Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Bientôt un accès web à plusieurs vitesses ?

  Il y a maintenant deux semaines, le G8 se terminait. Les patrons des grandes sociétés des télécoms et du numérique ont remis un rapport aux chefs de l’état dans lequel il...

 

Google et Orange

Il y a maintenant deux semaines, le G8 se terminait. Les patrons des grandes sociétés des télécoms et du numérique ont remis un rapport aux chefs de l’état dans lequel il soulignait de manière importante la défense des droits d’auteurs et évoquait juste la neutralité des réseaux. Aujourd’hui on comprend mieux cette inégalité. Le PDG de France Télécom, Stéphane Richard a déclaré que son entreprise avait entamé des négociations avec le géant Google sur la question de la segmentation de l’accès aux réseaux télécoms.

En effet, Orange souhaite diviser ces offres internet en sous offres, selon la qualité et la rapidité de la connexion demandée par l’internaute. Par exemple, il pourrait y avoir une offre favorisant le surf internet mais ayant un très bas débit pour la lecture  des mails pour les utilisateurs favorisant uniquement la navigation internet.

Ce qui me choque est la place de Google. En effet Google et Orange se sont opposé plusieurs fois sur le financement des infrastructures réseaux. L’entreprise de télécom a demandé plusieurs fois au géant américain de mettre la main au porte-monnaie pour financer la consommation de bande passante qui devient de plus en plus importante, ce que Google a toujours refusé. On est donc en droit de se demander pourquoi la firm américaine discute –t-elle avec Orange ? Je pense que cela est une question d’argent comme souvent, ce que souligne Reuters aussi :

L‘opérateur et le géant américain pourraient se partager les revenus supplémentaires issus d’une différenciation supplémentaire du service.

On comprend mieux la position de Google désormais.

D’autre part, cela relance le débat sur la neutralité du net. Le fait d’avoir un Internet à plusieurs vitesses n’est pas nouveau mais s’oppose à la liberté de l’internaute. Cette démarche s’oppose aussi pour moi au développement de la fibre optique lancée par l’Etat, qui devient donc quasiment inutile. En effet, l’objectif de la fibre était de fournir du très haut débit à tous les utilisateurs, internautes, donc si on commence à réguler le débit de la connexion je vois mal l’intérêt de cette évolution.

Cependant, on peut se demander qu’elle sera la portée d’une telle offre. Le fait de proposer différents offres selon l’utilisation prévue de la connexion est tout d’abord clairement un moyen de limité l’utilisateur de la bande passante. Mais à mes yeux c’est aussi un moyen de limiter le développement du réseau télécom. Ainsi Orange n’aura qu’à investir dans les zones où les internautes auront souscrit à la meilleure offre.

Pour finir, on peut se demander aussi qu’elle sera le prix de l’offre qui correspondra à la connexion internet que nous possédons actuellement. Bizarrement, je pense que pour acquérir le même débit, il faudra payer plus cher qu’en ce moment. Pour l’instant, les autres FAI n’ont rien annoncé, mais il se peut qu’il prenne la même direction qu’Orange, surtout quand on connait leur goût pour l’argent…

Source : Numerama

Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Étude : le comportement d’achat des clients d’Amazon

Amazon est un poids lourd de la vente en ligne et une référence pour tout site e-commerce qui se respecte. C’est pourquoi il est toujours intéressant de...

Publié le par Leo Chatillon
Webmarketing

Drawin, un réseau social français pour les artistes

Il y a quelques jours, j’ai reçu un mail de Jonathan MASSA (co-fondateur de Drawin.fr) me faisant découvrir sa nouvelle application. Après un coup d’œil rapide...

Publié le par Team WebActus