Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Dropshipping : faut-il se lancer ? (Avantages et inconvénients)

Le dropshipping a le vent en poupe depuis quelques années dans le monde du e-commerce et de plus en plus d’entrepreneurs sont tentés de créer un site...

Publié par Leo Chatillon

Le dropshipping a le vent en poupe depuis quelques années dans le monde du e-commerce et de plus en plus d’entrepreneurs sont tentés de créer un site marchand en exploitant cette technique.

Mais cette pratique, qui n’est pas une recette miracle, a ses qualités et ses défauts, et mieux vaut savoir où l’on met les pieds avant de démarrer une boutique en ligne sur ce modèle.

Voici ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans le dropshipping en France.

Le dropshipping, comment ça marche  ?

Le dropshipping (qu’on peut traduire en français par “livraison directe”) est un modèle de vente en ligne qui repose sur trois acteurs  : le vendeur, le fournisseur et le client.

Ce système peut être décomposé en 3 étapes  :

  1. Le client achète un produit sur le site e-commerce du vendeur  ;
  2. Le vendeur commande le produit au fournisseur  ;
  3. Le fournisseur envoie le produit directement au client.

Ce mode de fonctionnement se caractérise donc pas l’absence de stock pour le vendeur, qui va seulement servir d’intermédiaire entre le client et le fournisseur.

Les avantages du dropshipping

avantages du dropshipping

Commençons par un tour d’horizon des principaux avantages que présente le drop shipping pour le vendeur.

1) Un investissement de départ minimal

Le point fort numéro 1 du drop shipping est probablement son accessibilité  : la principale – voire la seule – dépense de départ à prévoir est la création d’un site e-commerce.

Ensuite, vous n’avez plus qu’à attendre (ou presque) que des clients commandent sur le site.

Avec ce système, vous n’avez pas à fabriquer ou à commander massivement des produits pour pouvoir les mettre en vente sur votre site.

Même les fiches produits peuvent, le plus souvent, être reprises directement aux fournisseurs. Cependant, elles sont rarement en français et nécessitent donc un travail de traduction.

Veillez aussi à ce qu’elles ne soient pas identiques à celles d’éventuels concurrents qui auraient les mêmes fournisseurs en dropshipping que vous, afin d’éviter le contenu dupliqué.

2) Des frais limités

Si le capital de départ à investir est réduit, les frais de fonctionnement d’un business de dropshipping sont tout aussi alléchants.

Pas de gestion et d’inventaire des stocks, pas d’entrepôt à acheter ou à louer… Les coûts fixes sont généralement très faibles, bien qu’ils risquent d’augmenter au fur et à mesure que l’entreprise grossit.

3) Une grande variété de produits

Ne pas être obligé d’acheter et de stocker à l’avance ses produits offre une grande liberté dans le choix des articles à vendre.

Il existe une multitude de fournisseurs dropshipping qui fabriquent des biens de toutes sortes  : rien ne vous empêche d’offrir une grande variété de nouveaux produits sur votre boutique en ligne.

Attention toutefois à conserver une certaine cohérence et à ne pas vendre tout et n’importe quoi.

4) Une bonne scalabilité

La scalabilité est un concept utilisé dans le jargon des startups. Il désigne grosso modo la capacité de l’entreprise à s’adapter à une forte hausse d’activité.

Pour un e-commerce classique, une augmentation subite de la demande pour un produit peut avoir des conséquences néfastes (rupture de stock) et exige un gros travail de réorganisation.

Avec le dropshipping, c’est le fournisseur qui endosse presque à lui tout seul les variations de la demande, bien que le vendeur soit tout de même impacté, notamment au niveau du service client.

Les inconvénients du dropshipping

inconvénients du dropshipping

Bien entendu, tout n’est pas rose avec le dropshipping  : cette méthode présente aussi un certain nombre de risques dont il faut être bien conscient avant de se lancer.

1) Des marges restreintes

Le revers de la médaille du drop shipping, c’est la difficulté à réaliser des marges fortes sur la vente des produits.

La facilité d’accès à cette méthode de vente fait que la concurrence est souvent rude  : augmenter exagérément vos prix – et donc vos marges – revient bien souvent à vous tirer une balle dans le pied.

Le choix d’une niche de produit moins concurrentielle est décisive pour parvenir à dégager des marges plus confortables.

2) La dépendance envers les fournisseurs

Le dropshipping permet de reléguer à vos fournisseurs un certain nombre de tâches, notamment la gestion de stocks et des livraisons.

Mais cela implique une forte dépendance à leur égard  : ainsi, si l’un de vos fournisseurs (qui travaille très probablement avec d’autres vendeurs) se retrouve en rupture de stock d’un de vos produits phares, vous n’avez presque aucun recours.

D’autant plus qu’il n’est pas évident d’opérer un bon suivi des stocks de vos fournisseurs, qui peuvent se trouver à des milliers de kilomètres de chez vous.

Autre problème  : vous subirez les conséquences d’éventuelles erreurs commises par vos fournisseurs.

Par exemple, si un client reçoit un produit défectueux (ou ne le reçoit pas du tout), votre réputation en pâtira même si vous n’êtes pas directement responsable.

3) Des coûts de livraison complexes

La plupart des drop-shippers travaillent avec plusieurs fournisseurs, qui ne proposent pas tous les mêmes modalités de livraison ou qui peuvent se trouver dans plusieurs pays différents.

Cela peut avoir un impact sur les frais de port que le client doit assumer.

Par exemple, si ce dernier commande deux produits provenant de deux fournisseurs différents, deux livraisons différentes lui seront facturées, ce qui peut être un frein important.

Vous pouvez toutefois régler ce problème en prenant en charge ces surcoûts liés aux livraisons.

4) Une connaissance limitée des produits

Quand vous fabriquez ou, a minima, stockez les produits que vous vendez, vous pouvez les observer directement, contrôler vous-même d’éventuels défauts… En bref  : vous connaissez vos produits.

C’est fatalement moins le cas avec le dropshipping, puisque vous commandez des articles (souvent venus de l’autre bout du monde) sans forcément bien les connaître.

Conclusion

Le drop shipping est une méthode à double tranchant. S’il offre l’opportunité de mettre sur pied un site marchand rapidement et à moindre coût, ce système a aussi ses faiblesses.

Faiblesses que les dropshippers en herbe doivent prendre en compte avant de se lancer dans le e-commerce par ce biais.

Qui plus est, la conception d’une boutique en ligne ergonomique et performante (en termes de référencement, notamment) est indispensable pour réussir à vendre des produits, dropshipping ou non.

Faites appel à un développeur e-commerce freelance sur Codeur.com pour lancer votre projet.

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Les ventes de smartphones sont en baisse pour la première fois

Pour la première fois, les ventes de smartphones sont en baisse. Il s’est vendu moins de mobiles connectés à Internet au quatrième trimestre 2017...

Publié le par Thomas Coeffe
Webmarketing

Insolite : une mamie de 75 ans accro à Skyrim

Si Tintin se lit de 7 à 77 ans, pourquoi ne pas jouer à Skyrim à 75 ans ? C’est d’ailleurs ce que s’est dit Barbara St. Hilaire, plus connue sous le pseudonyme OGHC pour Old...

Publié le par Team WebActus