Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Gmail interdit en Iran

Gmail vient d’être victime d’une nouvelle censure en Iran. En effet le service de messagerie de Google n’est plus accessible depuis hier pour les utilisateurs...

Publié par Team WebActus

Google Apps

Gmail vient d’être victime d’une nouvelle censure en Iran. En effet le service de messagerie de Google n’est plus accessible depuis hier pour les utilisateurs iraniens. Pour remédier à ce problème le gouvernement iranien a annoncé la sortie prochaine de son service national de mails. Cette annonce arrive le jour du 31e anniversaire de la Révolution Islamique et à quelques jours de la sortie de Google Buzz censé favoriser les échanges.


Google est bien évidemment déçu de voir de telles pratiques (il perd des utilisateurs et comme tout service c’est le pire qui puisse lui arriver) :
« Chaque fois que nous rencontrons des blocages de nos services, nous essayons de les résoudre aussi rapidement que possible car nous croyons fermement que partout les gens devraient avoir la possibilité de communiquer librement en ligne. Malheureusement, parfois, ce n’est pas de notre ressort. »

Google essuie pas mal de critiques/censures depuis sa rebellions avec la chine (Google ne veut plus de la censure de la chine et la menace de partir). Depuis les attaques, il obligeait que toute connexion à son service de messagerie se fasse en SSL (connexion sécurisée) ce qui semble ne pas avoir plus au gouvernement iranien. Ce n’est pas la première fois que ce gouvernement se fait remarquer puisque durant les élections, il avait essayé de contenir les images de la guerre civile qu’il subissait sur les différents réseaux sociaux.

On remarque de plus en plus que technologie rime avec politique et c’est bien dommage. Maintenant les gouvernements n’hésites pas à filtrer, censurer certains services pour mieux les contrôler. Certes ce sont des dictatures mais il est difficile d’admettre que cela se passe comme ça surtout de nos jours. Alors pour l’instant on ne connait pas la réaction de Google (ce qu’il envisage de faire) et on ne sait pas si le gouvernement américain va prendre parti dans cette histoire comme il l’a fait avec celle de la chine.

Source : Silicon

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Huawei lance HarmonyOS, son système d’exploitation pour les smartphones et les objets connectés

Blacklisté par les États-Unis et privé de licence Android depuis deux ans pour des raisons de sécurité nationale, Huawei a lancé mercredi HarmonyOS, son nouveau système...

Publié le par Alexandra Patard
Webmarketing

Facebook teste un nouveau système de publicité au format coupons de réductions

  Même si Facebook a arrêté récemment son application Facebook Deals (espace dédié aux coupons de réductions), il ne semble pas avoir abandonné le format pour autant puisque...

Publié le par Team WebActus