Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

La jolie Bayonetta séduit le pays du soleil levant.

       Le jeu de SEGA, Bayonetta, fait une entrée fracassante au Japon. On savait le jeu de Platinum Games comme étant d’excellente facture mais le fait qu’il soit si...

image bayonetta

       Le jeu de SEGA, Bayonetta, fait une entrée fracassante au Japon. On savait le jeu de Platinum Games comme étant d’excellente facture mais le fait qu’il soit si bien accueilli est une petite surprise.

          Le beat ’em all, Bayonetta, est sortie le 29 Octobre au Japon et on peut dire que le jeu est un succès. En effet, le soft s’est retrouvé entre les mains de pas moins de 136 000 nippons dès la première journée. La performance est d’autant plus remarquable que le jeu est une nouvelle licence. Par comparaison, Devil May Cry 4 s’est vendu à 168 000 exemplaires et Soul Calibur IV à 92 000 copies le premier jour.

        Pour rappel, ce même studio avait concocté le magnifique Madworld, qui s’est transformé en fabuleux échec commercial, malheureusement. Il faut dire que la note de 40/40 attibuée à Bayonetta par le célèbre magazine japonais, Famitsu, a contribué à l’engouement général.

Vivement le 10 Janvier que l’on puisse enfin toucher, en Europe, à Bayonetta.

Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Shazam dévoile le top 100 des musiques les plus recherchées de tous les temps

Les 100 titres les plus recherchés sur Shazam ont été rendus publics par l’application britannique. L’article Shazam dévoile le top 100 des musiques les plus...

Publié le par Arthur Aballea
Webmarketing

Plezi : une solution complète pour déployer sa stratégie d’inbound marketing

L’inbound marketing est une stratégie à la mode à laquelle s’essaient de nombreuses marques. Pour mettre en place des actions réussies, il...

Publié le par Fabian Ropars