Facebook lance enfin une appli mobile pour gérer les « fans pages »

Aussi incroyable que cela puisse être, il n’existait pas de version française pour gérer ses « fans pages » depuis un mobile. C’est chose faite depuis ce matin avec la...

Aussi incroyable que cela puisse être, il n’existait pas de version française pour gérer ses « fans pages » depuis un mobile. C’est chose faite depuis ce matin avec la mise en ligne d’une application dédiée à cette gestion.

Elle est gratuite bien sur et vous donne accès à toutes les fonctionnalités majeures (messages, photos, statistiques, paramètres, administrateurs). Petit truc sympa : Facebook vous signale son existence depuis votre compte perso. Détail de ce que vous pourrez faire avec l’appli :

  • Publier des statuts et des photos,
  • Répondre aux commentaires en tant que « Pages »,
  • Afficher et répondre aux messages privés,
  • Recevoir des notifications concernant la nouvelle activité des « Pages »,
  • Consulter les statistiques les plus récentes (y compris les visites),
  • Consulter les réponses aux questions et les listes d’invités pour les événements créés.

L’avis de WebActus : rien d’exceptionnel avec cette application qui vient combler un manque assez évident. Elle se révèle cependant très pratique dès que l’on est éloigné de son ordinateur.

Restez en contact avec nous :

Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

5 formations pour vendre sur le web

Vous souhaitez vous lancer dans le e-commerce ? Voici une sélection de 5 formations pour apprendre à créer une boutique en ligne, développer son...

Publié le par Ludwig Herve
Webmarketing

6 conseils pour construire une relation durable avec un influenceur

Développer une relation forte et durable avec un influenceur est loin d’être évident. C’est pourtant essentiel pour que les publications paraissent...

Publié le par Charlotte Chollat