Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Top 15 des meilleures et des pires typographies

L’identité d’une marque passe par le choix de la parfaite typographie. Un choix des plus importants qui doit permettre de créer le lien entre votre public cible et votre marque....

Publié par Solenne Ricard

L’identité d’une marque passe par le choix de la parfaite typographie. Un choix des plus importants qui doit permettre de créer le lien entre votre public cible et votre marque.

Mais attention, car si vous optez pour la mauvaise typographie, celle-ci aura pour effet de rebuter votre clientèle plutôt que de l’attirer. Sachez que, s’il existe un très grand nombre de polices de caractères, toutes ne se valent pas (loin de là).

Si vous souhaitez des conseils de professionnel, n’hésitez pas à postez gratuitement une annonce sur Graphiste.com et recevez les réponses de nombreux graphistes.

Découvrez donc notre top 10 des meilleures et le top 5 des pires polices d’écriture.

Top 10 des meilleures typographies

Vous le savez, les polices de caractères peuvent présenter de très nettes différences entre elles.

Toutefois, les meilleures typographies ont certains points communs, et notamment :

  • Un crénage (ou approche) régulier. L’espace entre chaque caractère est ainsi toujours le même.
  • Une parfaite régularité. Toutes les lettres, chiffres et caractères composant la police présentent la même apparence.
  • Un bon équilibre. Les pleins et les déliés sont alliés de manière harmonieuse.
  • Une lisibilité idéale. La police est parfaitement lisible, quel que soit son support.

Pour aller plus loin : 7 outils pour créer sa propre typographie

1 – Didot

Didot fait partie des polices de caractères les plus connues. Elle est en effet synonyme de rigueur et gage de qualité.

Didot est une police esthétique et équilibrée qui joue avec les pleins et les déliés.

On la retrouve notamment dans les magazines de mode.

2 – Bodoni

La typographie Bodoni inspira Didot. Leurs différences sont d’ailleurs très légères, mais les empattements de la première sont un peu plus épais.

Le jambage de Bodoni est légèrement en biseau, tandis que Didot est bien plus stricte et droite.

Bodoni est une police harmonieuse qui joue sur les épaisseurs de traits.

À lire aussi : Typographie : comment éviter les stéréotypes ?

3 – Garamond

Les lettres de la police de caractères Garamond sont fluides et cohérentes. En impression, cette typographie s’avère également économe en encre, grâce à la finesse de ses lettres.

Sans empattement, Garamond est populaire en raison de sa lisibilité constante, quelles que soient la taille, la couleur et la composition du texte.

4 – Futura

Futura est une police de caractères linéale géométrique au profil aérodynamique.

Très lisible grâce à son approche régulière, ses courbes sont également basées sur des cercles parfaits, tandis que ses triangles sont rectangles et ses graisses ont toutes la même taille.

5 – Helvetica

Helvetica offre une grande lisibilité grâce à un tracé neutre qui se prête à tous les usages.

Cette typographie fait partie des polices les plus utilisées au monde, très appréciée des graphistes et typographes.

6 – Baskerville

Baskerville offre des proportions généreuses. Si elle ne transcende pas ses prédécesseurs, elle se différencie par ses pleins et déliés plus marqués, ses empattements de bas de casses quasi-horizontaux, et ses hampes verticales.

7 – Mrs Eaves

La typographie Mrs Eaves est basée sur Baskerville, mais ses proportions larges et son espacement généreux les distinguent.

Ces deux polices représentent à merveille le luxe et l’élégance.

8 – Verdana

typographie Verdana

Conçue pour Microsoft, Verdana est une police d’écriture sans empattement, optimisée pour l’affichage.

Elle est ainsi lisible à petite taille sur les écrans d’ordinateur.

9 – Clarendon

Clarendon est une police d’écriture à empattement carré, particulièrement adaptée au titrage et aux manchettes en gras.

Elle évoque aujourd’hui l’univers ouvrier et le monde de la musique.

10 – Gill Sans

Gill Sans a servi de base à de très nombreuses polices humanistes. Son caractère très lisible lui permet d’être utilisée pour du texte comme pour du titrage.

Top 5 des pires typographies

Commençons par distinguer les mauvaises typographies de celles qui ont été tellement utilisées qu’on ne peut plus aujourd’hui les supporter.

En effet, si certaines polices ont perdu leur intérêt à force d’usage, d’autres sont véritablement mauvaises, car elles ne parviennent pas à s’équilibrer, ou sont totalement illisibles.

1 – Arial

Arial fait partie de ces polices utilisées maintes et maintes fois.

Elle n’est certes pas mauvaise, puisque parfaitement lisible, mais elle n’offre aucune originalité et manque cruellement de caractère.

2 – Comic Sans

Les courbes de Comic Sans tentent en vain de recréer le dynamisme du lettrage manuel des bandes dessinées. Mais en définitive, Comic Sans est exclusivement utilisée par les instituteurs pour leurs supports de cours de classe maternelle.

3 – Time New Roman

Police très (trop) discrète, Time New Roman ne profite d’aucun caractère, ni d’aucune originalité. Elle est si peu remarquable qu’on ne l’envisagerait jamais pour représenter une marque. Elle a notamment le désavantage d’avoir été trop vue.

4 – Jokerman

Jokerman fait partie des polices exécrées tant elle est surchargée et donc totalement illisible. Son utilisation a même tendance à détourner le lecteur de l’information contenu par le texte.

Elle est donc à proscrire, tant pour la rédaction d’un texte que pour l’identité d’une marque.

5 – Papyrus

La typographie Papyrus est censée reproduire l’effet de l’encre sur le papyrus égyptien. Une tentative qui, si elle ne manque pas d’idée, est très loin d’être réussie. En effet, la typographie confère surtout une texture très irritante à l’ensemble et rend le texte totalement illisible.

Pour aller plus loin :

Faites confiance à l’expertise d’un graphiste professionnel pour vous conseiller sur la bonne typographie pour vos projets graphiques.

L’article Top 15 des meilleures et des pires typographies est apparu en premier sur Graphiste.com.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Comment ouvrir et convertir un fichier au format HEIC ?

HEIC (High Efficiency Image Container) est un format d’image que la « marque à la pomme » a développé. Ce conteneur d’image est souvent installé dans les appareils photos...

Publié le par Elodie
Graphisme

10 alternatives à CapCut pour vos montages vidéos

Au-delà de l’univers de TikTok pour lequel il a été initialement créé, CapCut s’est imposé comme un logiciel de référence dans le monde de l’édition de projets photos et vidéos,...

Publié le par Laura