Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Tendances graphiques : les bonnes raisons de les ignorer

Il est important de connaître les tendances graphiques. C’est aussi pour cette raison que nous vous les présentons régulièrement sur...

Publié par Melanie De Coster

Il est important de connaître les tendances graphiques. C’est aussi pour cette raison que nous vous les présentons régulièrement sur Graphiste.com.

Mais parfois, il est tout aussi important de les ignorer. Non, ce n’est pas là faire preuve de schizophrénie, ni être aussi versatile que Loki dans ses meilleurs moments. Il s’agit juste de sélectionner ce qui est le plus adéquat, pour vous, à un moment précis.

Comment naît une tendance graphique ?

Rassurez-vous, nous n’allons pas vous parler des abeilles ou des roses. Quoique…

Ce qui préside à la conception de ce qui va devenir une tendance graphique est parfois tout aussi mystérieux :

  • Ce peut être des grandes marques qui, sans s’être concertées, modifient leurs graphismes dans la même direction… et sont ensuite imitées par d’autres.
  • Ce peut être quelque chose qui est dans l’air du temps, presque intangible, et qui se développe sous vos yeux sans que vous en preniez conscience. C’est ainsi que l’on voit apparaître, sur les portfolios en ligne, des similitudes qui ne sont pas voulues.

C’est tout simplement un attrait pour le même type de visuel qui se multiplie, se transmet, et puis devient incontournable. Ou presque.

Quand faut-il suivre les tendances ?

Si votre logo n’a pas été revu depuis les années 80 et votre site depuis le début des années 2000, il est sans doute plus que temps de vous pencher sur les dernières tendances. Cela vous donnera au moins un aperçu de ce qui se fait et de ce qui plait, de ce qui est dans l’air du temps.

Suivre les tendances graphiques permet de rester attractif, de vous débarrasser des scories du passé et donc d’être plus efficace, plus lisible. C’est une manière de montrer que vous restez à la page et, dans tous les cas, que vous continuez à évoluer.

Si en plus la tendance choisie est en accord avec votre branding, votre image de marque, votre manière de communiquer (ou celle vers laquelle vous voulez évoluer), vous avez tout intérêt à foncer.

Vous ne prendrez pas non plus de grand risque si c’est pour une publicité ponctuelle ou pour un événement : ce sera l’occasion de tester de nouvelles choses.

À quel moment ignorer les tendances ?

Les tendances présentent cependant un risque majeur : vous n’avez aucun moyen de prédire le moment où elles seront dépassées. Même si la plupart des concepts reviennent, il faut bien reconnaître que passer plusieurs années avec un visuel dépassé n’est peut-être pas la meilleure idée du siècle.

Évitez donc les tendances :

  • qui ne sont pas en accord avec votre image de marque ;
  • celles qui semblent compliquées à mettre en place ou trop lourdes visuellement ;
  • celles qui ne vous plaisent pas ;
  • celles dont vous devrez trop longuement justifier l’application ;
  • celles qui semblent vraiment trop liées à une saison.

Suivez uniquement les tendances qui vous ressemblent déjà, ou qui rassemblent l’idée que vous vous faites de votre marque. Si vous avez un doute, et qu’il ne disparaît pas au deuxième regard, vous ne les assumerez pas et vous aurez changé vos visuels pour rien.

N’oubliez pas : ce ne sont pas les tendances qui vous font, c’est vous qui faites les tendances 😉

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Les 15 grandes tendances web design pour 2019

Le web design évolue constamment et chaque nouvelle année apporte son lot de nouveauté, donnant aux designers de nouvelles choses à essayer. 2018 a...

Publié le par Charlotte Chollat
Graphisme

10 bonnes pratiques à suivre pour réussir le design de votre rapport annuel

Dans un précédent article j’ai tenté d’attirer votre attention sur l’originalité que peut porter un rapport annuel. Car soyons...

Publié le par Charlotte Chollat