Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Audit e-commerce : 12 points à vérifier pour augmenter vos conversions

Par le passé nous avons passé en revue un certain nombre de choses à vérifier, surveiller, et améliorer afin d’augmenter les conversions de votre site de e-commerce : par...

Publié par Sebastien Turbe

Par le passé nous avons passé en revue un certain nombre de choses à vérifier, surveiller, et améliorer afin d’augmenter les conversions de votre site de e-commerce : par exemple, 8 métriques à surveiller, comment analyser son tunnel de conversion, ou comment mettre en place l’A/B testing. Tous ses articles jouent un rôle important dans le succès et la croissance d’une boutique en ligne. Cependant comment savoir quelles sont les pratiques à mettre en œuvre en priorité ? Quelles sont celles dont votre site web a réellement besoin ?

Il est fortement recommandé de procéder à un audit du site avant d’entreprendre tout travail important. Même un site qui attire un trafic important ne convertit pas forcément autant qu’il le devrait, et déterminer pourquoi le taux de conversion n’augmente pas peut s’avérer très difficile.

Les audits sont justement conçus pour couvrir un grand nombre de domaines primordiaux de l’entreprise – le contenu, le référencement, les performances du site, l’optimisation du taux de conversion, et plus encore. C’est une occasion d’évaluer chaque composante pour en découvrir les domaines problématiques et les points à améliorer. Les résultats d’un audit donneront au propriétaire les clés de la meilleure façon d’optimiser son site pour l’avenir.

 

Que devrait inclure cet audit ?

Un bon audit comprend tout : du référencement au placement de produits, en passant par l’analyse du contenu et des performances de la plateforme choisie. En d’autres termes, il s’agit d’examiner l’ensemble de votre activité (taux de conversion, etc) et de l’environnement dans lequel votre boutique évolue (UI, performances, logiciels).  Il en ressort un « plan » surlignant les domaines problématiques et énonçant les mesures que vous devriez prendre pour les corriger.

Voici un résumé non exhaustif de ce qui devrait se trouver dans votre audit :

1. Optimisation des moteurs de recherche :

LDLC url produit

Analysez tout ce qui est susceptible de booster le trafic organique de votre boutique dans les moteurs de recherche les plus populaires :

2. Analyse de la plateforme :

L’audit doit tenir compte de la plateforme que vous utilisez : WordPress / Woocommerce ? Prestashop ? Shopify ?

Parfois, il est préférable de passer à une autre plateforme : au départ, telle solution peut suffire, mais à mesure que votre boutique grandit tant en nombre de ventes qu’en nombre de produits, il est peut-être temps d’opérer une mise à l’échelle.

Parfois, elle n’a simplement pas été mise à jour depuis la création de la boutique, ou comporte des add-ons n’étant plus utilisés (ou bien la plateforme de base a fini par en intégrer les fonctions) et cela nuit à la performance globale de votre site internet.

3. Taux de conversion :

L’audit doit aussi évaluer le taux de conversion actuel et mentionner des moyens de les améliorer. Par exemple :

4. Placement de produits :

cross-selling raté Camaieu

La manière dont vos produits sont organisés ainsi que l’aspect général de votre site ont aussi une incidence sur le taux de conversion.

Comment les produits sont-ils mis en valeur et présentés ? N’existe-t-il pas un moyen d’améliorer cela ? Par exemple :

  • Le cross-selling est-il en place/efficace ?
  • Les images et descriptions des produits sont-ils de bonne qualité ?

5. Stratégies de marketing :

emailing Decitre design daté

Nous avons aussi souvent évoqué ce sujet ! C’est la façon dont votre boutique est organisée afin d’attirer de nouveaux clients et de les conserver en les fidélisant. Par exemple :

6. Performances du site :

Plus le site se charge rapidement, meilleure sera l’expérience du client et plus grande sera la confiance qu’il apporte à votre site.

L’audit doit mesurer notamment :

  • le temps de chargement des pages
  • la taille des fichiers
  • le nombre de requêtes
  • la mise en cache
  • etc.

7. Contenu :

Vous n’avez jamais tourné les talons devant une description de produit grossièrement traduite et comportant même des mots qui ne sont même pas français ? La manière dont le contenu est écrit et présenté au client est parfois négligée, voire même absente.

Je ne sais pas ce qui est le pire, une mauvaise description, ou pas de description du tout. Ce que je sais c’est qu’il vaut mieux y remédier. Vérifiez donc les contenus de vos différentes pages :

8. Optimisation mobile :

Paul Marius optimisation mobile à revoir

L’audit doit comporter une partie qui mesure l’optimisation pour les appareils mobiles. Insérez ici n’importe quelle statistique glanée partout : l’e-commerce mobile est en plein essor, de plus en plus de gens achètent pas ce biais, il faudra bien s’y résoudre et prendre les choses en main !

 

Pour un audit approfondi

Voilà déjà de quoi avoir une bonne vue d’ensemble de votre activité, et de quoi collecter suffisamment d’actions à mettre en œuvre afin de rendre votre entreprise plus profitable. Mais vous pouvez pousser encore plus loin. Élargissons encore le spectre avec cette autre petite checklist, pour un audit approfondi.

9. E-réputation :

I-run sur avis vérifiés

Un audit permet aussi de lever la tête du guidon et de regarder ailleurs, ce qu’on ne pense pas toujours à faire : il peut donc mesurer votre réputation sur internet, et analyser les avis qui pourraient vous causer préjudice, et dont parfois vous n’avez même pas connaissance (il existe beaucoup de sites d’avis plus ou moins officiels, des forums, etc.).

10. Enregistrer le parcours client :

Il peut être pertinent d’enregistrer quelques sessions clients afin de déceler des failles dans l’UI par exemple. Des outils font ça très bien. J’ai moi-même utilisé cette technique il y a quelques années, et cela m’avait permis de voir que les clients ne cliquaient pas au là où je voulais qu’ils cliquent. Simple et efficace.

11. Abandon de panier :

En parlant de parcours client, avez-vous pensé à tracker vos abandons de panier ? Cela doit être inclus dans l’audit, qui devrait même en déceler au moins une cause.

12. Demandez à vos clients :

Et si le meilleur moyen de connaître sa boutique en ligne était de demander à ceux qui l’utilisent ? Vous pouvez mettre un lien de redirection après paiement comportant quelques questions quant à leur expérience sur votre site et même en profiter pour leur offrir un bon de réduction s’ils valident le formulaire, faisant ainsi « coup double », collecte d’informations et fidélisation du client.

 

Conclusion

Ce n’est jamais une perte de temps que d’effectuer un audit d’une boutique en ligne. J’espère que cet article vous a permis d’identifier la richesse de ce potentiel qui ne demande qu’à être exploité pour une meilleure compréhension de votre entreprise telle qu’elle existe aujourd’hui, mais aussi de ce que vous pouvez entreprendre afin d’en assurer la croissance. Évaluer ces métriques et essayer de les optimiser constituent le meilleur moyen d’assurer l’avenir de votre boutique.

Vous pouvez aussi faire réaliser un audit par un prestataire extérieur à votre entreprise, pour éviter tout biais cognitif et gagner du temps. Postez gratuitement votre annonce sur Codeur.com et recevez les devis de professionnels rapidement.

5
/
5
(
1

vote

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

WebActus en Stats pour janvier 2010

Voilà déjà un mois que l’année 2010 a commencé et c’est l’heure de faire les comptes. Nous devons dire que nous sommes super contents et nous vous remercions...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

Revendez vos anciens téléphones, Mobilorama les rachète

Mobilorama est un site qui vous rachète vos anciens téléphones portables que vous n’utilisez plus allant jusqu’à 250 € la reprise. Le site compte plus de 3000 modèles...

Publié le par Team WebActus