Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Je trouve cette pub Windows 7 incroyable !

En relisant cette publicité pour Windows 7, on y voit transparaitre les reproches que les utilisateurs faisaient à Vista ! Pour eux, Windows 7 est avant tout une correction de ces...

Ils ont de l’humour …

pub_windows7_consomme_moins

copie d’écran © Microsoft

Si on lit entre les lignes :

  • « Mon Pc avec votre Vista, il consommait beaucoup trop et il ramait » (qui veut dire, comme le mot « ram » l’indique, qu’il bouffait la mémoire…)… « et je n’étais pas contente ! »
  • « Et vous me dites que votre Windows 7 il bouffe moins ? … enfin ! »

C’est une reconnaissance des défauts de Windows Vista, du fait que les clients n’étaient pas contents et qu’ils espéraient mieux… et du fait que 7 améliore (probablement) les choses.

Windows 7 ne serait donc qu’une correction des erreurs de Vista…. ahhhh… d’accord …  ;-)

Reste encore un détail…

« Il me reste encore 2 souhaits, c’est ça ? » …

ce que j’interprète par

  • « vous savez, y a pas que le fait qu’il me bouffait la mémoire ! J’ai encore plein d’autres reproches… »
  • « euh… j’aurais jamais assez avec 2 souhaits pour améliorer Vista ! »

Il faut prendre ce billet sur un ton humoristique évidemment… (d’ailleurs, Vista, on ne pouvait qu’en rire… ou en pleurer…)

 ;-)

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

YouTube Rewind 2019 : les vidéos les plus populaires de l’année

YouTube publie le traditionnel Rewind 2019. Découvrez également les classements des vidéos les plus vues et likées en France en 2019. The post YouTube...

Publié le par Alexandra Patard
Webmarketing

5 logiciels de gestion de stock à découvrir

La gestion des stocks peut être un vrai calvaire, que vous possédiez un commerce, une boutique en ligne, ou toute autre activité. Heureusement, des solutions...

Publié le par Leo Chatillon