Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Comment rédiger un bon script vidéo ?

Appréciée par les internautes, captivante et dotée d’un fort potentiel de partage sur les réseaux sociaux, la vidéo est de plus en plus...

Publié par Leo Chatillon

Appréciée par les internautes, captivante et dotée d’un fort potentiel de partage sur les réseaux sociaux, la vidéo est de plus en plus utilisée pour le web marketing.

Et les statistiques ne mentent pas, la vidéo a encore de beaux jours devant elle. D’où l’intérêt qu’elle suscite chez de nombreuses entreprises désireuses d’augmenter leur visibilité sur le web et les réseaux sociaux.

Mais toute bonne vidéo repose sur un bon script, qui va structurer et organiser l’image. Voici nos conseils pour rédiger un script vidéo digne de ce nom.

1) Être concis

Le capacité d’attention sur le web réduit sans cesse.

Vous avez certainement entendu parler de cette étude qui concluait que l’être humain avait maintenant un temps de concentration inférieur à celui d’un poisson rouge – soit 8 secondes…

Vous l’aurez compris  : allez à l’essentiel dans votre brief. Rien ne vous empêche d’ajouter, si nécessaire, des documents de référence complémentaires.

2) Se lire à haute voix et se chronométrer

Cela vous aidera à fluidifier la rédaction et éviter les redondances. La distance vous permettra d’améliorer l’impact du script à l’oral et de vous projeter à l’image.

3) Supprimer les répétitions

C’est le point le plus important à respecter. En vidéo, il est primordiale de respecter une idée par phrase. Une redite dans le script obligera à répéter l’élément visuel/l’animation qui lui correspond et alourdira le rythme de la vidéo.

4) Raconter une histoire

Il est vivement recommandé de structurer son script autour d’une histoire afin que le spectateur s’identifie, sur la base du célèbre schéma  :

  1. Poser le décor
  2. Introduire une problématique
  3. Y répondre en présentant votre solution

Plutôt que  : « Il est difficile de bien dormir sur un mauvais lit. Nos lits sont de bonnes qualité et ne sont pas chers », nous préfèrerons utiliser  : « Jean a encore mal dormi, mais il manque un peu de budget pour s’acheter un nouveau lit. »

5) Se projeter à la place du spectateur

Vous avez tous eu un prof de maths qui vous disait  : « Mais je ne comprends pas que tu ne comprennes pas, c’est pourtant simple  ! »

La prouesse d’un bon script est de traduire le vocabulaire (trop) technique pour le faire comprendre par un public non averti, sans dénaturer ni trop vulgariser le message.

À la manière d’un graphiste qui utilisera un univers visuel pour atteindre une certaine cible, le rédacteur devra adapter sa plume au public ciblé.

6) Se projeter dans l’image

Le script a pour vocation de se transformer en images, alors gardez toujours cela en tête. Faites vous aider par le directeur artistique.

En effet, la vidéo sert à montrer ce que l’on ne veut pas prendre le temps de dire  : un schéma ou un graphique, l’expression faciale d’un personnage permettront de faire passer l’information.

Même si il est tentant de faire passer un maximum d’information dans la vidéo, il faut s’en priver.

Le support étant de toute évidence d’une grande efficacité, il n’en reste pas moins que mal maîtrisé, lourd, et trop dense, seulement très peu d’informations seront mémorisées par le spectateur.

En fonction de la durée de la vidéo souhaitée, il n’est pas rare de devoir faire certaines concessions sur des informations afin de maintenir un rythme adapté au support de diffusion (plus court et très condensé à destination des réseaux sociaux par exemple).

La vidéo n’en sera que plus impactante.

7) Autres conseils

Réussir votre voix-off

Si votre vidéo comporte une voix-off, le script pourra se présenter en deux parties complémentaires.

  • L’une comportant le texte dicté de la voix-off  ;
  • L’autre comportant les informations relatives à ce qu’il se passe à l’écran.

Par exemple  :

Voix-off  : « Vous avez des problèmes d’argent  ? »

À l’écran  : Apparition du picto Euro par la gauche, apparition du point d’interrogation par la droite.

On peut  : ajouter des indications de temps, afin d’estimer en amont le temps global que pourra faire la vidéo.

Alléger vos énumérations

Parfois, raccourcir le texte est capital pour garantir le bon timing de la vidéo

Par exemple  :

Voix-off  : « Inondations dans 10 départements français » 

À l’écran  : Apparition d’une carte de France découpée avec les dix départements concernés en bleu.

Ainsi, la voix off évitera d’avoir à citer les dix départements, économisant de précieuses secondes d’attention.

Lorsque que le texte ne peut plus être raccourci sans altérer ni le contenu, ni la qualité de la rédaction, il est parfois nécessaire de faire des concessions au niveau du timing (allonger le temps maximum imparti), ou dans le contenu (restreindre le nombre d’informations).

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Facebook Ads : 6 moyens d’augmenter votre taux de conversion

Générer de la visibilité sur votre page Facebook, c’est une chose. Mais est-ce que vos publications convertissent vos prospects  ? Pour avoir...

Publié le par Celine Albarracin
Webmarketing

CodingRadio : une radio en ligne avec des playlists dédiées aux développeurs

CodingRadio est une radio en ligne un peu spéciale. Le service est gratuit et met à disposition des playlists d’humeurs, dédiées aux...

Publié le par Ludwig Herve