Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Typographie : 3 conseils pour faire le meilleur choix

Même les inconditionnels de l’image le savent : il arrive toujours un moment où il faut écrire. Que ce soit pour une page web, pour un flyer, pour une publicité, pour une...

Publié par Camille

Même les inconditionnels de l’image le savent : il arrive toujours un moment où il faut écrire. Que ce soit pour une page web, pour un flyer, pour une publicité, pour une newsletter, etc. Le texte est tout aussi important que le graphisme.

La typographie est d’ailleurs une forme de graphisme à part entière. On devrait penser à tourner sept fois sa typographie sur son écran avant de la faire lire !

 

1. Choisir la bonne typographie pour le bon contexte

Selon les clients visés et le type de communication, on n’utilisera pas les mêmes typographies. On estime que chaque police a sa propre personnalité.

Source : Stephane Lopes

Serif

Les polices Serif sont dites à empattements.

Définition
En typographie, les empattements sont les petites extensions qui terminent les extrémités des caractères de diverses polices d’écriture.

Ces polices, plutôt populaires, expriment la tradition, la respectabilité, le sérieux à l’instar de Times New Roman, Garamond, etc., par exemple.

Sans serif

Les polices Sans serif, elles, sont considérées comme plus modernes, plus épurées. On connaît notamment des polices comme Arial, Helvetica, etc.

Cursives

Les polices cursives correspondent à un tracé synonyme d’une écriture à la main.

On les utilise davantage pour l’expression des sentiments ou de la créativité dans un visuel par exemple.

Polices fantaisies

Les polices fantaisies ont plus une fonction de décors, notamment pour des titres par exemple.

Polices monospace

Définition
Les polices monospaces, aussi appelées polices à espacements fixes, traduisent une largeur fixe. Il s’agit en effet de polices dont les lettres et les caractères occupent chacun la même quantité d’espaces horizontaux.

A l’instar de Futura ou Courier New, les polices monospaces traduisent une impression de force et de clarté.

Important
Pour se démarquer, il faut éviter d’utiliser les polices par défaut installées sur les logiciels de traitement de texte. Elles sont trop usitées, voire associées à des clichés, et n’ont pas un effet professionnel (à l’instar de Comic Sans).

 

2. Les typographies, des polices à consommer avec modération

Source : LOUIS GHERARDI

Utiliser trop de typographies différentes sur un même document est aussi contre-productif que d’allier trop de couleurs. Il vaut mieux se concentrer sur 2 ou 3 polices différentes. Par contre, rien n’interdit de varier :

  • La taille,
  • L’épaisseur,
  • La couleur des blocs de texte, etc.

On obtient ainsi un texte dynamique, mais harmonieux.

Notre conseil
Tentez différents contrastes. Associez une police Serif à une typographie fantaisie : des caractères de la même famille auront nettement moins de choses à dire que des polices avec des personnalités différentes !

Il ne faut pas oublier non plus de mettre en avant l’élément le plus important de votre texte : un seul mot, en gras ou en capitale, attirera immédiatement l’attention. Limitez cette technique à moins de 10 % de votre texte pour ne pas diminuer son impact.

 

3. Soignez la lisibilité

Quelle que soit la longueur de votre texte, si vous l’avez rédigé, c’est pour qu’il soit lu. En entier. Différentes techniques aideront vos futurs lecteurs.

Source : Bsst

L’espacement

Vérifiez l’espacement entre vos lignes. L’interlignage doit être un peu plus grand que la taille de la police.

Parfois, il peut être utile de l’augmenter encore un peu pour aérer votre contenu.

Les couleurs

Les contrastes facilitent la lecture, à condition de ne pas en abuser. De manière générale, si le texte est long, préférez les contrastes positifs c’est-à dire du texte foncé sur un fond clair.

Notre conseil
Pensez à vérifier la lisibilité de votre texte selon le contraste choisi, sur un petit écran comme sur un plus grand. Vous devez vous assurer que votre texte est parfaitement lisible pour que l’information délivrée soit correctement perçue par son lecteur.

Les typographies

Réservez les polices fantaisie ou manuscrites aux titres et aux phrases brèves. Idem pour les Serif : les empattements fatiguent les yeux.

Notre conseil
Choisissez une typographie avec différentes graisses. Toutes les déclinaisons de light à black sont des graisses qui permettent de varier vos compositions. Cela vous permet également de hiérarchiser plus facilement l’information de votre contenu.

Source : Label Sidekick

La mise en page

Limitez veuves et orphelins : il s’agit des bouts de mots ou de phrases qui reviennent tout seuls à la ligne, comme abandonnés. Mieux vaut couper votre texte plus tôt !

Le support de présentation

Adaptez votre présentation au support de communication. En effet, on ne présente pas un texte de la même manière sur une affiche que sur une page web.

 

Tous ces conseils bien en tête, n’oubliez pas que vous pouvez faire créer votre propre typographie. Vous serez ainsi certain que personne ne pourra vous imiter.

Cette pratique n’est pas réservée aux seuls logos. Les jeux de typographie sont actuellement à la mode : c’est le moment de vous mettre à écrire… et à dessiner vos mots !

Et si vous déléguiez la création de votre propre typographie à un professionnel ? Entrez en contact avec des graphistes freelances professionnels et qualifiés en déposant votre annonce gratuitement sur Graphiste.com

5
/
5
(
7

votes

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Typographie : 5 astuces pour devenir un expert

Saviez-vous que le web se compose à 90 % de données textuelles ? Au regard de ce chiffre, il paraît évident que le choix de la typographie...

Publié le par Emeline
Graphisme

Comment optimiser vos vidéos pour Facebook ?

Sur Facebook, les vidéos défilent, de plus en plus nombreuses. Vous commencez à vous rendre compte de l’impact de ces petites images animées mais...

Publié le par Melanie De Coster