Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Comment passer pour un expert aux yeux de Google ?

Le référencement et l’indexation des sites internet par le géant des moteurs de recherches sont devenus un enjeu majeur pour quiconque souhaite développer son activité sur le web....

Publié par Selma

Le référencement et l’indexation des sites internet par le géant des moteurs de recherches sont devenus un enjeu majeur pour quiconque souhaite développer son activité sur le web.

Pour faire connaître au monde leurs savoir-faire et leurs compétences, organisations et entreprises font appel à un rédacteur web.

Découvrez pourquoi vous devrez faire découvrir à Google votre expertise, comment travailler votre SEO en cocons sémantiques, pourquoi mettre en avant les auteurs de contenus, l’utilité des backlinks et notre astuce pour que le moteur de recherche n°1 vous considère comme un expert dans votre domaine !

Pourquoi faut-il passer pour un expert aux yeux de Google ?

Depuis quelques années les internautes ont changé leurs habitudes de recherches et leurs attentes vis-à-vis de Google. Ceux-ci recherchaient jusque dans les années 2010 une proposition de choix et de découvertes, qui sont devenus extrêmement nombreux au fil du temps, obligeant les utilisateurs des barres de recherches à être de plus en plus précis et sélectifs.

Google l’a parfaitement compris, et s’est empressé de modifier ses algorithmes en ce sens. Il n’est alors plus question de répéter bêtement 100 fois un mot-clé pour être référencé dans les premières pages de Google. Votre site doit offrir une réponse précise, illustrée d’image ou de vidéo, et de qualité sous peine d’être sanctionné par Google Panda.

L’armée animale du célèbre moteur de recherche compte également Pingouin, qui aura vite fait de geler votre indexation, dès lors qu’il repère des liens sortants erronés, injustifiés ou non optimisés.

Quant à Colibri, le plus intelligent des algorithmes Google, il travaille sur les intentions des utilisateurs, et sera capable de déterminer si vos pages sont à même d’y répondre, avec un contenu de haute qualité et optimisé, pour l’offrir à l’internaute.

Ainsi, même si vous êtes un spécialiste dans votre domaine, il vous faudra le faire comprendre à Google en parlant Panda, Colibri et Pingouin, des langues SEO que vous devrez maîtriser. En créant un contenu qualitatif, mobile friendly avec une vitesse optimale, les algorithmes concluront que vous êtes capables de leur offrir ce qu’ils veulent, donc que êtes susceptibles d’apporter une plus-value à l’internaute utilisateur, qui découvrira vos pages en tête des résultats de recherches.

Pour un site internet, se retrouver sur la première page de résultats de Google représente un must. Le membre du GAFA est omniprésent en France en comptabilisant pas moins de 90 % des recherches internet et propose 192 versions différents en fonction du pays.

Les sites en premières positions récoltent une écrasante majorité des clics des internautes, qui sont 75 % à stopper leur recherche avant d’avoir parcouru l’intégralité du TOP 10 des réponses. Quand on sait que 9 sur 10 des intentions d’achats sont précédées d’une recherche sur le web, il est alors facile d’imaginer l’impact en termes de trafic que peut générer le fait d’être bien positionné sur Google.

Travailler son SEO en cocons sémantiques

Afin de démontrer votre expertise sur un sujet donné, il vous faudra au sens propre du terme “faire le tour de la question”, grâce à l’utilisation des mots qui lui sont associés : les cocons sémantiques. Ceux-ci serviront de points de repère à l’algorithme de Google pour comprendre de quoi vous parlez et l’associer aux recherches utilisateur en fonction du degré de pertinence.

Traiter des mots-clés par thématique

Pour que le moteur de recherche reconnaisse votre expertise, ciblez les thèmes que vous maîtrisez, puis définissez une ligne éditoriale autour de laquelle viendront graviter vos contenus, et dont il ne faudra dévier sous aucun prétexte tant que Google ne vous aura pas affilié au terme “expert” en la matière. Cela peut prendre plusieurs années en fonction de la fréquence de rédaction.

Prenez soin d’étudier votre cible afin de comprendre ses habitudes, ses centres d’intérêt liés à votre thématique et ses attentes, mais aussi le langage qu’elle utilise (notamment sur les réseaux sociaux et les forums).

Établissez une liste de mots-clés ainsi que leur champ lexical, en prenant le soin de tenir en compte leur volume de recherche(si des recherches sont régulièrement effectuées sur ce mot), leur niveau de difficulté (s’il y a beaucoup de concurrence sur ce mot ou non) et l’intention de recherche (notamment en privilégiant les termes suggérant un passage à l’action). Pour obtenir ses informations, vous pouvez utiliser l’outil gratuit Google Search Console.

Regroupez alors les mots par catégories (ou groupes sémantiques) en rapprochant les termes utilisés pour parler d’un sujet de votre thème. Par exemple, si vous donnez des cours de pâtisserie, vous pouvez mettre ensemble les termes liés aux gâteaux “plaisir” comme “pâte à choux”, “crème au beurre”, “poche à douille”, “glaçage”, “chocolat” et “Paris-Brest”. Sur une requête “pâtisserie légère”, vous trouverez plutôt “fromage blanc allégé”, “fruits de saison”, “sans beurre”, “sans sucre” etc…

En traitant vos mots-clés ainsi, vous déterminerez de grands axes de développement de votre site pour une future mise en place en silos, où Google pourra vous reconnaître en tant qu’expert sur 2 thématiques proches, mais parfaitement distinctes et indépendantes.

Créer du contenu sur un mot-clé et ses variantes de longue traîne

Une fois vos mots-clés déterminés et triés, il est temps de créer votre contenu optimisé pour Google.

Pour un référencement naturel de qualité, travaillez 1 seul mot-clé par texte qu’il vous faudra positionner sur plusieurs requêtes. Si vous créez un texte sur “Comment faire un Paris-Brest”, vous pourrez vous positionner sur les requêtes “Recette Paris-Brest”, “Les étapes du Paris-Brest”, “Réaliser un Paris-Brest”.

Vous pourrez ainsi écrire 1 texte différent sur chacune de ces requêtes et les lier entre eux pour constituer votre maillage interne, qui contribuera à améliorer votre référencement naturel e votre positionnement dans a SERP.

Attention à toujours rester cohérent, à ne pas faire de copier-coller et à utiliser des mots-clés secondaires donnant une réelle « personnalité » à vos textes, afin d’éviter les redondances et un effet de « cannibalisme » entre pages.

Dans l’exemple ci-dessus, les mots-clés sont tous des longues traînes, ou des mots-clés longs. Ils sont de plus en plus utilisés par les internautes et permettant de se positionner sur des “niches sémantiques”, plutôt que sur des termes génériques et très concurrentiels. Vous pouvez également utiliser des mots-clés courts et en déduire ses dérivés longue traîne afin de créer des articles avec un lien renvoyant vers un article plus conséquent traitant du mot-clé fort.

Mettre en avant l’auteur des contenus

Lorsqu’une personne imminente dans son domaine fait un exposé ou une conférence, elle cite ses sources. Google attend la même chose de vous pour vous assimiler à un expert. Très apprécié par les internautes confrontés à toujours plus d’informations, mettre en avant ses sources et l’auteur du contenu rassure et donne de la solidité à vos contenus.

Sur Google Actu par exemple (permettant de toucher une large audience et d’avoir une position avantageuse sur les mots-clés ultra-compétitifs), présenter l’auteur du contenu et ajouter un lien vers son CV améliorent le référencement des contenus du même auteur.

Côté SERP, indiquer l’auteur du contenu permettra à Google d’afficher sa photo directement dans le snipet, ce qui attire fortement le taux de clics des internautes, et donc le trafic.

En somme, Google vous assimilera à une notion de confiance et non à une source d’information nébuleuse sans visage ou référence.

Les backlinks comme recommandation

Le maillage interne (liens renvoyant différentes pages de votre site entre elles) contribue à améliorer votre SEO, mais c’est également le cas de backlinks, les liens provenant d’un site externe renvoyant sur le vôtre.

Vous l’aurez compris, Google apprécie lorsque vous citez vos sources et les auteurs de vos contenus, mais qu’un site expert dans son domaine cite le vôtre en intégrant un lien est une preuve supplémentaire que votre expertise est reconnue par vos paires, et donc, par le moteur de recherche.

Il existe de nombreuses façons d’obtenir des backlinks :

  • Produire des contenus de qualité où l’on identifie clairement votre site, comme des images, des vidéos ou des textes.
  • Demander directement à un site sur la même thématique que le vôtre de mettre en place un backlink, celui-ci aura également tout intérêt à insérer un lien vers une page si le contenu est qualitatif.
  • Créer un contenu pour un autre site en insérant votre lien à l’intérieur après en avoir fait la demande.
  • Repérer les contenus de votre site utilisés ailleurs, mais où vous n’êtes pas mentionné, et demander à l’utilisateur de votre contenu de créer un backlink pour que vous y soyez identifié.

Attention cependant à rester cohérent (même thématique), à vérifier régulièrement que les liens ne sont pas corrompus et éviter de mettre en place des backlinks “en miroir”.

Notre astuce pour passer pour un expert aux yeux de Google

Pour faire valider votre expertise, il convient de faire comprendre à Google que vos contenus peuvent apporter un plus aux internautes, notamment en justifiant de leurs sources, en devenant une référence citée et bien sûr, en répondant aux attentes de recherches des utilisateurs.

Vous pouvez également solliciter une plateforme de rédaction, afin d’être mis en relation avec des professionnels de l’écriture web qui sauront mettre en valeur vos atouts au sein du monde numérique.

L’article Comment passer pour un expert aux yeux de Google  ? est apparu en premier sur Redacteur.com.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Facebook présente Bulletin, son nouveau service de newsletter

Facebook lance Bulletin, une plateforme qui veut aider les créateurs de contenus à lancer leur newsletter. L’article Facebook présente Bulletin, son nouveau service de...

Publié le par Heloise Famie-Galtier
Webmarketing

Titan et Radar : deux smartphones sous Windows Phone Mango signé HTC

HTC sera le premier fabricant de smartphones à proposer des modèles qui fonctionneront avec Windows Phone Mango en Europe. En effet, le fabricant taïwanais va lancer dans le...

Publié le par Team WebActus