Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

4 conseils pour créer une couverture de livre moderne et attrayante 

Si certains éditeurs se conforment à leur charte visuelle et se contentent encore de juste indiquer le titre du livre et le nom de l’auteur sur leurs ouvrages,...

Publié par Melanie De Coster

Si certains éditeurs se conforment à leur charte visuelle et se contentent encore de juste indiquer le titre du livre et le nom de l’auteur sur leurs ouvrages, ce n’est plus aujourd’hui suffisant pour tout le monde.

Parce qu’un livre se choisit souvent en premier pour sa couverture, il faut y consacrer du temps. Beaucoup de temps : il existe des éditeurs qui accordent plusieurs mois de réflexion à leurs graphistes avant de se décider définitivement pour leurs couvertures.

Sans aller jusque là, voici quelques pistes pour réussir ces projets.

1. Pensez en miniature

Aujourd’hui, de nombreux lecteurs découvrent pour la première fois les couvertures des livres sur internet. Que ce soit parce qu’une maison d’édition ou un auteur la partage sur les réseaux sociaux, parce qu’ils en lisent une critique sur un blog, ou parce qu’ils l’achètent sur un site en ligne.

Ce qui signifie que leur première rencontre avec une couverture se fera via un rectangle de deux centimètres de hauteur. Ou moins.

Autant vous dire que vous avez tout intérêt à ce que votre couverture soit efficace et percutante pour attirer l’attention dans ce format !

2. Regardez les tendances

Les couvertures de livres font partie des rares produits culturels qui sont amenés à changer régulièrement.

Sérieusement : combien de visuels différents ont déjà été présentés pour le premier tome de Harry Potter ? Le texte ne change pas, les jaquettes des DVD non plus… La couverture, oui.

Pourquoi ? Parce que les éditeurs sont toujours à l’affut des dernières tendances. Et que certaines années ils préfèreront l’illustration d’un personnage, une autre fois ce sera juste le titre avec une belle typographie, la fois suivante ce sera une scène qui sera mise en avant…

Vous ne pourrez pas ignorer les tendances au moment de prévoir votre projet de couverture, sauf à voir le risque qu’elle soit rejetée par le commanditaire (ceci en gardant à l’esprit qu’il peut parfois être particulièrement intéressant de ne pas suivre la tendance, ou même d’en lancer une nouvelle).

3. Gardez un esprit d’unité

Quand vous préparez une nouvelle couverture, renseignez-vous aussi pour savoir ce que l’auteur a fait précédemment :

  • Ce livre rentre-t-il dans une série qu’il a déjà commencée ?
  • Est-ce une réédition après un énorme succès ?

Couvertures livres Persepolis

Ces éléments vous permettront de rester cohérent avec ce que les lecteurs connaissent déjà, eux, du livre que vous allez représenter.

4. Lisez le livre (ou renseignez-vous sur celui-ci)

La couverture doit donner envie de lire le livre, on est d’accord. Mais elle doit aussi représenter au maximum son univers, sa tonalité, son ambiance… Les lecteurs détestent se sentir trahis quand la couverture ne correspond pas au contenu.

Donc vous aurez besoin d’informations concrètes : quand se déroule l’histoire, qui est le public visé, quelle est l’apparence des personnages (pas la peine de présenter un héros blond bodybuildé si le personnage principal est un freluquet, par exemple).

Attention
la couverture doit faire autant sens avant la lecture du livre, qu’après celle-ci. Elle ne doit pas divulguer trop d’éléments d’intrigue tout en donnant envie de la découvrir. C’est un véritable travail d’équilibriste que vous aurez à mener !

 

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Comment faire des feedbacks constructifs à un graphiste ?

Parfois, certains projets créatifs que vous recevrez ne correspondront pas tout à fait à vos attentes. Mais, de manière générale, les...

Publié le par Melanie De Coster
Graphisme

Psychologie des couleurs : que signifie un logo noir ?

Noir, c’est noir… mais cela ne veut pas dire pour autant que tout espoir est mort. Surtout dans le domaine des logos. Opter pour un logo sombre en dit beaucoup plus...

Publié le par Melanie De Coster