Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

6 étapes pour créer une vidéo motion design

Média reconnu comme le plus impactant, la vidéo a envahit les réseaux sociaux, les sites web et les salons d’entreprise. Le motion design a le vent en...

Publié par Morgane Ponton

Média reconnu comme le plus impactant, la vidéo a envahit les réseaux sociaux, les sites web et les salons d’entreprise. Le motion design a le vent en poupe car son univers illustré donne une pleine liberté de création, tout en incarnant votre marque.

Issu du concept de storytelling, une vidéo de motion design est un excellent moyen d’embarquer votre audience dans votre histoire et de marquer les esprits. Toutefois, la création d’une vidéo a un coût et suit une méthode rigoureuse.

En suivant ces étapes, vous pourrez réaliser votre vidéo de manière fluide et éviter de nombreux allers-retours.

1. Le brief & le scénario

Un vidéo doit avoir un objectif clair :

  • une meilleure compréhension d’un produit ;
  • le teasing d’un événement ;
  • la promotion d’une nouveauté ;
  • la présentation d’une entreprise.

Pour le résumer, répondez simplement à la question suivante : quel est le message à faire passer ? 3 points que les gens doivent retenir.

Plus vos attentes seront détaillées, plus le motion designer saura créer une vidéo percutante.

Pour cela, vous devez aussi indiquer l’audience cible que vous visez. L’univers visuel devra à la fois incarner votre charte graphique tout en étant lisible et crédible pour votre cible.

Le scénario est ensuite une première projection du déroulé de votre histoire. On le construit en commençant par une accroche ou introduction, un déroulé et une chute ou conclusion.

3 exemples de scénarios :

  • La vie d’un utilisateur : un problème / une solution / votre offre
  • Une histoire chronologique dans le temps
  • Un argumentaire avec des chiffres et statistiques

À la fin de cette étape, vous devrez avoir commencé à définir l’univers graphique et la durée souhaitée, entre 30 secondes et 3 minutes maximum.

2. Le script et la voix off

Avant d’être une vidéo, votre histoire sera un récit. À ce stade, vous devrez rédiger un script écrit qui retrace le déroulé et le fil rouge de votre vidéo. Ce texte sera la base de la voix off.

Notre conseil
Veillez à épurer au maximum les informations pour qu’elles soient retenues, et adoptez un langage parlé.



L’enregistrement de la voix off se fait une fois la vidéo réalisée pour coller au mieux au visuel, par un acteur indépendant ou via les plateformes grossistes comme VoiceBunny. Pensez à rajouter des sous-titres pour plus d’accessibilité ou dans le cas d’une diffusion dans d’autres pays.

3. Le storyboard

C’est la première étape visuelle où l’on commence à dessiner. L’objectif est de matérialiser par un dessin, chaque scène de la vidéo, comme une BD.  Cette première ébauche dessinée à la main, doit être fidèle au déroulé de votre vidéo finale.

Le storyboard illustre aussi les bruitages et les transitions entre chaque scène. Le style graphique et les personnages sont représentés.

Quelques exemples de styles graphiques de votre vidéo :

  • fond neutre ou un paysage ;
  • tracé à la main (scribing) ou bien des formes ;
  • un style géométrique ou plutôt flou style aquarelle.

Enfin, il est utile d’écrire le texte de la voix off en dessous de chaque vignette.

4. Le maquettage

Ici, il s’agit de créer les formes qui seront utilisées dans la vidéo : une maison, un homme, un chien, une usine, une voiture, etc.

Il ne faut pas penser statique mais dynamique en décomposant chaque objet avec différentes formes. Par exemple, le personnage devra bouger sa bouche et ses sourcils pour renforcer son expression. Ce travail se fait sous Illustrator et Photoshop ou Gimp.

Enfin, le style graphique doit être cohérent sur toute la vidéo.

5. L’animation

C’est maintenant que tous ces éléments vont s’animer pour créer l’histoire décrite précisément dans le storyboard grâce à des logiciels comme Adobe After Effect ou Cinéma 4D. Il est possible de 2D ou 3D selon le style graphique choisi.

Toutes les étapes préalables à l’animation sont essentielles. En effet, toute modification structurelle sera très chronophage à ce stade. Assurez-vous d’avoir obtenu les validations de l’ensemble des acteurs avant de passer à l’animation.

6. Le sound design

Pour renforcer le dynamisme de l’ensemble, une bande son sera ajoutée à la vidéo.

Elle peut être créée sur-mesure pour souligner parfaitement les séquences de l’histoire. Vous pourrez aussi choisir des musiques libres de droits ou en acheter. Il faut alors bien caler vos transitions et les bruitages sur la musique.

 

Les images valent mieux qu’un long discours. Rien ne pourrait mieux illustrer les vidéos en motion design : ludiques, originales, tout simplement efficaces !

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

125 textures Bokeh gratuites pour vos créations graphiques

Utilisez-vous des textures dans vos créations ? Pourtant il est parfois difficile de retranscrire la réalité lorsqu’on imagine une oeuvre...

Publié le par Emeline
Graphisme

Les tendances typographiques en 2018

Une police d’écriture peut complètement changer le caractère d’une page. Alors que l’imprimerie existe depuis plusieurs siècles...

Publié le par Melanie De Coster