Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

EA défend Bulletstorm face aux accusations de la Fox

Hier nous vous apprenions que le jeu Bulletstorm avait subi des critiques incisives de la part de la chaîne Fox News. En effet le jeu de People Can Fly a été montré du doigt par...

Logo EA

Hier nous vous apprenions que le jeu Bulletstorm avait subi des critiques incisives de la part de la chaîne Fox News. En effet le jeu de People Can Fly a été montré du doigt par rapport à son contenu mature, ce qui fut une occasion facile de généraliser les problèmes de violences physiques et sexuelles avec comme coupable absolu le jeu vidéo. Ainsi l’éditeur, Electronic Arts, ne s’est pas fait attendre pour monter au créneau et plaider la cause de Bulletstorm.

Dans un premier temps, et comme je l’avais annoncé hier, EA a fait remarquer à la chaîne que le système ESRB (le PEGI made inUSA) a déterminé qu’il fallait être âgé de plus de 17 ans pourpouvoir se procurer le jeu en question. L’éditeur a aussi ajouté qu’il croyait au système ESRB et qu’il en était un fervent partisan.

Après avoir énuméré les différentes choses pour lesquelles le jeu est classé en 17+, à savoir du contenu gore, du sang, de la violence extrême, de la nudité partielle, des thèmes sexuels, desproposinjurieux et l’utilisation d’alcool (oui, il ne font pas dans la dentelle mais ce ne sont pas les premiers), EA a précisé que le jeu ainsi que sa communication et son marketing sont destinés aux adultes et uniquement aux adultes.

Le deuxième argument fait un parallèle avec l’art cinamétographique gore tel les films Sin City et Kill Bill de ,respectivement, Robert Rodriguez et Quentin Tarantino (et encore il y a bien plus gore comme oeuvres). Ainsi le cinéma peut se destiner aux adultes tout comme aux enfants et ceci est aussi le cas pour le jeu vidéo. EA propose des contenus pour les personnes de tout âge et, en l’occurence, Bulletstorm est un jeu créé pour les adultes avec un gameplay et des thèmes que les adultes peuvent apprécier.

Suite à cet argument, Carol Lieberman, la fameuse psychologue de la Fox, nous indique que le système ESRB est bien souvent contourné par les clients et sur ce point il faut bien dire qu’elle ne fabule pas. Le système PEGI est relativement souvent remis en question dans les pays de l’Europe et particulièrement au Royaume-Uni. Cependant il ne faut pas oublier que ce système n’est pas instauré par les développeurs et que les premières personnes ayant le devoir de protéger leur enfant sont les parents eux même. En effet, la croisade contre les jeux vidéo n’est pas nécessairement le meilleur moyen d’éviter certains abus mais bien la responsabilité des parents.

Pour finir je voudrais juste ajouté que Bulletstorm sera censuré en Allemagne mais il fallait s’en douté, ceci est monnaie courante outre Rhin. La conséquence de cette censure sera l’absence de l’essence même du jeu soit le sang, les démembrements et tous les effets dérangeants. Pour un jeu où le scoring s’effectue en trucidant avec classe et diversité ses ennemis, la censure annihile tout le fun du jeu. Heureusement qu’en Autriche la censure n’a pas lieu et que l’on parle aussi Allemand… Vive l’import !

Source  : Gamesindustry.biz

Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Ventes de smartphones : Huawei surpasse Apple, Samsung reste en tête

L’IDC a publié les chiffres de ventes du marché de la téléphonie mobile au premier trimestre 2019. The post Ventes de smartphones : Huawei...

Publié le par Ludwig Herve
Webmarketing

Fin d’année : 15 actions pour que votre site web soit prêt pour les fêtes

La période des fêtes arrive plus vite que vous ne le pensez et c’est le moment idéal pour organiser vos campagnes de marketing numérique pour booster les revenus de votre...

Publié le par Camille