Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Les étapes incontournables dans votre projet de traduction

Bien organiser son projet de traduction est une étape importante de votre projet, quelle que soit la traduction que vous voulez obtenir. En effet, que vous vouliez faire traduire...

Publié par Louise

Bien organiser son projet de traduction est une étape importante de votre projet, quelle que soit la traduction que vous voulez obtenir. En effet, que vous vouliez faire traduire votre contenu par un traducteur professionnel ou effectuer la traduction vous-même, il vous sera indispensable de préparer votre traduction en amont afin d’obtenir un résultat satisfaisant dans les meilleurs délais.

Nous allons vous présenter les étapes incontournables et les questions à se poser pour mener à bien votre projet de traduction.

 

1. Bien définir vos besoins

Dans un premier temps, vous devez estimer vos besoins en fonction de votre projet. Cette étape peut prendre du temps mais le temps investi n’est pas perdu puisque de lui dépend le résultat final. Demandez vous pourquoi vous devez faire cette traduction : est-ce pour proposer des produits à l’international ? Pour rendre votre blog accessible ? Pour présenter un projet à un investisseur étranger ?

 

 

Bien cerner votre projet vous permettra de faire la liste de tout ce qu’il y aura à traduire. Cela peut aller d’un simple document à une myriade de contenus annexes. Mais il serait dommage de se rendre compte trop tard que vous avez également besoin d’autres documents et de devoir tout repenser. D’où la nécessité d’avoir une vue d’ensemble de vos besoins dès le début.

 

 

2. Bien définir la langue (ou les langues) dans laquelle il faut traduire

Maintenant que vous savez ce qu’il faut traduire, il va falloir se demander en quelle(s) langue(s) traduire ce contenu. Le choix devra être cohérent avec votre projet. Vous pouvez aussi déterminer si vous souhaitez traduire dans toutes les langues en même temps ou petit à petit. Mais ne perdez pas votre temps, ne faites traduire que dans les langues utiles à votre projet.

Il sera important également de localiser votre traduction. Si vous pensez à l’anglais, voulez-vous un anglais britannique ou un anglais américain ? Il en va de même pour l’espagnol, le portugais et bien d’autre ! Vous pourriez vous rendre compte qu’il faut dupliquer les langues ou en choisir une plutôt qu’une autre.

 

 

De la même façon, il faudra localiser le contenu de base et se demander si vous voulez faire apparaître certaines particularités dans la traduction : que faire des mots régionaux, des expressions belges ou québecoises, par exemple.

 

3. Définir des consignes concrètes à fournir à votre traducteur

Ensuite, il est important de déterminer des consignes claires qui devront être respectées pour que la traduction ressemble à ce que vous souhaitiez. Interrogez vous sur le style d’écriture, sur les mots à ne pas traduire, le domaine traité et ses contraintes (vocabulaires spécifiques, connaissances nécessaires, etc…), l’usage du texte afin de contextualiser, la volonté ou non de penser au SEO, des contraintes comme le nombre de caractères, etc…

Vous devez savoir exactement où vous allez avant de commencer à traduire et détailler avec précision le service dont vous avez besoin à votre futur prestataire.

 

 

 

4. Estimer la date pour laquelle votre traduction doit être terminée

La traduction est chronophage. Pour cette raison, vous devez y consacrer un délai raisonnable. Surtout si vous confiez cette tâche à quelqu’un d’autre, car il vous faudra rajouter le temps de recherche du prestataire. Gardez en tête que certains documents nécessitent autant de temps pour être traduits que pour être écrits. Parfois même plus.

Vous devez donc estimer un délai convenable qui permettra à votre prestataire ou vous même de produire un texte de qualité, incluant des relectures, voire des retouches. Vous l’aurez compris, il faut s’y prendre en avance lorsque l’on veut une traduction de qualité.

 

 

 

5. Choisir votre prestataire

Une fois que toutes ces étapes ont été accomplies, il sera temps de choisir qui va exécuter cette tâche. Si vous ne faites pas la traduction vous-même, vous devrez choisir entre différentes options :

  • Une agence de traduction
  • Un traducteur indépendant que vous pourrez trouver sur une plateforme de freelance par exemple
  • Un service de traduction professionnelle comme Traduc.com

 

 

Traduc.com vous propose ses services de traduction de qualité, avec des traducteurs professionnels pour vous garantir une prestation qui correspondra à vos désirs. De plus, nous vous accompagnons tout à long de votre projet de traduction pour construire avec vous toutes les étapes vues précédemment.

5
/
5
(
1

vote

)
Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Facebook : les projets de Mark Zuckerberg après une année 2018 houleuse

2018 ne sera définitivement pas une bonne année pour Facebook et son dirigeant Mark Zuckerberg. Après un long article publié par le New York Times, le...

Publié le par Cyrielle Maurice
Webmarketing

Social media : 3 astuces pour connaître les heures de connexion de votre audience  ?

Lorsqu’une entreprise se lance sur les réseaux sociaux, ou souhaite optimiser sa visibilité, une question se pose toujours  : quand...

Publié le par Celine Albarracin