Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Emailing : comment améliorer votre spam score ?

Vous êtes persuadé que votre base de données clients est fiable à 100  %  ? Contrairement aux idées reçues,...

Publié par Leo Chatillon

Vous êtes persuadé que votre base de données clients est fiable à 100  %  ?

Contrairement aux idées reçues, l’opt-in ne garantit pas que vos emails soient bien délivrés aux destinataires. Les fournisseurs d’accès internet peuvent les assimiler à des spams pour différentes raisons.

Pour résoudre cette problématique, nous vous proposons de découvrir 5 bonnes pratiques pour améliorer votre spam score.

Le spam score  : définition et mode de calcul

Le spam score est un indicateur permettant d’évaluer le potentiel de “mise en spam” de vos mails. Des outils comme Mail Tester permettent de l’estimer.

En fonction de l’outil, le mode de calcul et la définition du spam score diffèrent. Malgré tout, certains critères sont généralement utilisés par les systèmes de filtrage anti-spam  :

  • L’application des protocoles de sécurité en vigueur et le sérieux de l’adresse IP
  • La propreté du code HTML
  • Le contenu de l’email

Les calculateurs de spam scores sont destinés à contrôler la conformité des éléments techniques d’un email  : il suffit d’une erreur de programmation ou d’écriture, aussi minime soit-elle, pour que votre emailing soit considéré comme un spam et que les destinataires n’en prennent pas connaissance.

Les bonnes pratiques pour préserver votre spam score

Comment éviter d’être classé dans les spammeurs par votre FAI  ? Suivez ces 5 astuces et votre taux de délivrabilité n’en sera que meilleur.

1) Éviter les “spam words”

Depuis quelques années, les fournisseurs d’accès internet perfectionnent en permanence leurs filtres anti-spam. Détecter certains mots associés à du spam est devenu un impératif.

Pour contourner ces nouvelles règles, il est préférable de limiter l’utilisation de majuscules, de caractères spéciaux ou de contenu pouvant prêter à confusion.

De plus, limitez l’utilisation de termes trop promotionnels comme « gratuit », « revenus exceptionnels », « 100  % satisfait », « miracle », « meilleur prix »…

2) Appliquer les normes emailing

De nombreux clients de messagerie ont recours à l’utilisation de normes de sécurités SPF, DMARC et DKIM. Celles-ci sont conçues pour détecter les tentatives de phishing ou pour identifier rapidement les spammeurs, qu’il s’agisse de robots ou d’êtres humains.

Ces normes emailing permettent notamment de rattacher votre site internet à votre adresse mail et de prévenir toute tentative d’usurpation d’identité.

3) Épurer votre liste de contacts

Une liste de contacts évolue avec le temps. En l’espace de quelques années, certains clients ont pu déménager, changer de nom, etc. Dans un tel cas, il est fort probable qu’ils aient modifié leur adresse email.

Lorsque vous envoyez une newsletter, s’il y a trop d’adresses inactives, votre FAI peut penser que vous êtes un spammeur.

Pour réduire au strict minimum ces erreurs, épurez régulièrement votre base de données client. Dès que des emails vous sont retournés, supprimez-les de votre fichier.

4) Testez vos emails

Pour éviter que les messageries de vos destinataires vous considèrent comme un spammeur, effectuez des tests de délivrabilité en amont.

Pour ce faire, utilisez un outil comme Sender Score. Il suffit de renseigner votre adresse IP ou votre domaine pour obtenir une évaluation basée sur le nombre de mises en spam de vos emails ou encore votre présence sur d’éventuelles listes noires.

5) Simplifier la procédure de désinscription

Après quelques années, l’un de vos abonnés peut faire le choix de se désinscrire de votre liste de contacts. S’il ne trouve pas le lien adéquat, alors il vous signalera comme un spammeur.

Même si vous n’aimez pas avoir des désinscriptions, elles sont toujours préférables à l’augmentation de votre spam score  !

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Pourquoi la localisation de contenu est nécessaire pour le SEO ?

La notion de localisation de contenu va beaucoup plus loin que celle de traduction de contenu. Elle est aujourd’hui incontournable si vous souhaitez vous développer...

Publié le par Charlotte Bonillo
Webmarketing

Pourquoi installer Chrome ou Firefox alors que vous disposez déjà du meilleur navigateur, Microsoft Edge ?

À la lecture du titre de cet article, vous vous êtes peut-être demandé si nous avions perdu la raison. En réalité, nous ne sommes pas...

Publié le par Thomas Coeffe