Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Packaging : top 11 des packaging écologiques

Le packaging, c’est l’art d’emballer ses produits (et ses clients). Le packaging écologique, c’est la même chose, mais version préservation de l’environnement. Aujourd’hui, quand...

Publié par Florian Fattier

Le packaging, c’est l’art d’emballer ses produits (et ses clients). Le packaging écologique, c’est la même chose, mais version préservation de l’environnement.

Aujourd’hui, quand on imagine un nouveau packaging, il ne faut plus seulement qu’il soit joli, il faut aussi qu’il parle développement durable en seconde langue.

Certaines enseignes et certains designers se font particulièrement remarquer dans leur maîtrise de ces codes.

Dans un monde où la tendance va vers le zéro déchet et la vente d’aliments en vrac, comment peut-on encore justifier d’ajouter du carton autour de ses offres ? La réponse dans cet article, avec quelques pistes que vous avez tout à fait le droit d’imiter !

 

1. Le packaging écologique qui rend service

Le meilleur emballage, c’est celui qui est utile même quand il ne protège plus rien. Les packagings d’aujourd’hui doivent servir à quelque chose même une fois sorti du magasin.

On a déjà vu ceux qui se métamorphosaient en jouets (comme avec la boîte-bateau chez Disney), mais Pizza Hut pousse le concept plus loin, avec sa Blockbuster box. En ajoutant une lentille à ses pizzas (encore mieux qu’une fève !), le pizzaïolo transforme ses boîtes carrées en projecteurs. D’abord proposées uniquement au Japon, ces pizzas sont même fournies avec des codes de téléchargement pour des films. Un cadeau bonus qui fait toujours plaisir aux clients, même s’il ne change rien au concept de l’emballage en lui-même. Ce projet sera-t-il au menu un jour en France ?

Dans le même esprit, il y a l’emballage de chemise qui se transforme, une fois ouvert, en cintre . Une conception qui fait sens et qui évite de nombreux déchets.

 

2. Le packaging écologique est le produit

La plupart du temps, l’emballage, une fois le produit en main, est encombrant.

Certains designers, comme Randy Chiang, ne veulent plus s’arrêter à cette limite dans la conception. Ainsi, Flicker est un concept en carton recyclé : la boîte sert à maintenir l’ampoule et le fil électrique. Le contenant et le contenu, une fois réunis, font une lampe ! Le luminaire peut s’accrocher au plafond, se poser sur la table, il est même possible de doser la quantité de lumière… Et aucun élément du packaging n’est de trop. Pour une fois, on peut vraiment dire : rien ne se perd, tout se transforme.

 

3. Recyclage et lecture, le mix gagnant ?

Même si la presse papier est en perte de vitesse, il y a encore de nombreux quotidiens imprimés chaque jour. Les journaux peuvent pourtant avoir de multiples utilisations…

C’est ainsi qu’une marque basée au Mozambique emballe ses savons dans des feuilles de journaux décorées par une communauté de femmes résidant sur place.  Écolo, éthique, solidaire… Autant de concepts qui parleront aux amateurs d’écopackaging.

 

4. Utiliser ce qui existe déjà

Pourquoi fabriquer quand tout est déjà à portée de mains ? C’est ce que se sont sans doute demandé quelques designers ces derniers temps.

On trouve ainsi des emballages de t-shirts en feuilles de bananier ou des assiettes à base de feuillages récoltées par des villageois d’Asie ou d’Amérique du Sud . La transformation est minime, mais l’impact, tant visuel qu’écologique, est important.

 

5. Le packaging écologique qui suit les innovations

Le marché du packaging écologique est amené à se développer fortement dans les prochaines années.

D’après le récent Sustainable Packaging Market Report, il pourrait représenter 440 milliards de dollars en 2025, soit une croissance d’environ 8 % par an. Toutes les marques s’y mettent : même Coca-Cola propose sa bouteille en similiplastique végétal, conçue à partir de résidus de canne à sucre.

C’est le moment d’être honnête : le souci de l’environnement n’est pas le seul moteur de ces grosses entreprises.

Présenter des packagings écologiques, c’est aussi toucher de nouveaux clients. Un rapport Persistence Market indique de manière claire que l’intérêt pour ces emballages pensés différemment gagne du terrain partout dans le monde.

On n’est pas obligé d’avoir un pôle recherche et développement à la pointe du progrès pour prendre le train en marche. Par contre, suivre et adapter les idées des autres, c’est au moins rester sur les rails !

 

6. Le packaging écologique et comestible

Limiter les déchets, c’est important pour l’avenir. La meilleure solution, c’est d’inciter les consommateurs à les manger pour qu’il n’y ait plus rien à jeter ensuite.

Le saviez-vous ?
En France, la société Wise Pack innove avec des bulles d’eau qui s’avalent entièrement. Plus de bouteilles à recycler grâce à eux !

Et même les enseignes de fast food ont le goût de ces cartons particuliers. KFC a ainsi proposé pendant quelques mois des gobelets comestibles. Seuls les clients de Grande-Bretagne ont pu boire leur café dans ces petites tasses fabriquées à base d’un biscuit enrobé de papier de sucre et de chocolat blanc.

Personne n’a précisé que le packaging écologique devait être bon pour la ligne !

 

7. Le packaging écologique qui se transforme en jeu

Les fêtes de fin d’année font souvent peur aux poubelles. Les immenses cartons de jouets et les papiers cadeaux à foison s’entassent dans les conteneurs, triplant la production hebdomadaire de déchets des familles en une seule journée.

Disney a décidé d’apporter sa petite pierre à l’édifice afin de lutter contre ce phénomène. En effet, l’emballage de la poupée à l’effigie de leur dernier dessin animé se replie pour devenir un bateau assorti.

On aimerait voir plus souvent ce genre d’initiatives !

 

8. Le packaging recyclable et recyclé

Carlsberg avec sa bouteille de bière en papier

Quand on consomme des produits bio, c’est que l’on s’intéresse au moins un minimum à l’environnement.

C’est pourquoi Lustucru propose un packaging écologique pour ses œufs bio qui est composé non seulement de papier recyclé mais aussi d’herbes non traitées. Sa production nécessite 60 % d’eau de moins que celle des emballages habituels ! Et le carton peut passer directement dans le compost.

À l’inverse, en Hollande, un producteur de tomates cerises recycle les tiges fanées de ses plants de tomates pour en faire les emballages de ses fruits. Solidus Solution  a ainsi parfaitement compris la maxime « Rien ne se perd, tout se transforme »…

 

9. Le packaging écologique jetable

Il n’y a pas que les humains qui mangent des déchets. Les animaux aussi le peuvent.

C’est ainsi que la brasserie Saltwater a imaginé des anneaux d’emballages de canettes à base d’orge et de blé issus du brassage. Ces anneaux, entièrement biodégradables, peuvent servir à nourrir la faune aquatique. C’est la première fois que l’on a le droit de jeter ses poubelles sur la plage pour la bonne cause !

En Californie, c’est le projet Plant Trash qui permet de jeter ses gobelets de café afin qu’ils plantent des arbres qui s’appuie sur la même idée. Sortir les poubelles a rarement été aussi productif !

 

10. Le packaging écologique optimisé, de petite taille

Marque de beauté Wise

Vous intéresser au green packaging, ou packaging écologique, c’est aussi se concentrer sur l’essentiel. On entend par là : limiter le suremballage.

Quoi de pire aujourd’hui que de recevoir un article suremballé de plastique et de carton, eux-mêmes emballés dans une boîte…

Dites au revoir à ces emballages anti-écologie, suremballés de matériaux mauvais pour notre planète. Il est ainsi temps de revoir vos packaging pour les rendre minimalistes, autant par leur forme que par leur design.

Attention
Cela ne signifie pas que votre produit se verra abîmer s’il n’est plus protégé par tout un tas d’emballages inutiles. Vous devez tout de même veiller à conserver ces éléments indispensables de protection, mais en pensant désormais “green packaging”.

Dans ce sens, de nombreuses marques ont amélioré le design de leurs produits et leurs packaging pour limiter l’usage du plastique et réduire leur empreinte carbone.

 

11. L’avenir du packaging écologique

Source : Karina Zhukovskaya

De nombreux projets sont encore dans les cartons. Des entreprises mettent en place des PET recyclés depuis déjà plusieurs années.

En Espagne, ce sont les eaux usées des producteurs de jus de fruits qui pourraient être bientôt transformées en emballages… si les études du laboratoire qui planche sur cette phbottle sont commercialisées. Les cartons conçus à base de mycellium, un champignon, sont déjà utilisés quant à eux par Ikéa et Dell.

 

Notre astuce

Le packaging écologique va certainement continuer à se développer dans les années à venir.

Vous adorez les packagings créatifs ? Retrouvez de nombreux articles sur les packagings. Si vous souhaitez faire réaliser votre propre packaging par un graphiste professionnel, déposez gratuitement votre projet sur Graphiste.com et vous recevrez une dizaine de devis.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Web design : 5 règles pour vos boutons call-to-action

Ces fameux « Call To Action », casse-tête pour marketeurs et graphistes. Comment faire en sorte qu’ils sortent du lot, qu’ils soient cliqués...

Publié le par Valentin Thomas
Graphisme

7 questions à poser à un graphiste pour la création de votre logo

La création du logo de votre entreprise est une étape que vous ne devez surtout pas négliger puisqu’il sera l’élément central de...

Publié le par Jerome Dajoux