Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

WordPress : comment booster votre SEO avec Yoast SEO ?

Lorsque vous créez un WordPress ou si vous souhaitez améliorer votre référencement naturel, le premier plugin que vous trouverez sur Google est...

Publié par Morgane Ponton

Lorsque vous créez un WordPress ou si vous souhaitez améliorer votre référencement naturel, le premier plugin que vous trouverez sur Google est « Yoast SEO« .

Ce n’est pas un hasard. Avec ses 8 millions d’installations actives, c’est le numéro un des extensions WordPress pour le SEO. Ceci étant dit, Yoast SEO ne travaille pas tout seul.

Comme tout bon outil, vous devrez passer un peu de temps sur sa configuration et apprendre à l’utiliser pour vos créations et optimisations de pages et articles.

1. Configurer son plugin Yoast SEO

Au préalable, sachez que vous pouvez tout à fait installer le plugin sur un WordPress déjà actif. Il vous faudra alors passer par l’étape « importer à partir d’autres extensions de SEO » en début de configuration.

Pour commencer, téléchargez et installez l’extension depuis le store d’extensions WordPress. En format gratuit ou payant, il peut répondre à la fois au besoin des blogs personnels, jusqu’au site média les plus complexes. Si votre blog fait partie intégrante de votre activité, nous vous conseillons la version premium.

Suivez ensuite l’assistant de configuration pour une dizaine d’étapes. Il s’agit principalement de renseigner des coordonnées, le type de contenu que vous souhaitez indexer, les contributeurs de votre site, etc.

Allez au bout de la démarche en connectant votre compte Google Search Console et vos réseaux sociaux. Ça sera du temps gagné par la suite.

Vous aurez alors terminé la configuration de base avec les fonctionnalités majeures activées par défaut. Par exemple, Yoast SEO mettra automatiquement à jour votre sitemap dès qu’un nouveau contenu sera publié. (lien interne vers l’article sitemap)

2. Utiliser en pratique Yoast SEO pendant sa rédaction

Si vous visez la première place dans les moteurs de recherche, nous vous conseillons de suivre pas à pas les recommandations de Yoast SEO.

C’est simple, analysez pendant votre rédaction ou en fin d’article la qualité du SEO directement dans votre contenu. Le plugin se présente comme une check-list  :

  • tous les éléments à améliorer sont en orange et rouge. Un aperçu vous permet de remonter à la phrase ou au paragraphe qui pose problème  ;
  • les critères validés ont les voyants au vert  ;
  • une note globale évalue votre page dans son ensemble.

Enfin, dans l’affichage « tous les articles » de WordPress, vous pourrez avoir un aperçu rapide du travail d’amélioration à prioriser en fonction de la couleur des pastilles.

Analyse de la lisibilité

La lisibilité de votre article est évaluée par un score sur cent, basé sur un ratio nombre de mots par phrase et nombre de syllabes par mot.

Ce calcul de « Flesh » permet de savoir si un enfant de 11 ans pourrait lire votre texte ou s’il faut être un académicien diplômé  ! Il est bien entendu évident qu’il s’agit d’une analyse de forme et non de fond.

Yoast SEO vous incitera à rédiger des phrases courtes et à multiplier les mots de transition comme  : Premièrement, En revanche, De plus, Pour conclure… Le ratio de 30  % est difficile à atteindre mais il faut tenter de s’en approcher.

Lisibilité Yoast SEO

Requête cible

Il s’agit d’un pratique du SEO on page  : déterminer la requête cible, c’est-à-dire le mot clé principal que l’on vise dans sa page ou son article. Il peut s’agir du nom de votre produit en e-commerce ou d’un thème traité sur votre blog.

Yoast SEO va alors regarder son occurrence dans votre texte et vous indiquer si sa fréquence est bonne. Il pourra par exemple vous conseiller d’ajouter votre mot clé plus en début d’article et vous alerter si sa densité est insuffisante.

Le plugin va aussi scanner vos images pour vérifier votre texte « Alt » ainsi que les liens internes et externes indispensables à un bon référencement naturel.

Analyse de mot clé Yoast SEO

Édition des métadonnées  : Title et Métadescription

C’est une des bonnes pratiques importantes en SEO  : votre « Title » ne doit pas dépasser les 65 mots (parfois au-delà de 60 mots, le texte peut être tronqué). Grâce à l’aperçu de Yoast SEO, vous pouvez voir votre résultat simulé directement dans les résultats Google pour desktop et mobile. Rien de plus simple pour faire les derniers ajustements et voir le rendu in situ.

Title Yoast SEO

Yoast SEO vous indiquera également si vous oubliez votre mot clé principal ou bien si ce dernier est placé à la fin de votre description ou titre. Le plugin offre même des propositions de templates pour créer des accroches lisibles et pertinentes pour les internautes.

Enfin, amplifiez la viralité de vos contenus en optimisant avec Yoast SEO, les balises de partage sur les réseaux sociaux (Balises Open Graph).

Réseaux sociaux Yoast SEO

3. Analyser et exploiter les statistiques

Yoast SEO propose des outils d’analyse lorsque votre contenu est publié. Une fonctionnalité vous permet de visualiser et améliorer le maillage interne de votre site WordPress. Le plugin vous propose aussi des indicateurs sur votre responsive sur mobile, le temps de chargement de votre page et les données structurées (lien interne article sur le sujet  ?).

Enfin, travaillez vos redirections facilement en cas de suppression de page ou lorsque vos URLs changent avec le Redirect Manager.

Redirect manager Yoast SEO

Plus qu’un gain de temps Yoast SEO offre un véritable assistant technique et intuitif pour vos rédactions dans WordPress. Analysez les résultats après son installation, nous gageons que votre SEO sera boosté.

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Instagram : 5 types de stories qui vous feront gagner des followers

La question n’est pas de savoir si vous devez publier des stories Instagram, mais plutôt « comment utiliser judicieusement les stories...

Publié le par Celine Albarracin
Webmarketing

Impôt de 130€ pour les bloggeurs hollandais

C’est la nouvelle loi qui vient de sortir au pays-bas et qui est à l’initiative de La Buma/Stemra, la sacem de la hollande. Désormais et dès le 1er janvier 2010, tout...

Publié le par Team WebActus