Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

GOG.com : un site pour fans nostalgiques des jeux d’antan.

              Ce site est une mine d’or pour toute personne désirant rejouer ou découvrir les classiques du jeu vidéo puisque l’acronyme GOG veut tout simplement dire...

image gog 

            Ce site est une mine d’or pour toute personne désirant rejouer ou découvrir les classiques du jeu vidéo puisque l’acronyme GOG veut tout simplement dire « Good Old Games ».

              GOG.com est une plateforme de téléchargement image duke nukem 3dcomme STEAM, elle permet de télécharger des jeux moyennant finance. Cependant, la spécificité du site polonais est de proposer des vieux bons jeux afin que le nostalgique ou le curieux puisse profiter du gameplay old school de ces classiques. Ce concept étonnant est d’autant plus génial que la société n’était pas destiné à se lancer dans la distribution digitale.

           L’entreprise s’occupant de ce site n’est autre que CD Projeckt, soit le leader de la distimage bloodrayneribution vidéoludique en Pologne et le créateur de l’excellent RPGThe Witcher. Le gros point positif de ce site est que les jeux proposés sont fournis sans DRM, c’est à dire qu’ils ne sont pas vendus sans sytsème de protection contre le piratage. En effet, l’entreprise a décidé de faire confiance aux joueurs et de leur facilité la vie en supprimant toutes les contraintes liées aux DRM (clés d’activation, nombre d’utilisations limité).

             Un autre avantage du site est le fait que les jeux vidéo sont tout à fait compatible avec Vista et XP, et fort heureusement d’ailleurs. Par contre le gros point noir au milieu du tableau est la non compatibilité des softs sur Linux ou Mac (et je sais que cela concerne plus de lecteurs que la compatibilité sous XP ou Vista). Et si GOG ne développe pas sous ces systèmes d’exploitation c’est dû au temps considérable qu’il serait nécessaire pour réaliser les codages.image oddworld

            Pour finir, on est en droit de se demander pourquoi les éditeurs ont contribué à une distribution digitale qui ne protège pas leurs jeux. Et bien ,il s’avère que les éditeurs estiment que leurs fonds de tiroirs regorgeant d’excellents titres, n’étant plus commercialisés, peuvent rapporter de l’argent sans effrots de leur part, donc c’est tout bénef’ !

               En toute honnêteté, si vous n’avez jamais jouer à Duke Nukem 3D, Bloodrayne ou Oddworld et qu’il vous reste quelques deniers dans votre bourse, n’hésitez pas à vous essayez à des merveilles du jeu vidéo.

 

Source : IG Magazine #4.

Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Facebook et Mark Zuckerberg : bientôt convoqués au tribunal de Bayonne ?

Cela pourrait faire sourire mais c’est une petite victoire pour un utilisateur du célèbre réseau social Facebook. S’estimant lésé par la perte de tous ses contacts...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

Free ouvre son Free Store

A l’image de ce qu’il se fait chez d’autres concurrents, Free vient d’ajouter une application à sa freebox TV : le Free Store. Comme son nom le laisse...

Publié le par Team WebActus