Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

6 clefs pour créer une police de caractères équilibrée

Il existe aujourd’hui un nombre impressionnant de polices d’écriture à télécharger, de tous styles et pour toutes les utilisations, gratuites ou payantes, et sous plusieurs...

Publié par Camille

Il existe aujourd’hui un nombre impressionnant de polices d’écriture à télécharger, de tous styles et pour toutes les utilisations, gratuites ou payantes, et sous plusieurs licences possibles.

Comment s’y retrouver pour faire le bon choix ? Comment acquérir les bons réflexes lors de la création de sa propre police de caractères ?

Voici 6 points clés pour y voir plus clair et comprendre le processus de création d’une police d’écriture.

 

Pourquoi créer sa propre police de caractère ?

Des milliers de polices sont disponibles au téléchargement, mais si aucune d’entre elles ne ressemble à ce que vous imaginiez, alors pourquoi ne pas créer votre propre police ?

La création d’une police ajoute une touche d’humanité à quelque chose qui aurait pu être un peu stérile. Votre propre police va venir s’ajouter à votre identité de marque. Une police unique et personnalisée est donc un excellent moyen de faire sortir votre entreprise du lot ou de créer le visuel que vous souhaitiez.

Mais créer sa propre police d’écriture peut s’avérer long et un peu technique. Il est donc important, dans un premier temps, de déterminer pourquoi vous avez besoin de créer votre propre police afin de mieux savoir combien de temps y passer et quel sera le budget alloué à ce projet.

 

1. Pour quel usage ?

Dans un premier temps, il va falloir déterminer à quel usage sera destinée votre police.

  • Est-ce pour le corps d’un texte ou plutôt pour des titres ?
  • Apparaîtra-t-elle sur papier ou sur écran ?
  • S’adressera-t-elle a un public particulier (enfants par exemple) ?
  • Comportera-t-elle les caractères spéciaux de langues étrangères ?
  • Avez-vous trouvé des polices de caractères dont vous pourriez vous inspirer ?

Ces questions vous permettront de choisir certains aspects primordiaux de votre police de caractères.

Bon à savoir
Une police serif sera idéale pour des volumes de textes denses, comme des pages de roman, les empattements permettant à l’œil du lecteur de suivre une ligne constante.

Cependant, cette règle n’est pas valable sur écran. En raison de la résolution moindre (72 dpi), les empattements des lettres d’un texte auront tendance à brouiller l’ensemble.

Exemple de la police Times New Roman

Exemple de la police Times New Roman

Exemple avec la police Arial

Exemple avec la police Arial

Si votre police est destinée à un public précis tel que les enfants, il faudra éviter la stylisation et se rapprocher d’un dessin de lettres manuscrites qui rappelle celles apprises à l’école (écriture cursive).

Exemple avec la police Cursive

Exemple avec la police Cursive

 

2. Tout commence sur le papier

La meilleure manière de commencer à réfléchir au dessin de votre police de caractères est de commencer vos esquisses sur papier. Cela permet d’être plus libre de ses tracés sans avoir à jongler avec les différents outils d’un logiciel.

Justifier le choix d'une typographie

En commençant par dessiner sur papier, vous n’avez pas besoin de réfléchir aux gestes que doit faire votre main pour arriver à tel ou tel tracé, et vous pouvez ainsi vous concentrer uniquement sur le dessin et laisser libre cours à votre créativité.

Notre conseil
Le mieux est de s’aider d’une grille afin de créer des lettres équilibrées, avec des courbes fluides.

 

3. L’étendue de la série

Si vous souhaitez créer une police de caractères complète et utilisable dans différents contextes, il est conseillé de réfléchir aux fontes qui vont composer votre police.

Une même police d’écriture est effectivement composée de plusieurs fontes. Par exemple, Times New Roman est une police dont l’une des fontes peut être Times New Roman italique 12 points.

typographie exemples
Il faudra donc que votre police soit la plus harmonieuse possible même passée en italique ou en gras. Pensez à la décliner. Ne vous contentez pas d’incliner les caractères de quelques degrés pour créer une italique ou d’augmenter leur taille pour obtenir une graisse différente.

Sur une police script dont les lettres sont normalement liées entre elles, un italique mal construit aura comme conséquence une séparation brutale de chaque lettre, et rendra le tout très inesthétique.

 

4. Chasse et approche

Ces deux notions sont importantes dans le processus de création d’une police d’écriture. Elles vont déterminer le confort de lecture et la lisibilité des lettres.

L’approche représente l’espace vide entre chaque lettre d’un mot. Cet espace est propre à chaque police, et doit être pensé en fonction du dessin de chaque lettre. Par exemple, un « i » de par sa forme très étroite n’aura pas la même valeur d’approche qu’un « w ».

police d'écriture équilibrée
Ce réglage se fera beaucoup en fonction de votre œil, et non de valeurs numériques strictes. L’idée étant de déterminer quel est le meilleur équilibre.

La chasse (également appelée « avance ») représente la largeur du caractère avec ses approches. Basiquement, elle peut être fixe ou proportionnelle. Une chasse fixe aura la même taille pour tous les caractères alors qu’une chasse proportionnelle, la plus répandue, sera variable en fonction des lettres.

Là encore, elle est à déterminer en fonction du confort visuel.

 

5. Travailler en vectoriel

Pour construire correctement votre police d’écriture, la méthode la plus adaptée est de travailler en vectoriel sous Illustrator, une fois le dessin global de chaque lettre déterminé.

gif image police typographie variable

Cela vous permettra d’obtenir des lignes très nettes, sans pixellisation à l’agrandissement et surtout un tracé de courbes parfait.

En effet, si vous avez la possibilité de passer beaucoup de temps pour travailler votre police, il faut garder en tête que chaque lettre doit rester harmonieuse aussi bien sur un texte de taille standard qu’agrandie pour figurer sur une affiche 4 par 3.

Bon à savoir
Le tracé d’une police doit être extrêmement précis, c’est pourquoi travailler en très grand le dessin de chaque lettre est primordial. Cela vous permettra de détecter des défauts imperceptibles en taille réduite comme les cassures de courbes ou encore les erreurs sur les angles et les pointes.­

 

6. Utiliser les bons outils

Nous venons de le dire, le plus adapté si vous maitrisez la suite Adobe est certainement de travailler en vectoriel sous Illustrator. Mais si vous êtes débutant et que vous souhaitez vous aventurer dans la création d’une police de caractère, il existe de nombreux outils qui pourront vous satisfaire.

FontStruct par exemple est un outil gratuit qui vous permet de créer, de partager et de télécharger des polices de caractères. D’autres sites en ligne comme Calligraphr.com vous permettent de transformer votre écriture manuscrite en police.

 

Conclusion

Vous savez maintenant tout ce qu’il y a à savoir pour vous lancer dans la création de votre première police d’écriture.

Mais si vous n’êtes pas graphiste, que vous n’avez ni le temps ni l’envie de créer vous-même votre police d’écriture, mais que vous souhaitez tout de même avoir une police personnalisée, vous pouvez trouver le freelance qu’il vous faut sur Graphiste.com !

4
/
5
(
5

votes

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Les 15 tendances graphiques qui vont marquer 2021

L’avenir est à nos portes et les tendances graphiques de 2021 se dessinent déjà. Nous avons recensé les principales tendances graphiques qui s’annoncent pour cette année 2021. De...

Publié le par Emeline
Graphisme

8 tendances de design d’application mobile à ne pas oublier en 2021

Alors que nous n’avons jamais autant utilisé d’applis mobiles, leur design est en pleine mutation afin d’offrir aux utilisateurs des interfaces toujours plus agréables, lisibles...

Publié le par Solenne Ricard