Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Les bonnes pratiques pour traduire du contenu international

Lorsque l’on veut se développer à l’international et que l’on se retrouve dans la nécessité de traduire le contenu de son entreprise, il n’est pas toujours aisé de savoir comment...

Publié par Elodie

Lorsque l’on veut se développer à l’international et que l’on se retrouve dans la nécessité de traduire le contenu de son entreprise, il n’est pas toujours aisé de savoir comment s’y prendre pour bien traduire, or cette étape est très importante.

En effet, c’est de la bonne réussite de cette étape que découlera une expansion réussie et la sérénité de votre entreprise. Dans cet article, nous allons vous exposer les bonnes pratiques et des conseils pour traduire vos contenus qualitativement afin de conquérir des marchés internationaux.

1. Prendre le temps d’étudier le marché

Avant de vous lancer, vous devez prendre le temps de bien étudier le marché sur lequel vous voulez vous implanter. Vous allez certes travailler sur des langues, mais ces langues ne seront intéressantes pour vous à traduire que si leurs locuteurs peuvent être intéressés par votre entreprise. Il ne vous servira à rien de traduire votre contenu en italien ou en polonais juste parce que vous appréciez ces langues.

Ainsi, vous devez vous renseigner sur l’état du marché dans votre domaine de compétentes : existe-t-il un produit ou un service similaire au(x) vôtre(s) ? Qu’est-ce que vous pouvez apporter sur ce marché ? Y a-t-il un réel besoin ?

 

 

 

Ce n’est qu’après l’étude du marché que vous pourrez décider si vous devez traduire votre contenu et comment vous devez le traduire. Il vous faudra alors prendre connaissance du contexte culturel autour de la langue pour produire la traduction la plus adaptée.

Vous devrez également choisir, dans le cas où vous cibleriez un pays qui possède plusieurs langues officielles, si vous souhaitez traduire dans toutes ces langues ou non.

 

2. Penser à l’optimisation SEO

Si vous traduisez votre contenu international c’est pour qu’il soit lu. Et pour cela, il faut qu’il soit trouvable sur internet. Ainsi vous devez penser dès le début à l’optimisation SEO de votre contenu.

Il doit être structuré de façon à répéter les mots clés et les expressions importantes. Cela va nécessiter que vous fassiez des recherches pour savoir quelles sont les associations de mots les plus recherchées dans votre langue cible. Ce ne sera pas forcément la traduction directe de votre contenu français.

Il faudra donc bien travailler votre SEO en fonction de votre langue cible afin de produire un contenu adapter aux habitudes de recherches internet de vos futurs prospects.

 

 

Afin de maximiser les chances que votre contenu soit visible sur internet, pensez bien à traduire l’intégralité de votre contenu. Cela comprend les pages d’accueil, les fiches produits, les menus, le footer, le texte dans les images, les conditions d’utilisation, etc… Vous devez penser à tout pour que la navigation de votre cible dans votre contenu soit fluide.

 

3. Bien travailler votre traduction

Dans la ligné du travail de traduction en fonction des habitudes de recherche, vous devez éviter les traductions littérales. Évidemment, il sera éventuellement possible de le faire pour certaines phrases, mais vous devez repenser votre contenu comme si vous l’écriviez pour la première fois à destination de votre nouveau public.

Cela implique de prendre en compte le contexte culturel de votre langue cible. Vous devez vous renseigner sur les besoins et les habitudes de vos prospects, les produits déjà disponibles dans le pays et vos concurrents, mais aussi vous demander si vous devez traduire les noms propres, ou s’il y a des éléments que vous devez rajouter.

Si par exemple vous traduisez l’adresse de votre entreprise en traduction littérale, il y a de forte chance pour que vous oubliez de spécifier « France » à la fin de l’adresse.

Bien traduire son contenu international ne signifie pas seulement être capable de bien retranscrire les mots dans une autre langue, mais réussir à se mettre à la place du futur lecteur du contenu afin de lui fournir le contenu le plus adapté possible à sa situation.

 

4. Faire appel à un traducteur professionnel spécialisé

On ne le répétera jamais assez mais aucune machine ne peut fournir, dans le domaine de la traduction, un rendu équivalent au travail d’un être humain.

Vous ne pouvez pas vous permettre de proposer une traduction approximative, erronée voire qui ne veut rien dire car cela donnerait une mauvaise image de votre entreprise, de votre marque ou de votre produit.

 

 

 

Ainsi vous ne pouvez pas vous servir des traducteurs automatiques pour traduire votre contenu international. Vous devez vous tourner vers les services d’un traducteur professionnel spécialisé qui vous donnera la garantie de présenter des contenus sans faute et parfaitement en accord avec le contenu de votre texte source.

Cette traduction sera également cohérente avec le style et l’image de votre marque.

 

5
/
5
(
1

vote

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

[Infographie] – Un guide sur les typographies

La typographie est un élément à part entière dans le design d’un site et participe activement à le rendre agréable, ergonomique etc… Ce n’est donc pas seulement...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

Recrutement : les enjeux et missions du prochain directeur H/F du Poool à Rennes

Jérôme Tre-Hardy, président du Poool à Rennes nous explique les missions qui seront confiées au nouveau directeur / à la nouvelle...

Publié le par Flavien Chantrel