Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

10 conseils pour référencer son site sur Google

Le référencement sur le célèbre moteur de recherche Google est devenu le nerf de la guerre du marketing pour quiconque possède un site internet. Pour apparaître sur la première...

Publié par Laura

Le référencement sur le célèbre moteur de recherche Google est devenu le nerf de la guerre du marketing pour quiconque possède un site internet.

Pour apparaître sur la première page de résultats, voire dans le TOP 3 des réponses apportées aux internautes, faire appel à un rédacteur SEO assure la production de contenus de qualité qui augmenteront significativement votre visibilité sur le web.

Découvrez nos conseils pour référencer votre site sur Google, pourquoi cela représente le Graal pour votre visibilité web, si cette opération est payante, et notre astuce pour un référencement réussi.

Nos conseils pour référencer son site sur Google

Référencer son site sur Google est une opération de longue haleine. Pour accéder à la première place dans les résultats de recherche, vous devrez :

1. Référencer son site sur les bons mots-clés

C’est une des étapes les plus importantes. Les mots-clés vont être là pour décrire ce que votre entreprise peut apporter à l’internaute (votre domaine d’expertise, vos produits et services). Cela permet aussi au Googlebot, qui indexe les pages web et les classe en fonction de la capacité de celles-ci à répondre à une recherche précise, de trouver votre contenu pertinent ou non et de vous faire monter dans les résultats.

En somme, les mots-clés vous permettent de vous faire connaître auprès des utilisateurs de moteurs de recherches en offrant un contenu répondant aux demandes qu’ils écriront.

Pour choisir ses mots-clés, vous pouvez faire appel à votre intuition en fonction de vos objectifs, vos besoins et votre stratégie. Après tout, vous connaissez votre domaine. Il faudra tout de même faire un effort de psychologie, pour vous mettre dans la peau de l’internaute susceptible d’être intéressé par vos produits et services. Là où un professionnel pensera “acheter machine à laver pas chère”, un internaute cherchera peut-être dans un premier temps “comment changer tambour machine à laver” ou “prix réparation tambour machine à laver”.

Dans cet exemple, si l’internaute n’est pas encore à la prise de décision d’acheter une nouvelle machine, il est pourtant possible qu’il en vienne à ce constat et effectue une nouvelle recherche. Plus tôt vous entrez en contact avec votre prospect, plus vous avez de chance d’être dans sa liste de choix au moment d’une prise de décision.

Vous remarquerez également que les termes de recherche utilisés sont longs : « comment changer tambour machine à laver ». En privilégiant les mots-clés longs (ou longue traîne), vous montrez à Google que vous êtes capable de vous positionner sur des sujets très précis. L’algorithme de Google appréciera et vous permettra d’être plus compétitif sur ces requêtes que sur des mots ou expressions courtes où la concurrence est rude. 65 % des recherches Google utilisent la géolocalisation, n’hésitez pas à intégrer des noms de villes, départements, régions, à votre liste de mots-clés.

Vous pouvez également utiliser des outils pour vous aider à établir votre liste de mots-clés. Google Trends ou Google Keyword Manager (suivi de l’évolution des recherches sur un mot-clé précis) et Ubersuggest.org (générateur d’expressions et de mots-clés) sont des outils gratuits qui vous permettront d’établir votre liste. Basique mais efficace, naviguer sur les recherches suggérées par les moteurs de recherche ou Wikipédia, vous permet d’agrémenter votre champ sémantique.

Dans une optique d’anticipation, vous pouvez aller sur les forums dédiés à votre activité, afin d’analyser le vocabulaire utilisé par les internautes, leurs besoins et leurs attentes. Vous pourrez ainsi adapter votre futur contenu (articles de blog, actualités…) en utilisant leurs propres mots qui seront souvent…des longues traînes. Enfin, vous pouvez réaliser un audit de référencement grâce à des outils payants comme Semrush.

Si vos clients potentiels parlent des langues différentes, n’hésitez pas à faire appel à un outil de traduction, comme Reverso pour transposer les mots-clés dans la langue souhaitée.

2. Optimiser techniquement son site

Faire un site avec un contenu de qualité sur le web c’est bien, s’il est compatible sur mobile c’est mieux ! Actuellement, près de 60 % des recherches sur internet se font via mobile. Google porte un intérêt tout particulier à ce point. Si votre site n’est pas optimisé pour les mobiles, vous aurez peu de chances d’être dans la première page de résultats. Vous pouvez vérifier la compatibilité mobile avec mobile friendly.

On retrouve les mots-clés dans l’optimisation de votre code HTML. Ils devront se retrouver à des points stratégiques de votre code, tels que les balises Titres et Hn, les “alt” de vos images, vos métadescriptions ainsi que vos URL (souvent oubliés !).

Facilitez la vie du Googlebot en créant un sitemap. Cela n’influe pas sur votre classement, mais permet aux robots Google de comprendre la structure de votre site en ayant à disposition une carte des URL. Vous pouvez facilement l’éditer grâce à WordPress ou Yoast SEO par exemple.

3. Créer des contenus pour référencer son site

Afin d’être favorablement référencé, votre contenu doit proposer une information de qualité (divertissante, solutionnant un problème, éducative ou informative), mais également être structuré pour le web.

  • Répéter les mots-clés, après les avoir choisis avec soin, il faudra que ceux-ci soient répétés tout au long du texte régulièrement tout en faisant preuve de subtilité. Encore une fois, favorisez les longues traînes et ne cherchez pas à sur optimiser votre contenu.
  • Rendez votre texte agréable à lire, découpez-le en paragraphes courts et structurez-le en titres et sous-titres (plus agréables à lire pour l’internaute et appréciés par Google).
  • Soigner votre mise en forme, utilisez les balises HTML à bon escient pour faire ressortir les éléments importants de votre texte (mots-clés, titres, liens, etc.).

Pour étayer vos propos, n’hésitez pas à illustrer vos écrits d’une photo et/ou d’une vidéo.

4. Utiliser des outils d’analyse pour suivre le référencement

Pour s’assurer que sa stratégie SEO (ou référencement organique) fonctionne et sert vos objectifs marketing, vous pouvez utiliser des outils d’analyse SEO qui vous permettront de :

  • Voir le positionnement de vos pages sur différents moteurs de recherches.
  • Mettre en lumière les points qui perturbent votre référencement (liens morts, temps de chargement trop longs, mauvaises indexations…).
  • Cataloguer les liens du site (entrants et internes).
  • Être informé des concurrents utilisant les mêmes mots-clés.

Pour une analyse générale, vous pouvez utiliser Woorank ou Google Search Console (gratuit) par exemple, qui vous permettront de suivre vos mots-clés, de comparer votre site à ceux de vos concurrents et de détecter les liens défectueux. D’autres outils gratuits, comme Website Grader, permettent de vous guider pour optimiser vos performances SEO (SEO, optimisation mobile, indice de sécurité…).

5. Travailler son maillage interne pour référencer toutes ses pages

Si vos pages ne sont pas liées en interne, il est possible que le Googlebot achève la visite de votre site sans avoir pu toutes les parcourir. Il faudra alors attendre un nouveau passage du bot pour que les pages oubliées soient référencées.

Pour éviter de perdre du temps, mettez en place un maillage interne pertinent pour amener le robot sur l’ensemble de vos pages. Pour cela, il suffit d’ajouter un lien vers une page de votre site à l’intérieur du contenu d’une autre.

Travaillez le texte de votre lien et mettez-le en valeur grâce aux balises. Encore une fois, l’édition d’un sitemap aidera le Googlebot et vous permettra de vérifier votre maillage interne.

Attention, si vous supprimez ou modifiez l’URL d’une page liée à une autre, car Google n’aime pas les liens corrompus !

6. Chercher à obtenir des backlinks

Une autre manière d’améliorer son référencement est d’acquérir des backlinks. Là où le maillage interne permet au Googlebot de parcourir votre site en passant de page en page, les backlinks sont des liens externes renvoyant vers des pages de votre site. Ces liens leurs permettent donc de découvrir d’autres contenus, via une source tierce, et de procéder à l’indexation de ses pages.

Pour obtenir des backlinks, vous avez différentes options.

Avoir des contenus qualitatifs si votre contenu est bon, il y a de fortes chances que d’autres sites insèrent un lien renvoyant à votre page. Mettre un lien vers un site d’autorité est apprécié par l’algorithme et vous est également profitable. N’hésitez pas à intégrer des données fiables et vérifiables, ces contenus sont particulièrement appréciés sur le web. N’hésitez pas à backlinker vos sources, les internautes apprécient la transparence, surtout lorsqu’il est question de statistiques et de chiffres. Misez sur des visuels performants, les images circulent beaucoup plus facilement sur les réseaux sociaux que les textes.

Faire appel à une tierce personne

Une fois la première étape validée, vous pouvez contacter les sites ou influenceurs référents dans votre domaine. Si vous proposez un contenu de qualité, vous avez de grandes chances d’obtenir des backlinks de leur part, ce qui peut générer un trafic supplémentaire sur votre site grâce à leurs communautés. Vous pouvez également faire du Guest Blogging, en proposant de rédiger un article pour un autre site avec un backlink renvoyant au vôtre.

Créez vos backlinks

En interagissant directement sur les réseaux sociaux ou les blogs dédiés à votre activité, vous pouvez créer vous-même des backlinks. Gardez tout de même à l’esprit que les plus grands sites, comme Facebook par exemple, n’envoient pas de jus SEO lorsqu’un lien renvoie vers un autre site.

Mais pour des blogs plus modestes, créer soi-même des backlinks peut fonctionner. Attention, votre intervention doit toujours être pertinente et apporter une plus-value pour que votre site soit associé à une expertise.

Guettez les mentions de votre marque

En utilisant Google Alert par exemple, vous pourrez savoir où et quand votre marque et/ou contenu est mentionné sur le web. En utilisant la recherche inversée de Google, vous pouvez faire de même pour vos contenus visuels. Si vous n’êtes pas mentionné par le site qui les utilise, alors prenez contact et demandez une mention et un backlink.

7. Optimiser les images du site pour le référencement

Les visuels sont très appréciés par Google, à condition de ne pas être trop lourds et d’impacter la vitesse de votre site. Pour éviter cela, pensez à redimensionner l’image au besoin et compressez la grâce à un outil en ligne comme TinyPNG avant de l’uploader.

8. S’assurer de la vitesse de chargement des pages

Proposer un site rapide vous permettra de gagner des points. Google et ses utilisateurs sanctionnent les sites trop lents. Le risque d’abandon entre une page se chargeant sur mobile entre 1 et 3s (32 %) et une autre apparaissant entre 1 et 5s (90 %) est multiplié par 3 !

Pour vérifier la vitesse d’affichage sur ordinateur et mobile de vos pages vous pouvez utiliser GT Metrix dans sa version gratuite ou Google Page Speed Insight.

9. Choisir un hébergeur performant

Choisir un hébergeur performant, c’est garantir la rapidité et la sécurité de votre site ainsi que celle de vos visiteurs ! De préférence, choisissez un hébergeur situé dans la zone géographique de votre cible, afin de limiter les temps de chargement. Renseignez-vous également sur le type d’hébergement fourni : dédié à votre site (rapide), mutualisé avec d’autres sites (plus lent), hybride (VPS) ou cloud.

N’hésitez pas à parcourir les CGV de votre hébergeur afin de voir le niveau de sécurité fourni et l’évolutivité de votre hébergement.

10. Publier des articles régulièrement pour se référencer sur le long terme

Le référencement naturel est un véritable marathon. Pour espérer arriver sur la première page, il faudra compter au minimum 6 mois de travail minutieux. Pour tenir la distance, créez du contenu de qualité de manière régulière sur cette période, afin d’installer votre notoriété sur le web et de montrer votre solidité.

Publier une grande quantité de contenus d’un coup ne vous permettra pas de bondir dans le classement. Google observe votre adaptabilité sur le long terme, d’où la nécessité d’effectuer une veille constante et adapter ses contenus et la structure de son site en fonction du moment (thèmes en vogue, changement de l’algorithme…).

Bonus : Avoir recours au référencement payant sur Google

Vous l’aurez remarqué, les liens sponsorisés par Google apparaissent dans les premiers résultats. Le référencement payant (ou SEA) peut être un coup de pouce à condition de maîtriser le fonctionnement de son marché et de disposer d’un site déjà optimisé. En effet, le budget alloué va dépendre de la précision des mots-clés et de la vitesse de votre site.

Pourquoi chercher à référencer son site sur Google  ?

90 % des consommateurs font leurs recherches sur internet avant un achat. En France, 90 % des recherches internet passent par Google. La première page de résultats recense 91 % des clics… Ȇtre référencé sur Google, c’est s’assurer un trafic conséquent de prospects et de futurs clients.

Comment fonctionne le référencement d’un site sur Google  ?

Les Googlebot scrawl le web en passant d’URL en URL. Lorsqu’ils trouvent un backlink, les robots vont s’en servir comme porte d’entrée et naviguer sur votre site grâce au maillage interne en analysant le contenu de vos pages.

Grâce aux données récoltées, Google va procéder à l’indexation de vos pages et va attribuer une note à chaque contenu en fonction des mots-clés utilisés dans la barre de recherche. Le classement de ces notes, du contenu le plus pertinent au moins pertinent correspond aux résultats de recherche.

Est-ce gratuit de référencer son site sur les moteurs de recherche  ?

Contrairement au SEA qui nécessite un budget pub, le SEO est gratuit, il demande cependant un travail conséquent sur la durée.

Notre astuce pour référencer votre site sur Google

Afin de référencer votre site internet, vous pouvez opter pour le référencement payant, naturel ou les 2. Quel que soit votre choix, votre site devra être optimisé pour espérer se retrouver en tête des résultats Google, car un bon référencement payant nécessite d’avoir des pages optimisées pour le SEO.

Pour la création de contenus de qualité optimisés SEO, vous pouvez, comme de nombreuses entreprises, faire appel à une plateforme de rédaction comme Redacteur.com, qui vous mettra en relation avec les meilleurs rédacteurs disponibles.

L’article 10 conseils pour référencer son site sur Google est apparu en premier sur Redacteur.com.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

ThePirateBay lance un équivalent à RapidShare, Bayfiles

Il semblerait que les péripéties rencontrées par les fondateurs de The Pirate Bay ne les arrêtent pas puisqu’ils présentent aujourd’hui un RapidShare like, Bayfiles....

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

Apple : des vulnérabilités découvertes sur iPhone, iPad, Mac, iTunes…

Mettez à jour sans plus tarder vos appareils avec les dernières versions : iOS et iPad OS 15.4, ou encore macOS Monterey 12.3.

Publié le par Alexandra Patard