Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

L’affaire TMG continue…

Ce matin, on parle toujours de l’affaire TMG et surtout de son aspect comique. En effet, les propos d’Alain Guislain, le PDG de TMG me font beaucoup rire. Il a indiqué...

Publié par Team WebActus

Logo hadopi

Ce matin, on parle toujours de l’affaire TMG et surtout de son aspect comique. En effet, les propos d’Alain Guislain, le PDG de TMG me font beaucoup rire. Il a indiqué au journal Ouest-France que : « dans la nuit de vendredi à samedi, nous avons été victimes d’un vol de données. Quelqu’un se vantait sur « la toile » d’un accès libre à notre serveur. Dans les faits, il ne s’agit pas de notre serveur principal, mais d’un serveur parallèle qui nous sert pour de tests.». Et il a terminé en beauté ce festival de rire par : « Nous avons porté plainte. Pour l’instant La Haute Autorité a rompu l’interconnexion informatique entre l’Hadopi et notre société. Actuellement la Cnil (Commission nationale de l’information et les libertés) est dans nos bureaux pour évaluer le préjudice. Mais, nous sommes confiants et désormais conscients de notre surface médiatique et des risques que cela suppose. » Rigolo, non ?

Pour résumer, TMG porte plainte contre @Bluetouff qui a juste visité un « site internet » (ou plutôt un serveur) (il faudra attendre quelques jours pour en savoir plus). Cette action est assez étrange en soit, pourquoi porter plainte si le serveur en question est uniquement utilisé pour des tests ? Cependant, un autre problème se pose, le fait de visiter un site qui ne protège pas ses données est considéré comme du piratage.

Donc, chers lecteurs qui êtes en train de lire cet article vous être des petits pirates, car vous lisez un article disponible sur la toile. Alors, on est tous des pirates ? Voilà ce que l’on obtient en suivant de manière naïve le raisonnement de TMG. Concrètement, l’entreprise fuit ses responsabilités, et vient de se trouver un bouc-émissaire.

Je finirais cet article en soulignant le fait que les données recueillies @Bluetouff étaient visiblement en accès libre sans aucune protection. Comme le dit l’Hadopi, chaque internaute doit sécuriser sa connexion internet, se protéger sur internet, dans le cas contraire on parle de défaut de sécurisation. Ce qui est inacceptable de la part d’un particulier l’est-il de la part d’une entreprise surtout comme TMG ?  (ndlr : TMG est l’entreprise mandatée par les majors du cinéma et de la musique pour récupèrer les adresses IP des personnes téléchargeant des fichiers illégalement.)

Je vous laisse réfléchir sur la question….

Cet article a été écrit par Yoann Gauthier, réservez lui votre lecture la plus attentitive : « Depuis tout petit, je suis passionné par les nouvelles technologies. Au fur et à mesure de mes aventures j’ai acquis de l’expérience et une certaine vision du web que j’utilise à mes heures perdues. Pour finir, j’adore partager mes news avec vous, ce que Webactus me permet. Si vous voulez me suivre sur Twitter  (@yoyo009) ».

Source : PcInpact

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Bing ajoute les updates Facebook et Twitter

Bing vient d’annoncer lors du SMX Advanced qu’il venait de mettre au point le site http ://bing.com/social (qui ne fonctionne pas encore en france à l’heure...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

Les bonnes pratiques de la traduction

Une traduction efficace et correctement menée ne demande pas uniquement de maîtriser la langue d’origine et la langue de destination. Processus bien plus complexe et exigeant que...

Publié le par Florian