Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

[Interview] – MatchFWD, une plateforme de recrutement social

J’ai été contacté il y a quelques jours pour vous présenter un nouveau projet web MatchFWD. Il s’agit d’une plateforme sociale de recrutement basé exclusivement...

matchfwd

J’ai été contacté il y a quelques jours pour vous présenter un nouveau projet web MatchFWD. Il s’agit d’une plateforme sociale de recrutement basé exclusivement sur LinkedIn pour le moment qui vous permettra recruteur de favoriser la diffusion de votre offre d’emploi et donc de maximiser les bons retours.

MatchFWD se présente donc comme un service web à destination des recruteurs et moins de recrutés.  Elle permet de vous rendre efficace dans la recherche de nouveaux candidats en s’appuyant sur votre propre réseau. Du coup, plus il est important et bien qualifié, plus vous aurez de chance d’avoir le bon retour qui conduira à une bonne embauche.

Comme à mon habitude, je ne vous ferais pas une liste exhaustive des fonctionnalités mais je vous laisserais découvrir le site. J’ai préféré m’entretenir avec Philippe Gauvin, co-fondateur du projet. Je vous retranscris notre échange :

WA : Pouvez-vous vous présenter rapidement ?

Je me nomme Philippe Gauvin (@philgo20). Je suis un des co-fondateurs de matchFWD. Je viens d’un background éclectique entre la techno, le web et les nights clubs.

WA : Pouvez-vous présenter MatchFwd à ceux qui ne le connaîtraient pas encore ?

On est une jeune startup fièrement basée à Montréal. On vient de lancer une version bêta de notre plateforme de recrutement social et on est prêt à rendre la recherche d’emplois et de candidats pas mal plus trippante qu’elle ne l’est actuellement.

WA : D’où vient le nom ?

La première version du produit permettait à un usager recevant un courriel du type ‘Je cherche un développeur web à Montréal, as-tu quelqu’un à me référer’ de le ‘forwarder’ directement à job@matchfwd.com et de recevoir des suggestions. Forward & Match. La fonctionnalité était très pratique, mais complexe et l’usage limité, on l’a donc retiré et on se concentre sur l’interface web pour l’instant.

On a aucune idée si elle va ré-apparaître un jour mais j’espère secrètement que oui. C’est le type de communication qui se fait encore souvent par courriel.

WA : Comment ça fonctionne ?

C’est assez simple.

  • Je publie un emploi ou un contrat et je le partage avec mes contacts (LinkedIn, Email).
  • Mes contacts et moi recevont automatiquement des suggestions de candidats (par courriel pour l’instant).
  • C’est ensuite à chaque utilisateur de décider qui il réfère.

Je peux aussi visiter la page de mes contacts pour leur demander des références de candidats directement et voir les opportunités qu’ils partagent et qu’ils ont publiées.

Chaque utilisateur devient son propre mini-job board.

WA : Pensez-vous ajouter d’autres services comme Viadeo où les professionnels français sont relativement bien présents ? Pourquoi ?

L’ouverture de l’API de Viadeo est encore tres récente mais l’ajout de d’autres plateformes, dont Facebook, Viadeo et Twitter est inévitable. Reste à voir dans quel ordre.
On veut stabiliser le produit un peu avant, mais offrir une interface en français est une claire possibilité pour bien désservir le Québec et l’a France.
En attendant, les matches se font aussi bien en français qu’en anglais et ce sera toujours le cas.

WA : Pourquoi et comment avez-vous eu une telle idée ?

Les références sont en général la meilleure source d’embauche. Pourtant peu d’outils se sont concentrés sur le rôle des connecteurs, ces personnes avec un bon réseau prêt à aider leurs contacts.

On veut aider les gens à se référer mutuellement, à dénicher les meilleurs emplois grâce à leurs contacts et à économiser sur leurs coût d’embauche.

WA : Comment vous rémunérez-vous ?

Avec le feedback de nos utilisateurs ;-) Sérieusement, on est en betâ pour l’instant. On désire d’abord développer la meilleure expérience d’embauche et de recrutement possible. Ma partenaire connaît très bien l’industrie de l’emploi et nous sommes confiants que les employeurs sauront voir la valeur de matchFWD rapidement. On veut tester 2-3 modéles d’affaires.

Ce qui est sûr c’est que si les utilisateurs font une bonne partie du travail de référer des candidats, ils seront compensés en conséquence.

WA : Le service est lancé depuis quelques temps en béta, quels sont les retours que vous avez eu depuis ?

Assez bon de par les utilisateurs publiant des emplois. On sait qu’on doit améliorer la qualité des matches mais on a déjà générer quelques embauches alors on est assez satisfaits.

L’expérience en est encore à ses débuts pour les connecteurs tant qu’aucune opportunité ne leur est partagé et on en est conscient. Ça devrait changer bientôt.

Même chose pour les candidats, mais déjà à partir d’aujourd’hui, ils peuvent accéder facilement aux opportunités créés ou partagées par leurs contacts en visitant leur page.

WA : Combien de personnes travaillent actuellement sur le projet et quelles sont leurs fonctions ?

Nous sommes présentement une équipe de 4. 3 développeurs et une gestionnaire de communauté nous aidant à propager la bonne nouvelle.

WA : Quels sont vos projets à court terme ? Long terme ?

Trouver les utilisateurs connectés aux meilleurs emplois et aux meilleurs candidats.

Le calcul des matches entres candidats et emplois est un simple prototype pour l’instant. On vient de commencer à travailler sur la performance en termes de vitesse et qualité.

Mais au-delà de bons matches, notre mission est de développer la meilleure expérience d’embauche et de recherche d’emploi. Nous sommes donc en train de tester différentes idées d’interfaces pour permettre aux utilisateurs de ‘matcher’ candidats et emplois et que ce soit aussi prenant qu’un jeu de Zynga. Que ce soit pour eux, pour un ami, un contact ou pour leur compagnie.

WA : Quel est le souci qui a été le plus dur à combattre ?

On a développé beaucoup trop de fonctionnalités en commençant et l’expérience était beaucoup trop complexe. Ça nous a pris beaucoup de temps avant de comprendre qu’on devait revenir en arrière, se concentrer sur une fonctionnalité et bien la faire.

WA : Si vous aviez un conseil pour les gens qui souhaitent se lancer, quel serait-il ?

Faites-le dès que vous avez trouvé la bonne équipe, mais pas avant.

WA : Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Ça ne fait que commencer !

Voilà, vous savez tout ! Je remercie Philippe de s’être prêté au jeu de l’interview et je lui souhaite bonne continuation dans sa démarche. En tout cas, il me semble qu’il se trouve sur un projet à fort potentiel et qui devrait aider pas mal de monde à l’heure actuelle, où les réseaux sociaux deviennent un outils de recrutement de plus en plus important !

Bien joué !

Afficher les commentaires (2)

Commentaires

  • philgo20

    On espère beaucoup mieux désservir les candidats dans un futur très proche. Le principe de partage et de suggestions automatisés sera similaire.

    On te redonnera des nouvelles lorsque c’est lancé.

    Merci

  • [Québec] MatchFWD : Plateforme de recrutement social basée sur son réseau | Entreprises | Locita

    […] disponible pour Linkedin, mais Philippe Gauvin (cofondateur), dans un entretien avec le site Webactus.net , n’exclut pas une ouverture du service via Viadeo, Facebook et […]

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Facebook s’apprête à lancer un service de commentaires

Facebook semble, d’après des sources proches et habituées du projet, travailler sur un nouveau projet qui touche aux commentaires. En gros, il serait en train de développer...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

Les outils pour supprimer ses anciens tweets et posts Facebook

L’actualité montre chaque jour qu’il est parfois difficile d’assumer ses vieux tweets, ou ses vieux posts Facebook. Le réalisateur des Gardiens de...

Publié le par Fabian Ropars