Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Dans quelles langues traduire son site internet  ?

Dans quelles langues traduire son site internet ? “In english“, évidemment. Mais la traduction en anglais n’épuise pas la question : elle est une réponse nécessaire mais...

Publié par Elodie

Dans quelles langues traduire son site internet ? “In english“, évidemment.

Mais la traduction en anglais n’épuise pas la question : elle est une réponse nécessaire mais non suffisante pour réussir pleinement votre ouverture à l’international.

Alors, dans quelles langues traduire son site internet et pourquoi ? On vous dit tout dans cet article.

 

1. Traduire son site en anglais

Inutile de nier l’évidence : employé dans plus de 6 sites sur 10, l’anglais est une référence incontournable. Déjà parce qu’il est la langue dans laquelle a été créé Internet, et la langue de référence de la programmation informatique.

Lors des premiers balbutiements d’internet, il a imposé ses caractères : seul l’alphabet latin était disponible, et sans les accents.

L’anglais joue le rôle de langue commune, même partiellement : un nombre croissant d’internautes en comprend au moins les bases.

L’anglais comme langue de communication globale prend en quelque chose le rôle que jouait le latin à l’époque de la Renaissance et du grand bond en avant de l’imprimerie : un passeur d’informations à travers les frontières.

Au moment de traduire votre site internet, attention toutefois aux différentes déclinaisons de l’anglais : s’agit-il d’un anglais britannique ou américain ? optez-vous pour l’orthographe traditionnelle ou oralisée ?

Dans quelles langues traduire son site internet
Source : pixabay.com

 

2. Traduire son site dans les langues en très forte croissance sur le web

L’anglais reste majoritaire, mais est aujourd’hui en passe de perdre son hégémonie sur internet.

En effet, certaines langues y connaissent une croissance spectaculaire. On pense par exemple au chinois simplifié, à l’espagnol et à l’arabe.

Le russe et le perse figurent aussi dans les premières places.

Seulement voilà : si vous lisez cet article, ce n’est pas par curiosité désintéressée pour les statistiques. C’est pour passer à l’action : vous aider à faire les bons choix concrets pour la traduction multilingue de votre site.

Par conséquent, il faut affiner la perspective, et regarder qui sont les meilleurs clients en ligne.

On retrouve, sans surprise, les Américains et les Britanniques très coutumiers des achats en ligne. Leur proximité avec les pays d’Amérique latine propulse l’espagnol en langue-clé de l’e-commerce.

Citons aussi l’Allemagne, à l’économie forte et en deuxième place sur le e-commerce européen.

 

3. Traduire son site sur mesure, dans des langues moins représentées mais à fort potentiel économique pour vous

Ces constatations sur les langues majoritaires sont vraies à l’échelle globale.

Cependant, pour optimiser l’ouverture de votre entreprise à l’international, il faut prendre le temps d’analyser vos singularités avec lucidité, et d’explorer des voies peut-être moins courues que la traduction monolingue vers l’anglais.

En effet, ce n’est pas parce que près 1,5 milliard de personnes parlent l’anglais (tous niveaux confondus, langue maternelle ou langue apprise) que ces 1,5 milliard de personnes naviguent et consomment en anglais sur internet.

Beaucoup préfèrent naviguer et acheter dans leur langue maternelle.

C’est là le paradoxe de la navigation internet : elle donne potentiellement un accès impersonnel au monde entier, mais on y cherche aussi, plus ou moins consciemment, des éléments familiers qui nous rassurent, qui nous font nous sentir appartenir à une communauté.

Et la langue joue un grand rôle dans ce sentiment de proximité.

Pour comprendre les enjeux affectifs de la traduction, il faut considérer la langue non simplement comme un instrument froid de communication, mais bel et bien comme un vecteur unique d’identité culturelle.

Or s’attarder sur cette question a du sens en termes de marketing et de retombées financières.

En effet, vous cherchez à créer puis à garder un contact avec votre prospect, et à faire en sorte qu’il se sente proche de votre marque.

Car vous savez que c’est cette proximité ressentie qui va faire augmenter votre taux de conversion puis fidéliser votre clientèle.

Selon les produits ou services que vous proposez, il peut donc être judicieux de miser, en plus des langues majoritaires, sur des langues minoritaires, afin de conquérir des marchés où il y a encore très peu de sites commerciaux en langue locale.

Les internautes de cette langue se sentiront pris en considération par votre entreprise.

En outre, ces traductions de votre site vous fourniront, sans surcoût publicitaire, un bon référencement dans les résultats de recherche en langue cible, ce qui boostera la santé globale de votre SEO.

Combien coûte la traduction de votre site internet ?
Utilisez notre simulateur de prix de traduction de site internet en ligne. Il est gratuit et vous permettra de définir approximativement votre budget.
Dans quelles langues traduire son site internet
Source : pixabay.com

 

 

En clair, l’anglais reste aujourd’hui la langue majoritaire sur internet. Mais tabler sur les langues minoritaires de pays où la compétitivité en e-commerce est encore faible peut constituer une stratégie marketing féconde.

Pour réussir sereinement la traduction multilingue de votre site, confiez son contenu à des professionnels de la traduction tels que vous les trouverez chez Traduc.com.

5
/
5
(
1

vote

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Marketing vidéo : les secrets d’un live stream réussi

64  % des entreprises utilisent le live vidéo sur les réseaux sociaux. Parmi elles, 72  % le font de manière très...

Publié le par Celine Albarracin
Webmarketing

Comment définir votre buyer persona ?

Définir votre persona, c’est-à-dire le profil type de votre audience, est d’une importance stratégique pour vote entreprise. Plus le persona est...

Publié le par Leo Chatillon