Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Impression : 7 erreurs à ne pas faire dans vos créations

Vous avez passé des heures sur vos créations et le résultat post-impression est plus que décevant. Marges décalées, couleurs qui...

Publié par Elise Duret

Vous avez passé des heures sur vos créations et le résultat post-impression est plus que décevant.

Marges décalées, couleurs qui n’ont rien à voir avec votre visuel sur écran et ces fameuses coquilles que vous n’avez pas vu… Bref, vous n’avez plus qu’à recommencer.

Pour ne plus perdre de temps et d’argent à devoir refaire votre design, voici 7 erreurs à ne pas faire pour des créations réussies  !

 

Erreur n° 1  : penser que tous les PDF se valent

Le PDF (Portable Document Format) est le format de référence pour ne pas perdre de données et préserver la mise en forme de vos créations lors de l’impression.

Cependant, tous les logiciels PDF ne se valent pas. Pour paramétrer correctement vos fichiers, évitez les PDF intégrés aux logiciels de bureautique.

Privilégiez les logiciels dédiés aux arts graphiques tels que InDesign, Illustrator ou encore Photoshop.

Bon à savoir
Si vous envoyez un fichier PAO de plusieurs pages, dissociez-les. La règle c’est un PDF par page  !

 

Erreur n° 2  : ne pas calculer le fond perdu et la marge technique de son fichier PAO

marge et fond perdu

Éternel oublié, le fond perdu est pourtant la marge de sécurité la plus importante de votre fichier. Cette zone de 2 mm est réservée au massicot, donc si vous ne voulez pas perdre une partie de votre design, pensez à l’intégrer dans vos créations.

La marge technique quant à elle, est une sécurité supplémentaire au cas où le massicot bougerait lors de la découpe. Ne mettez aucun élément important dans cette zone (logo, texte, etc.).

Attention
Attention néanmoins à prolonger vos couleurs au-delà du fond perdu si vous ne voulez pas vous retrouver avec un liseré blanc autour de votre création graphique  !

 

Erreur n° 3  : ne pas utiliser une colorimétrie adaptée au print

La colorimétrie est le mode d’impression des couleurs utilisé en imprimerie. Elle est à définir dès le début de votre création  : CMJN pour les fichiers imprimables, RVB pour un affichage sur écran  !

différence entre cmjn rvb impression

  • La quadrichromie ou CMJN (Cyan, Magenta, Jaune, Noir) permet de reproduire une large palette de couleurs en mélangeant les 3 couleurs primaires, le noir étant ajouté en dernier.
  • C’est la technique d’impression la plus utilisée, elle est rapide et peu onéreuse et s’adapte à de nombreux supports comme les affiches, les cartes de visite, les brochures, etc.

Le Pantone est une autre technique d’impression, les couleurs étant mélangées avant d’être imprimées. Le nuancier Pantone est normalisé et référencé, il comprend 18 couleurs de base qui permettent d’obtenir plus de 1000 nuances numérotées.

  • L’image est alors plus nette, plus vive et plus précise. L’impression Pantone est notamment recommandée pour vos logos.
  • Avant d’envoyer votre création à l’imprimerie, vérifiez que les couleurs portent bien la même référence dans les différents logiciels et que les couleurs Pantone soient enregistrées en « Type Ton direct ».
Attention
Pour info  : on ne peut pas utiliser de couleurs Pantone en impression numérique seulement en offset  !

 

Erreur n° 4  : ne pas vectoriser ses typographies

Vectoriser vos typos va vous permettre d’éviter de vous retrouver avec une police différente sur vos créations. En effet, le logiciel de l’imprimeur peut ne pas posséder toutes les typographies de votre texte.

La vectorisation consiste alors à transformer un texte en dessin, plus précisément en tracé, lisible par n’importe quel logiciel.

Attention
Prenez le temps de bien vérifier votre support graphique ou de conserver un double non vectorisé, vous ne pourrez plus le modifier après sa vectorisation.

 

Erreur n° 5  : ne pas choisir la bonne résolution

Il est indispensable de choisir la bonne résolution pour un visuel de qualité si vous ne voulez pas qu’il soit pixelisé.

Pour que votre image soit imprimée en haute qualité, choisissez une résolution de 300 dpi et un taux d’agrandissement de 100  %.

 

Erreur n° 6  : ne pas vérifier l’orientation de vos pages

Bien que cela semble évident, une erreur est vite arrivée, notamment pour l’impression de dépliants.

Vérifiez bien l’orientation de vos pages, surtout pour une impression en mode paysage.

Pour vos dépliants, n’hésitez pas à faire une maquette pour contrôler la place exacte de vos différentes pages afin de transférer vos fichiers graphiques dans le bon ordre  !

 

Erreur n° 7  : ne pas faire vérifier ses créations

Ne dit-on pas qu’il faut plusieurs relectures et un œil extérieur pour un texte sans fautes  ? Il en va de même pour vos créations.

Lorsque votre affiche, flyer ou encore dépliant est fini, prenez un peu de recul, laissez passer un peu de temps et revenez vérifier votre création avec un œil reposé. Si vous en avez la possibilité, faites-la vérifier par une tierce personne ou par un rédacteur professionnel !

 

Vous voici désormais prêt à envoyer vos superbes réalisations graphiques à l’impression, sans mauvaise surprise en retour  !

5
/
5
(
1

vote

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

UX/UI : 7 comptes Instagram inspirants à suivre

Quel que soit le secteur d’activité dans lequel un professionnel évolue, il sait qu’en cas de panne d’inspiration, il peut se rendre sur Instagram....

Publié le par Emeline
Graphisme

Comment réussir à faire la différence entre UX et UI ?

Si vous vous intéressez même un tout petit peu au design, vous avez déjà entendu les termes UX design et UI design. Vous avez même un peu...

Publié le par Melanie De Coster