Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Infographie : l’histoire des femmes entrepreneures

En cette Journée pour les Droits des Femmes, accordons toute notre attention à l’histoire des femmes entrepreneures grâce à une infographie...

Publié par Celine Albarracin

En cette Journée pour les Droits des Femmes, accordons toute notre attention à l’histoire des femmes entrepreneures grâce à une infographie réalisée par CNote.

En effet, les femmes n’ont pas toujours pu créer leur propre business comme elles le souhaitaient. Saviez-vous qu’il y a 30 ans encore, les femmes avaient besoin de la signature d’un homme pour obtenir un prêt commercial aux États-Unis  ?

C’est le 25 octobre 1988 que Ronald Reagan a signé la loi inaugurant une nouvelle ère d’égalité pour les femmes entrepreneures en éliminant cette règle archaïque.

1988, le point de départ de l’entrepreneuriat au féminin

Cette loi a donné aux femmes entrepreneures plus de ressources, une meilleure reconnaissance et a permis de se débarrasser d’un frein solide  : l’accord du conjoint ou d’un parent masculin.

L’absurdité de cette pratique est mise en évidence dans un cas où une femme divorcée, qui n’avait donc plus de mari, a dû demander à son fils de 17 ans de co-signer son prêt. Cela montre les obstacles auxquels les femmes qui désirent entreprendre étaient confrontées dans le passé.

Même si un grand pas a été réalisé en rendant le crédit accessible aux femmes, de nombreux défis restent à relever encore de nos jours…

Crédits femmes entrepreneures

Les défis du prêt bancaire pour les femmes

Même aujourd’hui, aux États-Unis, les petites entreprises appartenant à des femmes n’obtiennent que 4,4  % du montant total des prêts destinés aux TPE et PME. Cela représente 1 $ sur chaque tranche de 23 $ prêtée.

Même lorsqu’une femme entrepreneure possède une cote de crédit élevée, elle est moins susceptible d’obtenir un prêt qu’un chef d’entreprise avec la même côte.

Chiffres femmes entrepreneures

En France, 44  % des femmes estiment que leur échec entrepreneurial s’explique par le manque de financement. La preuve, le taux de rejet de crédit à la création d’entreprise est de 4,3  % pour les femmes, tandis qu’il est de 2,3  % pour les hommes.

Mais malgré tous ces obstacles, la gente féminine ne se laisse pas abattre…

Chaque jour, des femmes créent leur entreprise

Les femmes sont connues pour leur persévérance et ce ne sont pas les statistiques qui diront le contraire.

Entre 2017 et 2018, 1 821 nouvelles entreprises dirigées par des femmes ont été créées chaque jour, aux États-Unis. Donner aux femmes un meilleur accès au crédit a été à l’origine de l’augmentation spectaculaire du nombre d’entreprises appartenant à des femmes. Elles représentent aujourd’hui 39  % du nombre total d’entreprises aux États-Unis.

Création entreprise femmes

Quant à la France, elle peut aussi être fière de son entrepreneuriat au féminin  : le nombre de femmes entrepreneures a doublé entre 2012 et 2015.

À l’échelle mondiale, Paris se place en 6e position dans le classement des villes où les entreprises dirigées par des femmes fleurissent, juste derrière la Silicon Valley et Los Angeles, les cœurs névralgiques des start-ups.

Le saviez-vous ?
Actuellement, 30  % des entreprises françaises sont fondées et dirigées par des femmes. D’ailleurs, elles représentent 40  % des créations de micro-entreprises.

Soutenons-les  !

Malgré des évolutions positives considérables, les femmes font encore face à certaines discriminations. Néanmoins, cela progresse doucement…

Si les chiffres concernant les financements des entreprises au féminin semblent bas, ils observent tout de même une forte hausse sur ces dernières années  : ils ont plus que triplé entre 2014 et 2015  !

Surtout que les femmes ont largement montré leur capacité à diriger avec succès une entreprise. En France, parmi les créatrices d’entreprise inspirantes, nous pouvons citer  :

  • Mathilde Lacombe, fondatrice de Birchbox, dont le chiffre d’affaires annuel représente plus de 130 millions d’euros
  • Céline Lazorthes (Leetchi) dont le chiffre d’affaires pour 2018 dépasse les 2 milliards d’euros
  • Morgane Sézalory, créatrice de la marque Sézane, dont le chiffre d’affaires atteint 80 millions d’euros

Alors, soutenez les initiatives des femmes qui vous entourent. Que ce soit votre femme, votre mère, votre sœur ou une de vos amies, votre rôle est d’être là quand elles auront besoin de vous et de les soutenir dans chacune de leurs démarches, administratives ou promotionnelles.

N’ayez pas peur d’aborder le sujet et d’en discuter avec vos amis et collègues, pour faire changer les mentalités.

En fin de compte, si les revenus générés par les femmes chefs d’entreprises arrivent à s’équilibrer avec ceux produits par les hommes, c’est toute la France qui en profitera  ! Ce succès générera des milliers d’emplois, ce qui se répercutera sur l’économie française.

Voir l’infographie  :

Infographie femmes entrepreneures
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Infographie : comment optimiser votre SEO pour la recherche vocale ?

La recherche vocale est l’étoile montante du SEO. À tel point que l’on prévoit qu’elle représentera 50  % du volume de...

Publié le par Charlene Vella
Webmarketing

Steam : R.U.S.E gratuit jusqu’à mercredi et Alien Swarm offert

C’est la fête sur Steam puisque nous avons le droit aujourd’hui à un cadeau bien sympathique. En effet vous pouvez déjà vous essayer gratuitement au nouveau hit de...

Publié le par Team WebActus