Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Assassin’s Creed II : résultat et suite

             Le soft d‘Ubisoft est une belle réussite à travers le monde et l’éditeur compte bien s’appuyer sur la licence pour boosté ses résultats quelques peu...

             Le soft d‘Ubisoft est une belle réussite à travers le monde et l’éditeur compte bien s’appuyer sur la licence pour boosté ses résultats quelques peu en baisse. En tout cas Assassin’s Creed II s’est vendu à 8 millions d’exemplaires alors que les prévisions sont d’atteindre les 9 pour Mars. On peut déjà gager qu’elles seront sûrement tenues.

             Du coup pour surfer sur la vague de popularité d’Assassin’s Creed II, Ubisoft entretien le succès en lançant deux extensions qui ont plus ou moins étaient décriées du fait de leur intégration prévue, à l’origine, dans le jeu d’origine, justement. Mais ce n’est pas tout puisque Ubisoft a décidé de sortir le prochain Assassin’s Creed pour début 2011. Cela ne ferait que un an entre les deux jeux. De plus nous savons que la suite devrait se passer durant la même période mais à Rome. Ainsi on contrôlerai toujours Ezio, de ce fait nous pouvons déjà nous poser la question, si le prochain Assassin’s Creed ne sera pas un « AC II 2.0 » plutôt qu’un AC III.

 

Source : Gamebible.biz.

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Social media : 7 stratégies pour les entreprises en difficulté

En tant que dirigeant, il n’est pas toujours évident d’identifier les leviers qui pourraient propulser son entreprise encore plus haut. Aujourd’hui, les...

Publié le par Charlene Vella
Webmarketing

Social media : comment intégrer les boutons de partage pour générer plus d’engagement ?

Savez-vous que le partage sur les réseaux sociaux, effectué directement depuis un article, a chuté de 50  % depuis 2015  ? Au regard de...

Publié le par Charlene Vella