Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Prêt pour l’externalisation de votre équipe créative ?

Dès lors que vous envisagez de refondre votre identité visuelle, un partenaire semble indispensable pour vous accompagner : l’agence de communication. Ou...

Publié par Camille

Dès lors que vous envisagez de refondre votre identité visuelle, un partenaire semble indispensable pour vous accompagner : l’agence de communication.

Ou du moins, c’était le cas il y a quelques années. Désormais, les marques ont à leur disposition nombre de places de marchés leur permettant de trouver des prestataires indépendants pour créer leur logo, sites internet, brochures… De l’autre côté, des freelances webdesigners aux tarifs avantageux répondent à ces demandes.

Ces plateformes, qu’il s’agisse de Graphiste.com, Codeur.com, ou encore de Redacteur.com, représentent également l’occasion pour les agences de communication de recruter des freelances de façon ponctuelle, en renfort de leurs équipes de production.

Quels sont les enjeux de l’externalisation des créatifs ?

Sommaire :

  • Faut-il préférer les freelances à une équipe créative ?
  • De nouvelles compétences pour nos managers
  • Une ubérisation de la profession ?

 

Freelance ou équipes internes ?

La présence d’une équipe dédiée, intégrée dans l’entreprise, reposant sur le management traditionnel, a toujours représenté un certain confort.

En effet, il semble plus aisé de travailler avec ses collègues, de motiver des collaborateurs que de faire intervenir des intervenants extérieurs, n’ayant aucune connaissance des clients, de l’esprit d’entreprise ou de la marque.

graphiste-trouver-un-freelance disponible

Toutefois, la mode est à l’externalisation de ses équipes, qu’il s’agisse de développeurs, community managers, marketeurs ou de webdesigners.

Quelques avantages peuvent ainsi être soulevés pour vous convaincre de cette stratégie, ou confirmer vos pressentiments :

 

L’implication d’un spécialiste

Par “spécialiste”, nous entendons un webdesigner particulièrement expert de certaines contraintes (mobile, responsive design, landing page…), d’une étape de création (concept, wireframe, direction artistique…) ou encore d’un secteur (cosmétique, automobile, RH…).

graphiste trouver un freelance

Pour autant, les webdesigners ont la possibilité d’acquérir les compétences nécessaires à la résolution de ces problématiques. Néanmoins, il est intéressant d’avoir recours à des spécialistes en fonction des enjeux.

Pour votre recherche de freelance, les places de marché telles que Graphiste.com et Codeur.com, vous permettent de publier un appel d’offres.

2 possibilités s’offrent à vous :

  • Vous parcourez les profils et proposez aux webdesigners qui ont retenus votre attention de répondre à votre offre,
  • Vous publiez “publiquement” votre annonce sur la plateforme et consultez les réponses

Les profils sont bien souvent renseignés avec les compétences-clés, des exemples du portfolio, les retours des précédents clients, et des résultats de test.

Ces informations vous permettent de mieux évaluer le niveau de compétences et de fiabilité des freelances.

 

La nécessité de dégager du temps

En équipe restreinte, il est indispensable d’apprendre à déléguer pour se focaliser sur le plus important. Dans le cas du webdesign, il peut s’agir des premières phases de conception, en amont, ou encore de la définition de la charte graphique.

Les taches d’exécution nécessitant moins de valeur ajoutée peuvent alors être confiées à des intervenants extérieurs.

 

Un budget restreint

Bon à savoir
Qu’il s’agisse de la conception d’un logo, de votre charte graphique, ou de manière générale de votre identité visuelle, les plateformes comme Graphiste.com vous donnent la possibilité de trouver un graphiste et de comparer facilement les prix.

Pour autant, nous ne pouvons laisser ce tableau sans y apporter quelques nuances. Productivité, efficacité, expertise et optimisations budgétaires représentent qu’une version de l’histoire.

Ajoutons-y quelques obstacles à éviter. En effet, la recherche du parfait prestataire est semée d’embûches, qu’il est nécessaire de prendre conscience au plus tôt :

  • Un prestataire digne de confiance, c’est-à-dire dont les compétences clamées en entretien seront au rendez-vous, et en mesure de communiquer correctement et régulièrement
  • Des délais et des plannings maîtrisés : cette question soulève celle de la réception dans les temps des livrables attendus, mais également de l’envoi des demandes et briefs, au freelance, en amont, dans des délais raisonnables.

Ces contraintes nuancent les bénéfices d’une externalisation de votre équipe créative, mais permet également de mettre en lumière les impacts quant au périmètre d’action des managers.

 

De nouvelles compétences pour nos managers

Que vous soyez une agence de communication, une startup, ou encore une marque / un service, gérer des freelances nécessitera l’acquisition de certaines compétences.

manager

En effet, le responsable fait face à une nouvelle définition de l’équipe, celle qui n’existe désormais plus dans ses locaux, qui n’est plus impliquée de la même façon puisque extérieure à l’entreprise.

Ce qu’il faut également souligner, c’est l’écosystème des webdesigners. Dès lors qu’ils sont intégrés dans des équipes, les webdesigners ne soumettent pas directement leurs projets au client. Ils sont bien souvent validés par un directeur de création, ou a minima un chef de projet / directeur de clientèle assurant cette fonction.

En effet, cette organisation répond à plusieurs enjeux :

  • optimiser la compréhension du brief, et limiter les erreurs par une double vérification,
  • apporter une expertise supplémentaire au porteur de projet, bien souvent focalisé sur ses problématiques marketing.

Pour autant, des outils et méthodes sont à votre disposition pour maîtriser au mieux votre externalisation. Nous pouvons en citer 3 à titre d’exemple :

 

Le brief créatif

Sur http ://goodbrief.io, vous pouvez prendre exemple sur un type de brief à transmettre à votre freelance avant de commencer à discuter en profondeur sur le projet en question et ses les compétences de ce candidat.

Il ne s’agit pas du brief le plus complet, mais il donne une idée des informations primordiales, et démontre son caractère indispensable à tout projet.

 

Comment bien choisir son candidat ?

Ne vous contentez pas d’embaucher le premier candidat prometteur

Il n’est pas toujours judicieux d’embaucher le premier freelance prometteur que vous apercevez. Il y a des qualités à rechercher lors de votre premier contact et des erreurs à éviter lors de l’externalisation de vos tâches créatives.

Une fois que vous avez trouvé quelqu’un que vous croyez qualifié, assurez-vous de plusieurs choses :

  • Consultez les sites Web de ses précédents clients. Sont-ils sophistiqués d’un point de vue développement ? A t-il une grosse expérience en tant que développeur ?
  • Effectuez une recherche en ligne, sur internet, Linkedin, etc. Recherchez le moindre avis négatif, la situation a peut-être de faibles chances d’être similaire avec vous, mais mieux vaut ne pas prendre le risque !
  • Demandez-lui des références, et pas des simples recommandations. Portez une attention particulière aux aspects du projet du client précédent qui pourraient être pertinents pour le vôtre. La satisfaction du client est importante.
  • Pensez à la communication et au service client. Ce freelance a t-il une solide expérience en matière de communication avec les clients ? Est-il réactif ? Il n’y a rien de pire que de travailler avec quelqu’un qui ne répond pas et ne vous fournit pas les mises à jour nécessaires en temps opportun.
  • Préparez une liste de questions à poser à votre candidat. imprégnez-vous le projet du début à la fin et essayez d’imaginer les difficultés qui pourraient survenir. Assurez-vous d’obtenir des réponses simples, vous ne voulez pas de surprises une fois que vous vous êtes engagé. 

Pensez également à la relation en cours avant de signer un contrat. Allez-vous garder ce freelance sur appel si des changements sont nécessaires ? 

Le cahier des charges comprend le détail des spécifications qui donnera à votre freelance un aperçu de l’ampleur du projet. En effet, contrairement aux webdesigners intégrés à votre équipe, le freelance ne connaît pas vos clients, votre méthode de travail, vos précédents projets, etc.

Veillez-vous donc à préparer ce cahier des charges avec rigueur et précision, cela évitera les incompréhensions et litiges avec votre freelance.

 

La gestion

tableau collaboratif entre équipe Nutcache

Via un outil tel que Basecamp, Asana, ou Nutcache couplé à un espace de stockage partagé, à l’instar de Dropbox, pour faciliter les échanges.

Ainsi, les bénéfices cités plus haut ne peuvent être effectifs que si le périmètre est cadré.

 

 

Nous nous passons d’intermédiaires, au profit d’une rapidité d’exécution ou d’économies sur le budget. Encore faut-il appliquer un certain nombres de règles pour assurer le bon déroulement des projets.

Faites appel à un graphiste freelance professionnel pour développer vos projets sur Graphiste.com

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Comment recueillir des informations fiables pour vos infographies ?

Vous connaissez déjà le pouvoir des infographies. Mais avez-vous pensé à un petit détail (qui a beaucoup d’importance) : les sources...

Publié le par Melanie De Coster
Graphisme

Le principe de proximité en design

Après avoir abordé un premier principe de la gestalt, la loi de similitude, il est temps de nous pencher sur la prédominance de la relation de...

Publié le par Leo Chatillon