Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Les scientologue bloqué par Wikipédia

La célébre encyclopédie collaborative bloque les IP des églises de Scientologie. Une décision radicale prise suite à de nombreux commentaires des membres de la secte. Les...

Logo Wikipédia

Logo Wikipédia

La célébre encyclopédie collaborative bloque les IP des églises de Scientologie. Une décision radicale prise suite à de nombreux commentaires des membres de la secte.

Les interventions dans les articles (ajouts, modifications, corrections, sources) seront désormais impossibles à partir d’un ordinateur associé à l’une des adresses IP de la secte. Les administrateurs de Wikipedia ont décidé, par dix voix pour et une abstention, de bloquer la secte sur son site.

la Scientologie

la Scientologie

Cette décision conclut une affaire déclenchée le 11 décembre 2008, comme en témoigne la rubrique de l’encyclopédie consacrée aux arbitrages. Ce serait la première démarche de blocage d’une telle ampleur d’après le site The Register, à l’origine de l’information.

Le cas de la Scientologie était en effet devenu problématique. Il a été démontré que certains membres de la secte repassaient sur les articles parlant de la secte et les modifiaient de telle sorte pour qu’un message soit passé. Autrement dit, il s’agissait d’opérations coordonnées, avec pour objectif de faire passer un message, ce que le projet Wikipedia n’admet pas.

Dans un premier temps, les administrateurs de l’encyclopédie avaient envisagé de ne bloquer que les modifications effectuées sur les articles traitant de la Scientologie. Ce qui impliquait de vérifier l’adresse IP du contributeur à chaque fois, une surveillance que Wikipedia ne voulait pas assumer.

Finalement ils ont opté pour bloquer tous les utilisateurs de la Scientologie sur tous les articles de Wikipédia. Les membres ne disent pas leurs dernier mot car il suffit de possèder une connexion à la maison pour « feinter » le système. Nous verrons bien comment Wikipédia réagira.

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Indexation mobile-first de Google : c’est parti !

Google annonce, dans un communiqué, le déploiement généralisé de l’indexation mobile-first, « après un an et demi...

Publié le par Thomas Coeffe
Webmarketing

Google Maps Navigation + recherche vocale dans 10 pays européens

Google Maps Navigator, l'application GPS de Google, est disponible dans 11 nouveaux pays, 10 européens dont la France et la Belgique... avec recherche vocale en français !

Publié le par Team WebActus