Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Top 7 des distributions Linux incontournables en 2021

Il existe une plusieurs dizaines de systèmes d’exploitation basés sur le noyau Linux appelées « distributions Linux ». Certaines, très spécialisées, sont optimisées pour un...

Publié par Sebastien Turbe

Il existe une plusieurs dizaines de systèmes d’exploitation basés sur le noyau Linux appelées « distributions Linux ». Certaines, très spécialisées, sont optimisées pour un matériel en particulier, tandis que d’autres sont pensées pour être utilisées par un public particulier, comme les enfants.

Voici un petit tour d’horizon de quelques-unes des distributions Linux les plus populaires.

 

Debian

Distribution Linux Debian

Créée en 1993, Debian est l’une des plus anciennes « distro » en activité. Le projet est soutenu par un millier de développeurs (dont la majorité est bénévole), avec à sa tête un « Debian Project Leader », élu pour un an.

Chaque nouvelle version de Debian est nommée selon les personnages de Toy Story. La stabilité de cette distribution en fait un choix privilégié parmi les professionnels.

La stabilité de Debian lui vaut un grand nombre de distributions dérivées. Par défaut, la totalité des logiciels sont Open source. L’installation de logiciels ou pilotes « non-libres » est toujours possible mais un peu compliquée, ce qui peut rebuter les débutants.

 

Ubuntu

Distribution Linux Ubuntu

De toutes les distributions Linux grand public, Ubuntu est la plus connue. Portée par la société Canonical, cette « distro » lancée en 2004 est basée sur Debian.

Ubuntu représente un point d’entrée idéal pour débuter sous Linux, tant tout est rendu le plus simple possible.

Là aussi, il existe de nombreuses distributions dérivées qui proposent d’autres expériences, comme Kubuntu ou Lubuntu.

 

Linux Mint

Distribution Linux Mint

Très populaire également, Linux Mint est basée sur Ubuntu. Créée en 2006 par un français (Clément Lefèbvre), elle est maintenue par ce dernier, aidé par petite équipe de bénévoles.

Linux Mint s’appuie sur une forte communauté d’utilisateurs, notamment sur son forum de discussion officiel (en français !) La documentation, traduite en plusieurs langues, est prise très au sérieux : elle se veut accessible au plus grand nombre.

 

Fedora

Distribution Linux Fedora

Grâce à l’appui de sa communauté et de la société Red Hat, Fedora bénéficie d’un cycle de développement très court. Cette distribution s’oriente vers les développements les plus récents du monde GNU/Linux.

Fedora propose plusieurs versions dédiées à divers usages : productivité, développement… Toutes ses versions, simples à prendre en main, mettent en avant les dernières avancées de Linux.

OpenSUSE Leap

Distribution Linux OpenSUSE Leap

A l’instar de Red Hat, SUSE est une entreprise dont le nom fait partie de l’histoire des distributions Linux. OpenSUSE est une distribution au développement communautaire, et sert de base au développement de « SUSE Linux Enterprise Server », une distribution orientée vers les professionnels.

La dernière version de la distribution communautaire s’est vue renommée OpenSUSE Leap. Le projet est porté par une communauté de développeurs du monde entier, et est dirigé par un petit comité de personnes élues, certaines issues de la communauté, d’autres étant des employés de la société SUSE.

À savoir
Le wiki est traduit en français, mais la distribution semble boudée par les français, dont la communauté est restreinte.

 

ElementaryOS

Distribution Linux ElementaryOS

Lassé de macOS ? Envie de découvrir Linux sans trop savoir par où commencer ? ElementaryOS est là pour vous garantir une transition la plus douce possible : basée sur Ubuntu, cette distribution Linux utilise « Panthéon », un environnement de bureau dont le look est très largement emprunté à Apple.

La première version, baptisée Jupiter, est mise en ligne en 2011 par l’américain Daniel Foré qui souhaitait améliorer l’esthétique globale de Linux, en imposant une cohérence entre les logiciels et limiter le recours au terminal.

Certains diront en effet que l’atout majeur d’Elementary OS est sa suite logicielle, qui est parfaitement adaptée à Panthéon et lui confère une simplicité étonnante. Minimaliste, cette distribution légère et stable ravira les utilisateurs allergiques aux lignes de commande : le terminal est remplacé par des utilitaires graphiques de très bonne facture.

 

Windowsfx 10

Distribution Linux WindowssFX

Parité oblige, voici maintenant la distribution qui s’adressera aux adeptes de Windows.

Basée sur Ubuntu LTS, Windowsfx 10 essaie de tirer parti de toute l’expérience utilisateur de Windows 10, dans le but de réduire la courbe d’apprentissage à son minimum. Utilisant une base de Linux Mint et un environnement Cinnamon, cette distro imite en effet parfaitement le comportement de Windows, pour ne pas déstabiliser les débutants.

Les utilisateurs disposent d’un grand nombre d’installations intégrées au système à l’image de la suite bureautique LibreOffice fournie avec un thème Microsoft Office, comme à la maison ! La distribution dispose également par défaut d’un navigateur internet, de logiciels de communication et multimédia…

Grâce à Wine, il est possible de faire fonctionner Office 365, Photoshop et autres logiciels de productivité en toute simplicité, et même d’exécuter les .exe.

Si vous êtes fan de Windows mais que Linux vous attire, Windowsfx 10 est fait pour vous !

 

Et vous, quelle distribution Linux préférez-vous ?

Besoin d’un développeur Linux ? Trouvez-le sur Codeur.com : décrivez votre projet gratuitement et recevez les devis de développeurs freelances en quelques minutes !

5
/
5
(
1

vote

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Un pirate condamné à 373 500 euros et 9 mois de prison avec sursis

La justice vient de condamner un homme de 40 ans à verser 373 500 euros de dommages et intérêts aux parties civiles et à une peine de prison de neuf mois avec sursis. La...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

Le gouvernement américain utilisait-il Megaupload massivement ?

C’est une information qui donne le sourire aux lèvres. Plusieurs hauts-fonctionnaires et sénateurs du Gouvernement américain étaient inscrits sur Megaupload.  Les juristes...

Publié le par Team WebActus