriture sont remplacés par des polices, et celles-ci tendent à se standardiser dans le monde entier. À l’ère du numérique, l’apprentissage de l’écriture manuscrite est devenu optionnel dans 45 États américains. En France, cela reste au programme, l’éducation nationale considérant qu’écrire à la main favorise le développement moteur et cognitif des enfants.

Le choix d’une police d’écriture est loin d’être anodin. S’il en existe des dizaines par défaut dans les systèmes Microsoft, l’époque est à une écriture de moins en moins ronde  : on parle de typographie linéale, sans empattement, comme le sont la police Arial, aujourd’hui largement utilisée, Calibri, police par défaut de Microsoft jusqu’en 2023, et Aptos, sa remplaçante.

Trouver le bon traducteur dans plus de 90 langues

Maintenant que vous êtes entré dans le cœur des mystères de notre système d’écriture, vous verrez peut-être d’un œil différent les polices que vous utilisez au quotidien. Une chose est certaine, qu’elle soit manuscrite ou informatique, l’écriture est à soigner dans tout projet professionnel, et ce dans n’importe quelle langue. Nos traducteurs professionnels prennent en compte cet élément dans les projets qui leur sont confiés  : ils s’adaptent en effet à vos besoins et peuvent vous livrer le texte traduit directement dans vos fichiers, avec la police souhaitée.

Demandez un devis pour vos traductions parmi plus de 90 langues proposées par notre panel de traducteurs professionnels. Vous n’aurez qu’à détailler vos besoins et nous trouverons le traducteur pertinent pour votre projet.

L’article D’où viennent les différentes écritures des lettres de l’alphabet  ? est apparu en premier sur Traduc.com.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Google et Amazon lourdement sanctionnés par la CNIL

Le non respect des règles sur le consentement aux cookies va coûter cher à Amazon et Google. L’article Google et Amazon lourdement sanctionnés par la CNIL a été publié sur...

Publié le par Arthur Aballea
Webmarketing

Marketing Digital Days : 3 jours pour booster votre stratégie digitale

Ne manquez pas ce rendez-vous phare des professionnels du webmarketing, organisé par l’agence CyberCité, pour optimiser votre stratégie digitale et faire le plein de bons...

Publié le par Alexandra Patard