Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Une loi pour classer des jeux tel du divertissement X aux USA

En ce moment un projet de loi américain fait terriblement peur aux les éditeurs de jeux vidéo. Celui-ci porte sur la classification des jeux vidéo et interdirait à un mineur...

En ce moment un projet de loi américain fait terriblement peur aux les éditeurs de jeux vidéo. Celui-ci porte sur la classification des jeux vidéo et interdirait à un mineur d’acheter un jeu vidéo trop violent. A première vu cela semble tout à fait normal, cependant les jeux considérés comme violent serait classé dans la même catégorie que les divertissements à but pornographique, et cette décision serait prise individuellement par chaque Etat du pays ; c’est bien en cela que la loi pose un problème.

Ceci a commencé avec le sénateur de Californie, Arnold Schwarzenegger, qui avait lancé ce projet de loi en 2005 en interdisant la possession de jeux violents pour les mineurs, cependant cela a été annulé par le tribunal fédéral. Mais dorénavant monsieur le sénateur a saisi la Cour Suprême et fait face à l‘ESA ( Entertainment Software Association ) qui est composé de Sony America, Electronic Arts, Microsoft Corp ou encore Disney Interactive. Bref, les acteurs de l’industrie du jeu vidéo se lèvent pour exprimer leur inquiétude et étonnement vis à vis de ce projet de loi.

Ainsi Strauss Zelnick le CEO de Rockstar, Jhon Riccitiello, CEO d’EA et Graham Hopper le manager général de Disney Interactive se sont prononcés et affirme que si la loi passe les sorties de jeux vont être vécues comme un véritable cauchemar. En effet, si chaque Etat oblige les éditeurs a respecté leur loi spécifique concernant les jeux vidéo, il est possible qu’un éditeur doive présenter 50 versions différentes de leur jeu pour couvrir l’ensemble du territoire des Etats-Unis. Et pour appuyer un peu plus leur avis l’ESA utilise cet exemple : « Je ne me vois pas demander à Steven Spielberg s’il peut créer 50 versions de son prochain film pour les 50 Etats du pays !« 

Par contre, Jack Tretton de Sony Computer Entertainment of America voit ceci avec plus de philosophie et moins de crainte car il estime que la Cour Suprême va revoir cette loi afin d’enfin trouver une solution permettant de contenter tout le monde une fois pour toute.

Maintenant il n’y a plus qu’à attendre cet automne car c’est à cette période que les deux parties présenteront leurs arguments.

Source : CVG.com.

Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Agorapulse : l’outil idéal pour centraliser la gestion de tous ses réseaux sociaux

Les professionnels du digital et du social media sont confrontés à un problème récurrent : la gestion de multiples présences sociales....

Publié le par Fabian Ropars
Webmarketing

Google Maps va vous guider aussi à l’intérieur des bâtiments

Pour le moment réservé aux utilisateurs Android, Google vient de mettre à jour son application de cartographie Google Maps en ajoutant la possibilité de pouvoir être guidé même à...

Publié le par Team WebActus