Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Comment s’inspirer sans copier : les bonnes pratiques !

Copier. Un geste rendu banal à l’ère du CTRL + C (ou Pomme C pour les fans de mac et de Calogero), mais qui reste très mal vu dans les milieux...

Publié par Valentin Thomas

Copier. Un geste rendu banal à l’ère du CTRL + C (ou Pomme C pour les fans de mac et de Calogero), mais qui reste très mal vu dans les milieux estudiantins et artistiques.

JoeLaPompe a même fait de la traque des copieurs un fonds de commerce.
Comment dès lors s’inspirer sans franchir la ligne rouge ?

Copier, c’est quoi au juste ?

  • Copier : « Reproduire frauduleusement le travail d’un autre, une partie d’un ouvrage, etc., ou s’en inspirer indûment »
  • S’inspirer :« Prendre quelqu’un pour modèle de son action, trouver des idées, des exemples chez quelqu’un, dans quelque chose »

On voit bien ici que la différence entre s’inspirer et copier est mince. Il y aurait même des cas où l’inspiration serait « indûe ».

inspiration plagiat copycat

Une photocopieuse, un chat, pas de doute, c’est un copycat !

Qu’est-ce qui fait alors la différence entre s’inspirer et copier ?

Le débat fait encore rage aujourd’hui et bien souvent c’est le juge qui décide, à partir d’éléments plus ou moins subjectifs selon les cas.

Notre conseil
Si vous vous posez la question, vous avez probablement copié. A vous d’estimer si votre œuvre est suffisamment différente de l’original, ou si elle est partielle que sa proportion est raisonnable.

N’hésitez pas à demander à vos proches et collègues un avis sur la question, cela vous aidera sûrement à y voir plus clair.

Soyez en veille permanente

Un moyen efficace de ne pas copier est de savoir précisément ce qu’il ne faut pas copier.
Faire une veille systématique des dernières tendances graphiques vous permettra non seulement de trouver des idées pour vos créations mais aussi de diversifier vos sources d’inspiration, ce qui évitera de singer un style en particulier.

Laissez la nuit vous porter conseil

sleeping la nuit porte conseil inspiration plagiat copier

Rechercher des inspirations est une chose, les assimiler pour créer quelque chose de nouveau en est une autre.

Lorsque c’est possible, laissez une nuit passer entre votre recherche graphique et votre phase de création. Cela vous évitera de vous laisser tenter de réutiliser des idées encore claires dans votre esprit, ce qui risquerait de nuire à l’authenticité de vos productions.

Faites appel à votre mémoire, pas vos yeux

Avoir son modèle sous les yeux peut être utile pour coller au plus près de l’original, mais ça n’aide certainement pas à laisser sa patte.

Préférez travailler de mémoire plutôt qu’avec un modèle, cela permettra de laisser s’exprimer votre propre interprétation de l’œuvre qui vous a inspiré plutôt que d’en reprendre des éléments à l’identique.

Utilisez vos inspirations avec parcimonie

exemple de logo plagiat Fedex

Exemple de logo plagié. Le cas Fedex.

Piocher des idées çà et là pour créer quelque chose de nouveau n’est pas copier, c’est l’idée même de l’inspiration (pour le peu qu’elles soient retravaillées à votre sauce).

Mais veillez bien à les utiliser discrètement et avec parcimonie pour ne pas qu’elles deviennent du plagiat. Utiliser une pomme comme logo ne fait pas de vous un copieur d’Apple, mais le faire dans le même style graphique pourrait vous attirer des ennuis.

Étudiez la concurrence

Avant de vous lancer dans une création graphique quelle qu’elle soit, regardez bien ce que font vos concurrents pour éviter de faire des redites.

Inspirez-vous si possible de ce qui marche bien, mais veillez à trouver des éléments de différentiation clairs et distincts pour ne pas qu’il y ait d’amalgame.

Pour reprendre le schéma de pensées précédent, prendre un oiseau en tant que logo ne fait pas de vous un copieur de twitter, mais si vous êtes un autre réseau social la question se posera forcément.

logo bird twitter exemple de non plagiat

Si ce logo était celui d’un réseau social, la twittosphère s’emballerait certainement

Astuce
Parfois s’inspirer des valeurs d’un autre secteur d’activité peut-être bénéfique pour votre image.

En ces temps où l’écologie est un enjeu majeur, la couleur vert et des symboles naturels peuvent par exemple vous faire paraître dans l’air du temps. Mais attention au greenwashing !

Pensez « outside the box »

Pour s’inspirer, sortir des sentiers battus peut parfois aider à se démarquer.

  • Sortez, allez voir un film, discutez avec vos amis, baladez-vous en forêt et écoutez la nature…
  • Les émotions, lignes et couleurs de la vie sont un bon moyen de trouver des idées neuves, qu’elles soient graphiques, textuelles voire même techniques.

Ne restez pas la tête dans le guidon.

S’inspirer sans copier reste difficile, et quand bien même c’est le cas il arrive même que l’on produise des images qui existaient déjà sans que nous le sachions.

La différence entre le bon et le mauvais copieur est que le bon copie pour des fins personnelles et ne publie pas au grand public quand il a un sentiment de déjà vu.

 

A moins que ce ne soit à des fins parodiques ou pour un hommage, mais ça, c’est une autre histoire…Pour vous aider à trouver des idées originales, confiez vos projets à des graphistes freelances disponibles sur Graphiste.com !

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Les 6 meilleurs outils pour faire de la 3D

Passer à la 3D est une évolution nécessaire pour beaucoup de graphistes. Elle permet de conceptualiser beaucoup mieux nombre de produits, que ce soit pour...

Publié le par Melanie De Coster
Graphisme

Les meilleures typographies pour rendre vos chiffres lisibles

Quand vous créerez une affiche, un packaging, un flyer… il y aura toujours un moment où vous aurez besoin d’utiliser des chiffres. Il ne faut cependant...

Publié le par Melanie De Coster