Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

[Infographie] – La censure Internet mondiale

Malgré que l’on soit dans un pays où la liberté d’expression est au centre de notre vie, la censure sur Internet existe toujours et est présente. Cette infographie...

Censure mondiale

Malgré que l’on soit dans un pays où la liberté d’expression est au centre de notre vie, la censure sur Internet existe toujours et est présente. Cette infographie revient sur ce phénomène qui vise à contrôler l’expression des individus. Elle s’attache à présenter les zones mondiales actuelles de censure, quel genre d’informations et de supports sont censurés, comment le gouvernement fait pour censurer et pour quelles raisons le fait-il ?

Je vous laisse découvrir l’image qui est très parlante et très bien réalisée. On remarquera que les blogs et les partis politiques sont les médias les plus censurés. On voit aussi que la France comme la majorité des pays du nord développés peuvent être soumis à la censure (minime mais censure possible). Au début, j’ai été étonné mais au final ça me parait plausible que notre gouvernement exerce un minimum de censure/surveillance… En tout cas, voilà une infographie intéressante et éducative qui reflète bien la situation actuelle.

Source : Yuxiyou

Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Twitter fait du teasing pour la sortie de la nouvelle interface

Alex Payne aka al3x, ingénieur travaillant pour Twitter, a annoncé ce matin une phrase sur le célèbre réseau social de microblogging qui a fait le tour de la blogosphère en moins...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

Instagram : ajoutez les paroles des chansons dans vos stories

Instagram améliore le sticker Musique : vous pouvez ajouter les paroles de vos chansons préférées dans les stories. The post Instagram :...

Publié le par Thomas Coeffe