Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

SERPs Mobile et Desktop : quelles différences et comment réduire l’écart ?

Depuis l’avènement du Mobile First Index de Google, les SERPs (search result page) sont quelque peu bouleversés. En effet, il existe à présent...

Publié par Charlene Vella

Depuis l’avènement du Mobile First Index de Google, les SERPs (search result page) sont quelque peu bouleversés.

En effet, il existe à présent des différences notoires entre les résultats apparaissant sur mobile et desktop.

Mais à quel point cela impacte le ranking de vos pages web  ? SEMRush a mené une étude sur près de 50 000 mots clés.

Voici ce qu’il faut retenir et les manières dont vous pouvez agir pour réduire ces écarts.

Quelles différences notoires entre les deux SERPs  ?

SERP Mobile First

1. Ecarts d’URLs

L’étude consistait à comparer les différences entre les URLs sur mobile et desktop puis entre les domaines.

Dans un premier temps, il est intéressant de constater que 28  % des URLS sont « déclassées » en version mobile.

Cela signifie que les pages web concernées apparaissant dans les premiers résultats sur desktop, se retrouvent hors du top 10 sur mobile.

2. Ecarts de position de domaine

Concernant les domaines, là encore les résultats diffèrent. Pour autant, l’écart de position pour un domaine est moins important que pour les URLs.

On découvre ainsi que plus de 68  % des sites perdent plus d’une position quand 27  % d’entre eux chutent de plus de 10 places.

Seuls 14,92  % des domaines maintiennent une position équivalente entre la recherche mobile et desktop.

Si un écart léger peu sembler sans impact, il ne faut pas oublier un élément important  : les comportements ne sont pas les mêmes sur mobile ou desktop. Sur mobile tout se fait plus vite, le scrolling est moins profond et les taux de clics moins important.

On estime que 62  % des internautes sur mobile ne quittent même pas la page de résultats.

Par conséquent, si votre domaine chute ne serait-ce que des deux positions, cela pourrait avoir des conséquences importantes sur votre trafic.

3. La géolocalisation

Parmi les pistes creusées pour comprendre ces différences de résultats, nous retrouvons la question de la géolocalisation.

En effet, il est possible que sur mobile, les sites web correspondant aux entreprises les plus proches de l’utilisateur, remontent dans les résultats de recherche.

Cela reste une supposition mais on connaissait déjà l’importance de ce critère, notamment pour Google My Business.

4. Le Mobile First Index

Comme nous l’évoquions en introduction, Google a mis en place depuis quelques temps le Mobile First Index.

Cela signifie que désormais, l’index principal du moteur de recherche se base sur le crawling effectué sur mobile.

L’index secondaire est issu des analyses desktop. Aujourd’hui, on estime que 50  % des résultats qui apparaissent dans Google sont issus du Mobile First Index.

Il est donc crucial de garder à l’esprit que le SERP mobile devient la norme et que la performance est à accomplir de ce côté là.

Comment réduire l’écart entre le SERP mobile et desktop  ?

Plusieurs actions SEO peuvent vous permettre de limiter les dégâts et d’améliorer vos performances sur les deux SERPs.

1. Optimiser son site pour mobile

Avoir un site web mobile friendly est devenu une obligation.

Concrètement, cela signifie d’avoir une version mobile adaptée, offrant toutes les fonctionnalités nécessaires.

Les polices, le temps de chargement ou encore les images doivent être soignées, lisibles, et s’afficher rapidement pour réduire le taux de rebond et favoriser l’expérience utilisateur.

2. Passer à l’AMP

L’AMP est un format de page web spécialement conçu pour la navigation mobile.

Extrêmement épuré, il permet un temps de chargement beaucoup plus rapide et vous garantit une remontée dans les résultats de recherche très importante.

Dans la mesure où de nombreux sites n’ont même pas encore optimisé leur version pour mobile, vous pourriez ainsi prendre une longueur d’avance.

3. Utiliser la Search Console

Google Serach Console est un outil précieux, qu’il faut savoir utiliser, pour connaître notamment, les mots clés qui mènent le plus à votre site.

En analysant les mots-clés performants, vous pourriez ainsi déterminer où porter vos actions SEO.

De la même manière, des requêtes avec beaucoup d’impression mais peu de clics, sont un excellent indice pour retravailler le contenu et optimiser la page pour mobile par exemple.

4. Miser sur la recherche vocale

On estime que la recherche vocale va représenter 50  % du volume de recherche d’ici 2020.

Et là encore, cela va bouleverser et influencer le SEO.

En effet, on ne « demande pas la même chose à Google » à l’écrit qu’à l’oral.

Optimiser vos contenus autour de requêtes ou mots clés propices à la recherche vocale peut être un excellent moyen de réduire l’écart entre les deux résultats.

 

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Paypal investit le T-commerce

On connaissait déjà le e-commerce permettant de faire des achats sur Internet ou encore le m-commerce qui consiste à acheter des produits via ou grâce à son téléphone. Désormais...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

[Infographie] – La génération texto

Si les téléphones portables ont été une énorme révolution pour tout le monde, elle l’a particulièrement été pour les plus jeunes d’entre nous qui se sont appropriés...

Publié le par Team WebActus