Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Branding : 7 questions pour définir le ton de votre marque

Lorsque l’on crée une entreprise, la question de l’identité est essentielle. C’est également le cas si vous vous engagez dans une refonte...

Publié par Charlene Vella

Lorsque l’on crée une entreprise, la question de l’identité est essentielle. C’est également le cas si vous vous engagez dans une refonte importante de votre entreprise et voulez faire évoluer votre image de marque.

Si l’identité visuelle est essentielle et incontournable, définir une image forte passe également par la voie de votre entreprise et le ton employé.

Pour vous aider à le définir avec clarté, voici 7 questions à vous poser.

1. À qui s’adresse mon entreprise  ?

Avant même de savoir comment vous allez vous positionner, quelle sera votre charte graphique ou votre logo, la première question que vous devriez vous poser est « pour qui  ? ». Et la logique est imparable.

Au final, vous n’êtes pas celui qui va acheter vos produits. Il faut donc définir avec clarté votre audience et vos personas. C’est à dire vos clients idéaux.

Connaître votre public c’est vous permettre de dérouler naturellement par la suite vos solutions, votre positionnement et donc votre tone of voice.

2. Comment décrire mon entreprise en quelques mots  ?

Vous le savez bien. Une entreprise ne peut réussir qu’à la condition de résoudre une problématique réelle. Identifier ce problème et y apporter une réponse simple, claire et concise est une mission à part entière.

Travaillez à formuler la mission de votre entreprise en quelques mots. Cela vous donnera une réponse claire aux 3 questions fondamentales  :

  • Pourquoi  ?
  • Pour qui  ?
  • Comment  ?

3. Quels adjectifs décrivent le mieux mon business  ?

Recensez 3 à 5 adjectifs qui décrivent votre entreprise. Cet exercice sera particulièrement pertinent dans le cadre d’un rebranding. Vous pourrez également proposer ce petit « jeu » à un panel de personnes et voir les points de convergence.

Dans le cadre d’une création d’entreprise, cette réflexion vous aidera à trouver le ton de votre marque. Vous ne parlerez pas en effet de la même manière si vous souhaitez être « fun », « frais », « accessible » ou plutôt « protecteur », « rassurant », « expert ».

4. Quel sentiment inspirer à mes clients  ?

Il s’agit ici de réfléchir à l’affect. Quelle émotion souhaitez-vous susciter chez vos clients  ? De la confiance en eux, de la mélancolie, un sentiment de sécurité, de toute puissance etc.

Cette question est essentielle pour définir votre manière de communiquer avec votre clientèle et définir avec clarté le ton à employer.

En ayant bien identifié vos personas au préalable, la réponse à cette question sera plus évidente.

5. Comment s’exprime ma concurrence  ?

Lors de votre étude de marché, vous avez nécessairement identifié quels étaient vos principaux concurrents. Il s’agit à présent d’analyser la manière dont cette concurrence s’exprime.

Si vous remarquez que le vocabulaire utilisé est toujours le même, si vous avez l’impression que le public visé est identique, vous tenez une formidable opportunité de vous démarquer.

Prendre le contrepied de la tendance, en utilisant notamment un vocabulaire différent, en proposant une façon d’aborder un même problème de manière innovante, sont autant de pistes pour créer une image de marque unique.

Notre conseil
Travaillez le vocabulaire de votre marque pour lui donner une identité forte et remarquable.

6. Quelles marques sont mes modèles  ?

Nous avons tous des modèles. Des personnes ou des entreprises à qui l’on voudrait ressembler. Ou tout du moins qui nous inspirent. Ces références peuvent évoluer dans votre secteur, ou pas du tout. Mais dans tous les cas ils attisent votre curiosité et votre intérêt. Arrêtez vous là dessus.

L’objectif, bien entendu, n’est pas de les copier. Mais plutôt d’analyser votre intérêt pour eux.

Pourquoi vous plaisent-ils  ? Pourquoi leurs propos font échos en vous  ? Et que pouvez-vous apprendre de leur manière de faire pour l’utiliser à bon escient dans votre propre business  ?

7. Qu’est-ce que je ne veux absolument pas être  ?

À l’inverse, il y a ce qui vous rebute.

Quel vocabulaire ne voulez-vous jamais employer  ? Quelles méthodes sont impensables  ? Quelles marques vous hérissent le poil  ?

Comprendre ce que vous n’êtes pas et ne voulez surtout pas devenir est aussi utile que l’inverse. Cela vous aidera à rester droit dans vos bottes et à ne pas vous embarquer sur une voie qui n’est pas la vôtre.

 

Notez bien le fruit de vos réflexions afin d’obtenir une visualisation claire de votre entreprise et de sa mission. Avec cela, vous serez certains de définir un ton unique, qui vous ressemble.

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Microsoft Edge : Le nouveau navigateur de Microsoft

Nous savions que Internet Explorer était mort, lors de la conférence microsoft build, la firme américaine à présenté le remplaçant de Explorer. Présenté sous le nom de Project...

Publié le par Fabien
Webmarketing

OVH dépasse les 65000 serveurs

65000 serveurs connectés sur 65000 prises réseaux RJ45, soit une augmentation de 15000 depuis le 28 février 2009

Publié le par Team WebActus