Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Vendre aux États-Unis : 7 choses à savoir

Le drapeau américain fait rêver de nombreux e-commerçants français. Cependant, il ne suffit pas de mettre un petit drapeau américain sur son site...

Publié par Thomas Lazzaroni

Le drapeau américain fait rêver de nombreux e-commerçants français. Cependant, il ne suffit pas de mettre un petit drapeau américain sur son site et faire un clone de la version française pour vendre aux Etats-Unis… Même si s’implanter aux États Unis est moins compliqué que de lancer un business en Chine, certains codes américains sont à respecter pour être crédible et il faut également bien s’armer. Voyons ensemble 5 conseils pour réussir à vendre aux États-Unis.

Amazon the place to be

Quand on sait qu’aux USA, un produit en ligne sur deux est désormais acheté chez Amazon, cela se passe de commentaire… Il faut impérativement être référencé sur la marketplace d’Amazon.

Amazon E-commerce États Unis

Un bon carnet d’adresses


Pour réussir aux Etats-­Unis, il faut avoir un bon réseau. Participez à des salons, des conférences liés à votre activité. Il faut vous « montrer » et surtout vous vendre sur les réseaux sociaux pros. Les américains prêteront notamment attention à l’intitulé de votre poste. Autre exemple, aux Etats-Unis, il est coutume d’afficher la photo des membres de son entreprise sur le site internet. Les américains vous achètent vous, avant d’acheter le produit. Il ne faut donc pas hésiter à mettre sa personnalité en avant, faire des vidéos et monter un blog.

 

S’adresser à la bonne cible

Dans les moeurs français, on s’adresse d’abord à un top exécutif qui, si votre message fait mouche, vous met en relation avec la personne dans l’entreprise concernée par votre produit/service. Aux Etats-­Unis c’est l’inverse. C’est la personne utilisatrice du produit qui vous mettra en relation avec un dirigeant ou CEO. Ainsi, votre discours doit aller à l’essentiel et aborder rapidement le bénéfice produit et le prix  : time is money.  

Contrairement aux français plutôt sur la réserve pour vanter les mérites de leur produit, pour convaincre les américains, vous devez montrer que vous êtes particulièrement fier de votre produit et même si cela parait pompeux  ! 

 

Un site adapté

Tout d’abord, le b.a.-ba est de faire traduire votre site par un traducteur natif. Il est indispensable de parler le même langage que les américains. Think local  ! 

Ceci est également valable pour l’ergonomie et le design du site. Ce n’est pas pour rien que le célèbre fast-food « M » est jaune sur un fond vert en France pour faire écolo tandis qu’aux États-Unis, il est resté jaune sur fond rouge…

Autre chose à savoir, les internautes Américains ont tendance à utiliser la home page comme menu de navigation. Ils vont sans cesse revenir sur la home page pour naviguer dans le site.

Pour vendre ses produits à l’étranger, n’oubliez pas de respecter les procédures administratives liées à l’exportation (produits autorisés, normes de qualité, étiquetage, traçabilité…).

 

Commencer progressivement

Il peut être pertinent de se focaliser d’abord sur une ville ou un Etat pour tester puis d’étendre petit à petit votre business aux villes ou États. De cette manière vous pourrez identifier les différences culturelles, fiscales et juridiques de chaque État, pour sélectionner votre point d’entrée sur le territoire américain.

Le fait que les USA soient vastes et hétérogènes représente un atout pour vous  : les niches. Vous avez plus de chance de détecter des opportunités que sur le territoire français.

 

 S’installer aux États-Unis 

Pourquoi pas venir vous implanter aux US  ? Si vous êtes bien préparés et avez dans vos tiroirs une stratégie toute prête et adaptée au marché américain, alors allez-y. 

Toutefois, quelques conseils à retenir  : 

  • Vous allez avoir besoin d’un des 34 visas de travailleurs étrangers 
  • Les principales formes de sociétés aux Etats-Unis sont la Sole Proprietorship (une sorte de statut micro-entrepreneur), la Partnership (intéressante si vous êtes deux propriétaires), la Corporation (si vous avez des investisseurs) et la LLC (elle est entre la Partnership et la Corporation).
  • Si vous souhaitez embaucher, le plus simple est d’engager un avocat spécialisé dans le droit du travail américain. Vous vous éviterez des problèmes juridiques par la suite. Vos contrats de travail doivent très détaillés et évidemment conformes aux lois et règlements de l’État ainsi qu’aux lois fédérales.
  • Faites particulièrement attention à la propriété intellectuelle, documentez-vous bien. Les dommages et intérêts en cas de violation des droits de tiers peuvent rapidement frôler les millions de dollars…
  • Entourez-vous de locaux, embauchez des américains pour être en phase avec la culture locale et transmettre l’ADN de votre marque.
  • Pour finir, soyez patient, il faut se donner au moins 3 ans pour réussir aux États-Unis.

 

Il n’y a pas de recette magique ou de mode d’emploi tout fait pour réussir à vendre aux  États-Unis. Cependant, vous l’aurez compris, il est très important de bien étudier le marché américain qui reste différent du marché français en termes de management, techniques de vente et culture. En somme, il faut s’adapter.

Si vous avez besoin d’aide dans la traduction de votre site internet, vous pouvez utiliser notre service de traduction professionnel car la traduction humaine sera toujours privilégiée à la traduction automatique.

L’article Vendre aux États-Unis  : 7 choses à savoir est apparu en premier sur Traduc.com.

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Google : l’index Mobile First sera étendu à de nombreux sites web dans les prochaines semaines

Nous vous parlions hier de l’arrivée du nouvel éditeur visuel de Google Optimize pour adapter son site web à tous les écrans. Aujourd’hui...

Publié le par Cyrielle Maurice
Webmarketing

Une barre d’outils personnalisable sur Adobe Illustrator

Bonne nouvelle pour les designers. La prochaine mise à jour d’Adobe Illustrator CC intégrera une fonctionnalité attendue : la personnalisation de...

Publié le par Thomas Coeffe