[Interview] – MulteeGaming, plateforme de pari sur sa victoire aux jeux vidéo

multeegaming

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

J’ai été contacté la semaine dernière pour vous présenter un nouveau service web MulteeGaming. Le principe est simple et devrait intéresser tous les joueurs et notamment ceux qui gagnent puisque la plateforme web propose de parier sur sa victoire aux jeux vidéo. Un bon moyen de se faire quelques sous, non?

Le principe de MulteeGaming est simplisme. Il suffit de passer une annonce sur le site expliquant sur quel jeu et quelle mise vous souhaitez mettre et dès qu’un adversaire se fait connaître, vous organisez la rencontre obligatoirement en ligne mais directement sur votre console (PS3 ou Xbox). Vous revenez ensuite empocher la mise si vous êtes le grand gagnant! Facile!

Comme à mon habitude, j’ai préféré interviewer l’un des porteurs de projet. Aujourd’hui, je vous retranscris l’échange que j’ai pu avoir avec Yoann Saubot, directeur de la communication:

WA: Pouvez-vous vous présenter rapidement?

Je m’appelle Yoann Saubot, je suis directeur de la communication de MulteeGaming. J’ai 25 ans et je suis dîplomé de L’ISEG en Marketing Communication.

WA: Pouvez-vous présenter multeegaming à ceux qui ne le connaîtraient pas encore?

MulteeGaming est une plateforme web qui permet de parier sur sa victoire aux jeux vidéo. Le service est disponible sur FIFA, PES, Stacraft 2 et Halo Reach.

WA: D’où vient le nom?

Le nom MulteeGaming est né lors du chalenge projets d’entreprendre ou est né la start up. Il s’agissait de trouver un nom qui évoque l’e-sport (Multeegaming), et un nom qui évoque notre activité : le gaming.

WA: Comment ça fonctionne?

C’est très simple, il suffit de s’inscrire sur le site et de déposer de l’argent sur votre compte MulteeGaming, vous pouvez également débloquer un bonus de 2 euros pour tester le service sans déposer. En second lieu, il vous faut trouver un adversaire. Pour aider les joueurs nous avons développé un outil de match making qui vous permet en un clic de trouver l’adversaire qui vous convient (en fonction de votre niveau notamment). Les joueurs peuvent aussi défier quelqu’un via le chat.

Vous choisissez alors le montant du pari et vous jouez le match en ligne. Le gagnant remporte la mise, et le montant du pari est directement crédité sur son compte MulteeGaming.

WA: Pourquoi et comment avez-vous eu une telle idée?

Notre équipe est composée de joueurs de jeux vidéo, de parieurs et de joueurs de poker. L’idée même de pari sur jeux vidéo nous trottait donc dans la tête depuis quelques années car nous pensons qu’il est absurde qu’un joueur de poker puisse gagner sa vie sur un jeu de semi hasard et qu’un joueur de jeux vidéo qui consacre autant d’énergie à sa passion ne le puisse pas. Le challenge projets d’entreprendre gagné en 2009 nous a permis de concrétiser cette idée en fondant MulteeGaming. Une start-up se nourrit constamment des expériences des associés qui la composent, c’est l’amalgame de nos expériences de joueurs qui nous a permis de développer ce concept de pari sur jeux vidéo.

WA: Comment vous rémunérez-vous?

Nous prenons une commission sur chaque pari. Celle-ci varie de 9 à 14 % en fonction de la taille des mises. Pour atteindre nos objectifs de rentabilité, il nous faut donc plusieurs milliers de joueurs actifs tous les mois. Pour cela nous devons avoir les moyens de communiquer à plus grande échelle, une levée de fonds est prévue d’ici la fin de l’année pour nous faire franchir un palier dans le développement de la société.

WA: Le service est lancé depuis quelques temps en béta, quels sont les retours que vous avez eu depuis?

Le service a été lancé en juillet 2010 en version béta. Cette phase de béta est essentielle pour une start-up qui souhaite se développer sur un marché neuf. Elle sert à comprendre les habitudes des clients, leurs attentes, et donc à développer une offre qui permette aux joueurs de prendre du plaisir sur la plateforme en préservant la rentabilité de la société.

La béta MulteeGaming a réuni 3000 joueurs qui ont générés 80 000 euros de paris. Nous avons pu tirer de cette phase cruciale un maximum de données pour développer la version officielle du site, bien plus aboutie en termes de fonctionnalités et de possibilités pour le joueur.

WA: Combien de personnes travaillent actuellement sur le projet et quelles sont leurs fonctions?

Notre équipe est formée d’ingénieurs en développement web et de diplômés d’écoles de commerce. Du côté ingénieur nous avons Vincent Morel notre président, Mathieu Tamer le directeur technique et Audrey Fontaine la directrice marketing. Damien Lavergne DAF de MulteeGaming et moi-même sommes titulaires d’un Master 2 en Marketing Communication.

Nous travaillons également avec des stagiaires en développement web et en communication.

Sept stagiaires travaillent actuellement avec nous.

WA: Quels sont vos projets à court terme? Long terme?

A court terme, nous souhaitons nous développer notre activité sur le marché français et continuer a enrichir notre offre (proposer plus de jeux, des tournois,du pari sur mini jeux).

  • Proposer plus de jeux
  • Développer une plateforme de tournois
  • Développer le report automatique de résultats
  • Proposer du pari sur jeux flash

A plus long terme, nous devrons nous ouvrir à l’Europe, notamment aux grands pays de jeux vidéo que sont l’Allemagne et l’Angleterre. Cela passe par la levée de fonds dont je vous parlais plus tôt.

  • Nous ouvrir aux grands pays de jeux vidéo et de pari (Angleterre/Allemagne)
  • Atteindre notre masse critique de joueurs (20000 joueurs actifs)
  • Développer nos propres jeux

WA: Quel est le souci qui a été le plus dur à combattre?

Le plus grand défi à relever pour une start-up comme la notre est d’atteindre notre masse critique de joueurs. Pour fonctionner correctement, notre plateforme a besoin d’accueillir plusieurs dizaines de joueurs à l’instant T. Il faut donc réussir à générer du trafic sur la plateforme alors que nous avons un budget limité. Cela passe par le développement d’outils de viralité (appli fb, community management…), et par la créativité de notre équipe de communication.

WA: Si vous aviez un conseil pour les gens qui souhaitent se lancer, quel serait-il?

Savoir bien s’entourer est essentiel lorsque l’on souhaite entreprendre. Il faut pouvoir compter sur ses associés en toutes circonstances car une start-up traverse toujours des moments de crise. Avoir des associés compétents et efficaces à leurs postes est une obligation. D’ailleurs, la première chose que regarde un business Angel avant d’investir, c’est l’équipe.

Je conseillerais également à un entrepreneur qui souhaiterait se lancer de participer à des concours de start-up. Cela permet d’éprouver son concept face à des entrepreneurs aguerris et d’obtenir en cas de victoire du financement et du coaching.

Je remercie en tout cas Yoann de s’être prêté au jeu de l’interview et je leur souhaite bonne chance et bonne continuation dans leur aventure. Malheureusement comme je ne suis pas joueur et que je n’ai pas de console, vous ne pourrez pas m’affronter (bon ok, je suis super nul) mais n’hésitez pas à nous faire votre retour dessus 🙂

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.