Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Youtube est victime d’une faille d’affichage

Comme on en voit quelques une sur internet, Youtube est victime d’une faille. Elle n’est pas bien dangereuse mais peu tromper certains utilisateurs. On pourrait...

Bing en présentation sur le Google Channel

Comme on en voit quelques une sur internet, Youtube est victime d’une faille. Elle n’est pas bien dangereuse mais peu tromper certains utilisateurs. On pourrait croire, vu le screenshot ci-dessus, Bing est à l’honneur sur le channel Youtube de Google. Malheursement ce n’est pas le cas mais grâce (ou à cause, cela dépend de votre état d’esprit) de cette faille, vous pourrez faire apparaitre n’importe quelle vidéo sur n’importe quel channel.

Alors comment fait-on ? Il suffit de suivre les quelques étapes ci-dessous :

  1. Récupérer l’id de votre vidéo : http ://www.youtube.com/ ?watch=U0Z3NSff3I0
  2. Récupérer l’adresse du Channel sur lequel vous voulez afficher la vidéo : http ://www.youtube.com/google
  3. Fabriquer l’URL qui trompera vos amis/utilisateurs en remplaçant l’ID et CHANNEL par les bons éléments ci-dessus :

Il y a de fortes chances que cette faille ne fonctionne que quelques heures et que dès demain cela soit réparé. Cependant il est toujours très drôle de « pirater » les affichages et de mettre à l’honneur des choses antagonistes ou qu’on sait impossible à réaliser.

Source : BeGeek

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Facebook : page entreprise ou groupe, comment choisir ?

Vous avez votre propre entreprise ? Vous avez une activité professionnelle à promouvoir ? La première étape pour y parvenir est d’avoir une site web de qualité, qui...

Publié le par Gaelle Kurtz
Webmarketing

En 2003, Mark Zuckerberg créait déjà la polémique avec Facemash

Vous estimez que Facebook est allé trop loin, en permettant à des « services » comme Cambridge Analytica d’aspirer et d’utiliser...

Publié le par Thomas Coeffe