Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

SEO  : comment optimiser le passage des crawls de Google sur votre site  ?

L’un des facteurs clés du référencement est la capacité des moteurs de recherches à indexer les pages de votre site web et pour se faire, ils doivent pouvoir explorer votre...

Publié par Elise Duret

L’un des facteurs clés du référencement est la capacité des moteurs de recherches à indexer les pages de votre site web et pour se faire, ils doivent pouvoir explorer votre site : c’est le crawl.  

Seulement, chaque site internet bénéficie d’un quota de crawl, il faut donc veiller à ce que ce quota soit utilisé le plus efficacement possible.  

Vous avez construit un site Web de qualité, créé un contenu merveilleux, utilisé une stratégie SEO de toute beauté et obtenu de précieux backlinks grâce à la bonne entente que vous avez avec les meilleurs blogueurs. Cependant, vous avez toujours du mal à vous classer dans Google. Vous vous demandez peut-être si votre site est correctement exploré ? 

Voyons comment rendre votre site plus lisible par les moteurs de recherche.

 

Que signifie la « crawlabilité »  ? 

La crawlabilité c’est la capacité qu’a Google pour explorer le contenu de votre site Web, den découvrir tous les liens internes sans rencontrer d’impasse. 

Il y a assez peu de chance que tous vos liens mènent à leurs destinations et que votre site soit facilement explorable. Et si le robot a du mal à explorer votre site, vous risquez d’être mal classé. 

La facilité d’exploration est influencée par les aspects techniques et structurels de votre site Web. 

Google peut interrompre l’exploration s’il découvre des liens brisés, des problèmes techniques ou une présentation inefficace du site. 

L’amélioration de la capacité de crawl commence par l’établissement de bons liens internes, la structure du site et l’absence d’erreurs d’exploration.  

 

Le SEO technique

Le SEO Technique
© Vector illustration

Différentes erreurs peuvent survenir pendant l’exploration d’un site web, et le responsable est ce que l’on nomme « SEO Technique ». Les erreurs d’exploration apparaissent dans la Search Console de Google. Si vous en trouvez, vous devez les corriger.  

1. La navigation  

Assurez-vous que la navigation et l’architecture de l’information du site sont lisibles par les moteurs de recherche. Cela devrait aller de soi, mais de nombreux sites ne respectent toujours pas les principes de base du référencement : évitez les menus flash et l’utilisation de JavaScript compliqué (ou pas du tout si vous le pouvez) dans la navigation. Évitez également d’utiliser la navigation AJAX. Enfin, si vous utilisez des menus déroulants, veillez à ce qu’ils soient conçus en CSS. 

Ne vous tirez pas une balle dans le pied avec une navigation de mauvaise qualité qui ne serait pas lisible par les moteurs de recherche : sans navigation lisible par les moteurs de recherche, vos sous-pages profondes ne seront pas explorées ni indexées et ne recevront donc aucun trafic organique. 

2. Crawl errors 

Si le robot crawler suit un lien mais ne peut pas accéder à la page pendant l’exploration, il n’aura rien à indexer. Votre serveur peut renvoyer l’une des erreurs HTTP suivantes : 500, 502, 503, 404, etc. 

 

 

3. Liens cassés

Les liens brisés se produisent lorsqu’on déplace ou renomme des pages. Si vous n’effectuez pas un « recherche et remplace » sur l’ensemble du site, vous risquez de créer involontairement un lien sans issue. Le robot d’exploration ne peut pas accéder aux pages à partir d’un lien brisé. En général, vous verrez apparaître une erreur « 404 – page non trouvée ». 

4. Boucle de redirection :  

À l’instar d’un lien brisé, la boucle de redirection peut se produire lors du déplacement du contenu ou du renommage d’une URL. Le robot d’exploration ne peut accéder ni à la page A ni à la page B. 

 

5. Sitemap :  

Assurez-vous d’avoir un bon plan de site, mis à jour de façon dynamique, et soumettez-le à la fois à Google et à Bing. Incluez un lien vers le sitemap dans votre fichier robots.txt. Cette approche consiste à indiquer aux moteurs de recherche l’architecture de votre site et à montrer aux robots comment accéder aux pages les plus importantes de votre site. 

 

Les liens internes

Les liens internes
©Pixabay

Créez des liens vers les pages les plus importantes à partir de la navigation du site depuis la page d’accueil. Toutes les pages importantes de votre site doivent être accessibles depuis la page d’accueil. Incluez les pages de services ou de produits, le blog et les pages de second niveau de grande importance.  

Vous pouvez également créer des liens vers des sous-pages supplémentaires dans le pied de page ou la barre latérale si vous n’êtes pas en mesure de tout condenser dans le menu d’en-tête principal. 

Le but est de faire passer le robot par la page d’accueil puis de le faire « descendre » vers les sous-pages les plus importantes de votre site. 

Vous devez également relier les pages les plus importantes les unes aux autres, afin répartir le jus de lien entre les pages les plus importantes du site et maintenir une puissance de lien cohérente entre ces pages. Les bonnes opportunités de liens internes sont les suivantes :

  • Articles de blog : lien vers un article complémentaire et les sous-pages spécifiques mentionnées dans l’article. 
  • Produits/services connexes : créez un lien entre des produits ou services similaires (si vous avez un site de e-commerce).

 

Notre conseil

Afin d’optimiser le passage des crawls de Google, soumettez-lui des contenus de qualité. Commandez dès maintenant la rédaction de vos contenus web sur Redacteur.com.

5
/
5
(
1

vote

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

[Infographie] – Facebook et les admissions scolaires

Facebook est omniprésent dans nos vies et concerne tout le monde, qu’on soit un jeune travailleur ou encore étude. D’ailleurs, l’idée de départ était de...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

Facebook : comment publier un post en plusieurs langues

Sur Facebook, la publication multilingue a disparu au profit de la traduction automatique des posts. L’article Facebook : comment publier un post en plusieurs langues a...

Publié le par Lucie Dorothe