Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Google BERT : comprendre et s’adapter à ce nouvel algorithme

Vous rêviez d’un moteur de recherche qui comprend votre manière de réfléchir ? C’est ce que vous apporte Google avec son nouvel...

Publié par Celine Albarracin

Vous rêviez d’un moteur de recherche qui comprend votre manière de réfléchir ? C’est ce que vous apporte Google avec son nouvel algorithme BERT. Même si le nom peut faire penser à un assistant vocal, il s’agit plutôt d’un modèle intelligent capable de détecter les intentions de recherche des internautes.

BERT révolutionne la perception des requêtes, ce qui joue un rôle dans le référencement.

Cap sur ce nouvel algorithme que vous devrez rapidement dompter  !

 

L’intention de recherche au cœur de BERT

Google Bert est optimisé pour la recherche vocale

L’acronyme BERT signifie « Bidirectional Encoder Representations from Transformers ». Lancé en octobre 2019, son objectif est, comme souvent chez Google, de fournir des résultats toujours plus pertinents aux recherches des internautes. Comment s’y prend-il ? En essayant de comprendre les intentions formulées derrière les expressions naturelles.

Avant BERT, les mots-clés étaient pris individuellement sans forcément créer des liens entre eux. Désormais, les phrases sont prises dans leur ensemble tout en tenant compte du contexte. Ce qui inclut les prépositions, les expressions longues et complexes, les mots de liaison, les nuances polysémiques, les pronoms… tout ce qui peut faire partie du langage naturel et qu’un internaute peut inclure dans sa requête.

Google BERT constitue donc une solution pour la recherche vocale toujours croissante, puisque cette dernière comprend, en majorité, des questions ou des expressions naturelles et conversationnelles.

Cependant, l’algorithme permet également au moteur de recherche de mieux comprendre les contenus qu’il indexe…

 

Un algorithme qui fonctionne comme l’intelligence humaine

fonctionnement Google Bert

Google BERT se base sur un réseau de neurones qui traite le langage naturel (NLP ou Natural Language Processing). Le deep learning, associé au NPL, analyse les requêtes en examinant les termes qui précèdent ou suivent un mot-clé pour comprendre l’intention de l’internaute. Cette Intelligence Artificielle évalue ensuite les mots les plus importants et les plus déterminants pour le sens d’une phrase, afin de ne présenter que des résultats pertinents et précis.

Vous l’aurez compris, pour les requêtes de deux ou trois mots, BERT ne sera d’aucune utilité. Seules les requêtes longues et complexes se retrouvent affectées.

L’algorithme devra aider à  :

  • Résoudre les problèmes d’homonymie
  • Replacer les phrases dans leur contexte sémantique
  • Déterminer les nuances dans les requêtes
  • Retrouver la référence précise d’une longue requête conversationnelle
  • Prédire la phrase suivante

Google BERT sert également à répondre directement aux requêtes des internautes dans les résultats de recherche notamment, à travers les featured snippets ou extraits enrichis. Ce qui nous amène au prochain point  : l’influence de Google BERT sur le référencement.

 

L’influence de BERT sur le SEO

Google Bert SEO

Google BERT va-t-il révolutionner le référencement naturel  ? Pas vraiment. Même s’il s’agit de la plus grande mise à jour de l’algorithme Google depuis 5 ans, BERT ne va pas bouleverser le SEO. Selon Google lui-même, seule 1 recherche sur 10 sera touchée par cette innovation.

En effet, l’algorithme n’impacte réellement que le fonctionnement interne du moteur de recherche. Comme dit plus haut, il comprendra mieux les longues requêtes et présentera les meilleurs résultats. La majorité des requêtes classiques ne devraient pas être impactées par les changements de BERT.

Cependant l’algorithme renforce le désir de Google de proposer des contenus pertinents et de qualité répondant à l’intention de recherche. Alors, faudra-t-il miser sur les contenus à longue traîne  ? Avec l’évolution de BERT, on peut imaginer que les contenus sémantiques comme les phrases construites en sujet-verbe-complément seront privilégiés.

Ainsi, ce nouvel algorithme Google pourrait profiter aux sites de niche et ceux qui veulent se positionner sur les recherches vocales. D’où la nécessité de prendre en compte les critères EAT (Expertise, Authoritativeness, Trustworthiness) pour produire des contenus de qualité, pertinents et qui répondent aux questions des internautes.

Comment éviter d’être pénalisé par Google BERT  ?

Google Bert

S’il est difficile d’optimiser spécifiquement son site web pour Google BERT, on peut cependant améliorer ses contenus pour correspondre aux attentes des internautes. Voici les bonnes pratiques à respecter  :

 

Se concentrer sur l’utilisateur

Essayez toujours de mettre l’utilisateur au centre de vos préoccupations. Ses besoins vont définir le contenu que vous allez produire. Étudiez la façon dont s’expriment vos prospects et clients pour adopter leur langage. C’est votre meilleure chance d’obtenir les faveurs de Google BERT et d’optimiser votre SEO en général.

 

Comprendre le contexte

Une bonne compréhension du contexte de votre contenu, ainsi que de son placement dans le tunnel de vente, facilitera sa structuration.  En utilisant les bons termes au cœur d’un schéma contextuel, l’algorithme pourra plus facilement explorer votre site et faire correspondre les contenus à certaines requêtes.

L’idéal est d’éviter les mots ou expressions à double sens, qui peuvent faire changer le contexte selon le profil des internautes.

 

Écrire le plus naturellement possible

On l’a dit, BERT traite les requêtes selon le langage naturel. Quel meilleur moyen de lui plaire que d’utiliser la même technique dans la rédaction de vos contenus  ? Cela passe par  :

  • Éviter l’accumulation des mots-clés
  • Travailler sur des champs lexicaux
  • Structurer le contenu avec des phrases courtes allant droit au but
  • Rédiger des contenus de qualité sur le plan sémantique, de l’orthographe et de la grammaire
  • Connecter les questions et les réponses dans les contenus
  • Utiliser des phrases concises et compréhensibles avec un vocabulaire simple mais riche

En résumé, écrire pour les humains, mais pas que.

 

Opter pour une légère optimisation en faveur des robots de Google

Bien entendu, l’optimisation SEO reste au goût du jour, tant que vous savez la doser  ! Le principal est d’utiliser les mots-clés de manière simple, claire et franche. Ne forcez pas leur incorporation dans le texte, car cela ferait perdre son caractère naturel au contenu.

De manière générale, il faut  :

 

En définitive, Google BERT ne représente pas vraiment une menace pour le SEO. Cependant, son objectif de comprendre un peu mieux les requêtes des internautes constitue un atout pour les éditeurs de sites web. Pour tirer votre épingle du jeu, rédigez vos contenus dans le langage naturel, privilégiez toujours la qualité des informations transmises et préparez-vous à la recherche vocale qui fait la part belle aux expressions de longue traîne ! Faites vous aider par un rédacteur professionnel freelance en postant votre projet sur Codeur.com.

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Étude : les salaires des professionnels du digital en 2018

Aravati publie son étude annuelle sur les rémunérations des métiers du digital, réalisée auprès de 3 793 professionnels. Comme le...

Publié le par Thomas Coeffe
Entrepreneuriat

Entrepreneurs : comment développer votre activité à l’international ?

Ah la beauté du numérique  ! Il permet de créer une activité tout en ayant la perspective de la développer à...

Publié le par Kevin Dangu