Le Web parle anglais à 27%, 24% en chinois et… 3% en français

Il est intéressant de voir la part prise par chaque langue dans les contenus publiés sur Internet et d’étudier les évolutions au fil des années. C’est le quasi-reflet du dynamisme économique de chaque pays et de son importance dans le monde virtuel.

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

Sans surprise, l’anglais est aujourd’hui la langue la plus présente… histoire oblige ! La plupart des grands groupes d’envergure mondiale ont longtemps été originaires des États-Unis, favorisant la « colonisation » du web par la langue anglaise.

Mais la tendance s’inverse fortement et laisse la place aux pays en train de découvrir massivement Internet et d’investir une réelle énergie pour le monde numérique.

Ainsi en 11 ans, le chinois est passé de 9% à 24% pendant que l’anglais reculait de 39% à 27%. L’explication ne vient pas d’un recul du nombre de contenus en anglais mais de la production exponentielle de nouveaux contenus en langue chinoise ! Comblant dans un premier temps son retard, le chinois devrait prendre le leadership dans les 24 prochains mois. Cette tendance est d’ailleurs la même pour toutes les autres données propres au web (fréquentation, nombre de site, e-commerce…) : la Chine est en train de s’approprier tous les records !

Concernant le français, on note une certaine stabilité autour de 3% depuis 11 ans pendant que la part de l’allemand était divisée en 2. A noter que le russe et l’arabe, inexistants en 2000, représentent 3% chacun en 2011 !

L’avis de WebActus : Le web étant ouvert à tous et symbole de liberté, il est inévitable que les langues soient représentées à hauteur du poids de chaque population linguistique. Il faut donc s’attendre à une croissance soutenue du chinois mais aussi du russe et de l’arabe, qui ne devraient pas tarder à occuper la 3ème et 4ème place.

Restez en contact avec nous :

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.