Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Logo : La check-list indispensable pour sortir du lot

À quoi sert cette check-list  ? À vous assurer que vous n’oublierez aucun des points qui rendront vos créations graphiques...

Publié par Melanie De Coster

À quoi sert cette check-list  ?

À vous assurer que vous n’oublierez aucun des points qui rendront vos créations graphiques exceptionnelles  !

Il vous suffit de vérifier systématiquement ces douze points pour être déjà dans la meilleure des directions.

 

1. Où est le point central  ?

Tout graphisme doit s’organiser autour d’un point central. Cela ne signifie pas qu’il doit systématiquement être situé au centre de votre composition. Mais plutôt qu’il s’agit d’une zone particulière qui attire plus l’attention.

D’une manière ou d’une autre, tous les autres éléments doivent converger vers celle-ci ou, à tout le moins, y diriger le regard.

Il vous revient juste de décider quel sera ce point central  : le nom du produit, de la marque, une promotion… Et puis de tout construire autour.

 

2. Est-ce bien organisé  ?

Si vous êtes parti du point central, vous avez déjà commencé à mettre en place une hiérarchie dans votre création graphique.

Le regard doit pouvoir circuler librement d’un point à l’autre du design, tout en repérant facilement les éléments les plus importants.

Voire l’ordre dans lequel il est préférable de les découvrir. Pour mieux guider l’œil, vous pouvez, au choix  :

  • jouer sur les répétitions  : utiliser à plusieurs reprises des formes similaires crée une certaine harmonie dans le graphisme, tout en permettant de les trier simplement en modifiant leur taille  ;
  • découper l’espace  : créer des sections bien différenciées est le moyen le plus radical de l’organiser  ;
  • vous appuyer sur l’espace blanc  : en laissant de l’espace libre autour des éléments les plus importants, vous leur accordez la place pour respirer, et donc une ampleur visuelle plus nette.

N’oubliez pas non plus le sens de lecture, de gauche à droite et de haut en bas.

 

3. Est-ce équilibré  ?

Un design bien équilibré semble plus posé. Il a plus de prestance que si celui qui le regarde se demande en permanence ce qui va de travers.

Design de logo réalisé par Ricardo Peña

Design de logo réalisé par Ricardo Peña

L’équilibre reposera sur la symétrie, qu’elle soit verticale, horizontale ou même radiale (c’est-à-dire circulaire et à partir d’un point central).

L’équilibre servira aussi la hiérarchie recherchée dans le point 2.

 

4. Les typographies sont-elles bien accordées  ?

Vous aurez besoin de typographies bien assorties pour servir l’harmonie de votre composition.

Le conseil de base est souvent d’associer une police sans serif avec une serif, mais vous pourrez aussi trouver différents duos déjà formés en fouillant un peu sur internet.

N’hésitez surtout pas à effectuer des tests  : des typographies qui ne se répondent pas correctement nuiront totalement à votre message.

 

5. Le texte est-il bien lisible  ?

Il ne devrait pas être nécessaire de le préciser, mais la lisibilité du texte doit figurer parmi vos priorités. Si les personnes qui regardent votre design ne parviennent pas à lire la marque ou les informations pratiques, vous passerez totalement à côté de votre but.

Pensez à vérifier que ce contenu textuel est lisible de loin, si nécessaire  : il sera parfois utile d’en agrandir la taille. Ou d’oublier les jolies polices manuscrites qui s’avèrent difficiles à déchiffrer.

 

6. Est-ce que les formes utilisées ont un rapport avec le message à passer  ?

Vos graphismes doivent répondre à un besoin de communication, transmettre un message. La plus jolie des illustrations ne servira à rien si elle perd de vue cet objectif.

logo animal oiseau

Attention
Ne perdez jamais de vue la raison pour laquelle vous créez ce graphisme, comme le produit qu’il sert à promouvoir. Les formes et les illustrations que vous utiliserez doivent toujours faire sens avec ce message.

 

 

7. Le contraste est-il suffisant  ?

Le contraste a deux fonctions  :

  • il attire le regard  ;
  • il fait ressortir certains éléments de votre design.


Le contraste n’est pas que coloré (clair contre foncé, couleur contre noir et blanc…), il sera aussi appuyé par les formes  : des courbes contre des lignes droites, des illustrations contre des lettres d’imprimerie…

 

8. Y a-t-il suffisamment d’espace  ?

Ce point a déjà été mentionné dans la partie sur l’équilibre, mais c’est parce que l’espace blanc est tout aussi important que celui qui est utilisé.

Si tous les éléments sont collés les uns aux autres, votre design ne respirera pas, il créera un sentiment d’oppression. Osez ne pas remplir votre page  !

 

9. L’ambiance correspond-elle à votre besoin  ?

On n’imaginerait pas un design festif pour des pompes funèbres. Ni des grilles rigoureuses pour un parc de jeux pour enfants. Votre design, l’ambiance qui s’en dégage, doit correspondre au message que vous voulez faire passer.

Pour y parvenir, toutes les parties de votre composition doivent être dans le même état d’esprit, servir le même besoin. Il n’est pas question de contraste dans ce cas  : tout doit fonctionner ensemble  !

 

10. Les couleurs sont-elles bien assorties  ?

Vous pouvez tout à fait utiliser des couleurs contrastées dans votre design… sans pour autant viser le kaléidoscope. Le tout doit être harmonieux.

logo 3D tendance 2020

Appuyez-vous sur les cercles chromatiques pour trouver les teintes qui se répondent bien les unes aux autres.

Ce cercle vous permettra de jouer astucieusement sur les tonalités complémentaires et opposées.

 

11. Le design correspond-il au brief  ?

C’est un aspect que vous ne devez jamais perdre de vue  : le brief du client.

Ou celui que vous avez rédigé pour vous. Si vous vous en éloignez trop, vous perdrez votre temps et votre énergie, pour un produit qui vous sera refusé.

 

12. La qualité est-elle suffisante  ?

Pensez à toujours enregistrer vos images en haute définition.

Ainsi que d’obtenir, éventuellement, tous les éléments intégrés dans une haute qualité. Tout votre design sera dégradé par une photo pixellisée au milieu de votre composition  !

 

Et pensez également à la destination finale de votre design  : vous n’utiliserez pas les mêmes gammes de couleurs pour le print que pour le web.

5
/
5
(
1

vote

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Système de grille : comment l’utiliser pour créer un logo ?

Dans un précédent article je vous avais vanté les mérites d’un système de grille pour vos créations graphiques. Mises en pages ou...

Publié le par Charlotte Chollat
Graphisme

Symbolique animal : que signifie le cheval dans un logo ?

Si vous ne partez pas au galop dès que l’on vous parle de symbolisme, cet article est fait pour vous. Nous allons voir quels sont les symboles associés au...

Publié le par Melanie De Coster